Mercedes Classe C : revitalisée pour rester numéro 1

Très légèrement restylée, la dernière Classe C de Mercedes a surtout droit, à mi-parcours, à un nouveau 2.0 turbodiesel nerveux, sobre et assez convaincant.

- Magazine N°242
2408
Mercedes Classe C

Plutôt bien née en 2014, la plus vendue des Mercedes ne révolutionne pas son segment, celui de la berline classique trois volumes, routière du premium allemand. Aucune raison de se distinguer trop des concurrentes que sont les éternelles Audi A4 et BMW Série 3, surtout lorsque l’on occupe la première marche du podium, indéboulonnable depuis toujours.

Le restylage à mi-vie de cette Classe C se fait donc très léger avec des phares légèrement redessinés, des pare-chocs censés être différents et une calandre dans la même veine. À l’intérieur, le combiné passe au numérique, celui de la Classe A (option à 900 euros), et le volant adopte les pavés tactiles.

Des changements sous le capot

L’essentiel des modifications porte plutôt sous le capot avant avec un nouveau bloc moteur 4-cylindres de 1 950 cm3 qui remplace le 2.2 l précédent. Les puissances vont de 150 ch pour la C 200 d (44 000 euros TTC en boîte auto, 117 g), à 194 ch pour la C 220 d essayée ici (47 500 euros en BVA, 117 g), et jusqu’à 245 ch pour la C 300 d (50 000 euros en 4Matic et BVA obligatoirement).

Le petit bloc 1.6 l turbodiesel de Renault pointe dorénavant à 122 ch contre 116 ch auparavant (40 500 euros en boîte auto, 4,4 l/112 g). Il devrait être disponible en septembre si Mercedes se conforme aux recommandations de l’autorité de contrôle allemande KBA qui a retoqué les 700 000 exemplaires précédents pour cause de « non-conformité logicielle » de la cartographie de dépollution.

C’est au volant de la confortable et déjà puissante C 220 d de 194 ch que nous avons pu tester les avantages de cette motorisation promise à un bel avenir. Sans se prononcer sur son excellente dépollution, nous avons noté une réelle sobriété, soit un peu plus de 7,0 l/100 km à un rythme très soutenu comprenant des portions d’autoroutes allemandes ; mais aussi une réelle bonne volonté dans les montées en régime. « Plein » partout, très souple et volontaire à bas régime, ce moteur va comme un gant à la Classe C, surtout avec la boîte auto 9 rapports de série (sauf sur la C 200 d). Du coup, il se montre parfois trop ronronnant dans les graves, mais le niveau sonore redevient très acceptable lorsque sollicite moins l’accélérateur.

Et pour l’avoir essayé dans sa version de 254 ch, nous confirmons que cet ensemble moteur-boîte « en long », en propulsion comme en transmission intégrale 4Matic, a du répondant et invite au voyage au long cours. Exactement ce qu’il faut pour séduire les professionnels. Ce 1 950 cm3 de 194 ch servira de base à la version 300 de hybride qui y ajoutera ses 122 ch « électriques.

Une Business Line simplifiée

Tout comme la finition « de base » de la Classe C a disparu au profit de l’accès à la gamme en Avantgarde, seule subsiste la finition Business Line pour les professionnels. Elle se base sur l’Avantgarde avec en plus la peinture métallisée et les détecteurs d’angle mort, soit 800 euros en sus. Notez qu’avec cette finition, l’équipement de série s’est enrichi pour 4 450 euros (phares LED, écran 10,25 ’’, navigation pro, caméra de recul, rétros électriques, climatronic, etc.), alors que le prix n’augmente que de quelques centaines d’euros. Mais il faudra signer un chèque de 2 500 euros pour les assistances à la conduite semi-autonome (régulateur de vitesse adaptatif y compris pour aborder les virages et ronds-points, freinage automatique en fonction de la reconnaissance des panneaux, etc.), mais aussi pour le quasi indispensable Dynamic Body Control. À 1 100 euros, ce dernier apporte le confort ou la sportivité de ses suspensions adaptatives.

Mercedes Classe C

Mercedes C 220 d Business Line 2.0 l BVA9 G-Tronic
Moteur (cm3) 1 950
Puissance/couple (ch/Nm) 194/400
Boîte de vitesses/transmission BVA9/propulsion
Conso. mixte (l/100 km, WLTP) 4,8
Émissions de CO2 (g/km, Euro 6d) 126
Vitesse maxi (km/h) 240
0 à 100 km/h (s) 6,9
Poids à vide (kg) 1 585
Charge utile (kg) 580
Coffre (l) 455
L x l x h (mm) 4 686 × 1 832 × 1 442
À partir de (€ TTC) 47 500

 

 

Valeurs futures
Mercedes Classe C 220 d 9G-Tronic Business Line
Énergie Diesel
Boîte de vitesses Automatique
Carrosserie Berline
Cylindrée (cm3) 1 950
CO2 (g/km) 117
Ch din 194
Prix neuf TTC (€) 47 500
Mois 42
Km total 100 000
Valeur reprise TTC (€) 19 979
Valeur reprise 42,1 %
Valeur vente TTC (€) 23 285
Valeur vente 49,0 %

Notre avis

PLUS
2.0 turbodiesel convaincant ● Agrément de conduite avec la BVA9 ● Belle qualité de fabrication


MOINS
Pas de progression pour le châssis ● Tableau de bord numérique optionnel ● Moteur assez présent en accélération

PARTAGER SUR