20 Tesla Semi électriques pour FedEx

Le groupe de transport express FedEx a réservé 20 camions semi-remorques électriques au constructeur Tesla ; leur production est prévue pour 2019.

1235

Le transporteur s’est laissé séduire par le Tesla Semi, conçu pour les entreprises et professionnels du transport des États-Unis et du Canada où il sera commercialisé dès 2019. Les camions seront justement exploités par l’unité FedEx Freight qui opère principalement aux États-Unis, au Canada et au Mexique. Cette unité est spécialisée dans le transport en charges partielles (ou LTL, pour less-than-truckload), c’est-à-dire ne nécessitant pas le chargement d’un camion complet.

FedEx mise sur les technologiques intégrées au camion pour améliorer l’expérience de ses conducteurs, en particulier grâce au système d’autopilot, mais surtout pour réduire la consommation de sa flotte. « Notre investissement dans ces camions s’inscrit dans le cadre de notre engagement à améliorer la sécurité routière tout en réduisant notre impact sur l’environnement », a déclaré Mike Ducker, P-DG de FedEx Freight. Tesla annonce en effet des économies de carburant supérieures à 200 000 dollars (162 500 euros) pour son Semi, avec une consommation de moins de 2 kWh par mile (environ 1,6 km) et une autonomie comprise entre 480 et 800 km.

Le verdissement de la flotte entamé dès 2008

Le groupe FedEx a commencé à verdir sa flotte dès 2008 en renouvelant les véhicules et en utilisant des carburants alternatifs. Fin 2016, cette flotte comptait ainsi 527 véhicules hybrides et 1 817 électriques, mais aussi 195 véhicules roulant au GNV, 144 au propane et 41 à l’hydrogène. Soit au total 2 724 véhicules à motorisation alternative, sans compter la centaine de tracteurs GNV supplémentaires qui ont intégré la flotte de FedEx Freight Oklahoma en 2017. Une démarche qui aurait permis d’économiser près de 600 millions de litres de carburant sur 10 ans selon FedEx.

« Nous croyons qu’une adoption plus large des carburants alternatifs et de véhicules à la pointe de la technologie jouera un rôle crucial dans la réduction des émissions globales de gaz à effet de serre », affirme le transporteur dans son rapport 2017.