2006 : quelle tendance pour les ventes aux sociétés ?

Retour sur les acteurs de ce marché et leurs performances en 2006.

- Magazine N°124
545

Le groupe VW à 11 % du marché Entreprises

« Fin septembre, le groupe VW détenait 11 % de part de marché dans les ventes aux sociétés et 18 % auprès des loueurs longue durée. Cette pénétration est due principalement à la marque VW. Le groupe VW doit aussi cette performance à la mise en place de nos nouvelles méthodes commerciales auprès de l’ensemble de nos clients, et plus seulement auprès des loueurs longue durée, mais aussi à la réussite de modèles tels que l’Audi A4 ou la VW Passat dont une vente sur deux est une vente à une société. »

Volvo en croissance de + 12 %

L’objectif 2007 de Volvo est de progresser de 11 000 à 13 000 ventes, dont 4 000 nouvelles C30. Pour les flottes, notre volume a représenté cette année 4 800 véhicules dont 800 à des grands comptes. Cela représente une croissance de + 12 % de nos ventes aux sociétés. La V50 compte pour 25 % de notre volume global de ventes avec une progression à deux chiffres. Celle-ci a même progressé de + 75 % auprès des loueurs et aujourd’hui,41 % des V50 sont immatriculées auprès d’entreprises.

Renault au même niveau qu’en 2005

Notre objectif 2006 sur le marché des flottes était d’égaler nos réalisations de 2005 ; soit 304 000 véhicules environ.compte tenu du dynamisme du marché et de la forte pression de la concurrence, notre volume de vente devrait finalement se situer à la fin de l’année au niveau des résultats obtenus en 2005 ; voire légèrement inférieur. Le marché 2006 est en effet resté très dynamique sur le segment des flottes hors loueurs courte durée et demeure marqué par une accélération de la pression concurrentielle.

De plus en plus de constructeurs présents !

En 2005, hors loueurs, nous avions immatriculé 105 301 véhicules à sociétés ; notre ambition était de conserver ce volume sur 2006. Un objectif atteint à fin octobre. A cette même date, le marché des ventes aux sociétés était en progression de 4 %, principalement grâce à la croissance du marché des utilitaires. Désormais, l’offre concurrente ne se résume plus aux trois marques françaises : en VP comme en VU, de plus en plus de constructeurs sont présents avec des structures commerciales dédiées.

PARTAGER SUR