2015 s’annonce comme un bon cru pour la LLD

Selon les chiffres du premier trimestre, l’année 2015 s’annonce plutôt bonne pour les loueurs du SNLVLD, le syndicat de la profession.

586
2015 s’annonce comme un bon cru pour la LLD

Avec, au premier trimestre 2015, 1 211 265 véhicules en parc, en hausse de 0,8 % par rapport au T4 2014, et 103 864 mises à la route, la LLD se porte comme un charme. Toujours soutenu par les commandes de l’État, le fleet management a de son côté bondi de 9,1 %, à 293 076 véhicules. Ce qui fait, LLD et FM confondus, 1 514 341 véhicules en parc à la fin du T1 2015, en croissance de 0,8 % par rapport au T4 2014. « Pour l’ensemble de 2015, nous anticipons 2 à 3 % de croissance pour la LLD, et 7 à 10 % pour le FM », a souligné François-Xavier Castille, le nouveau président du syndicat, lors d’une conférence de presse.

Une croissance notamment portée par les TPE. « Auprès de ces dernières, la part de la LLD est tellement faible qu’elle laisse des marges importantes de progression », a avancé François-Xavier Castille. En notant que schématiquement, 90 % des grands comptes se sont mis à la LLD, 60 % des entreprises du « mid-market » et seulement 10 à 15 % des TPE.

Autres chiffres mis en avant par le SNVLD, le grammage moyen des véhicules mis à la route, passé de 132 g en 2011 à 115 g en 2014. Dans le même sens, les loueurs ont immatriculé, au T1 2015, 1 278 hybrides, soit 9 % du marché total, et 1 531 modèles électriques, soit 39 % du marché. Un dernier chiffre lié aussi il est vrai aux commandes de Véhiposte, le loueur de La Poste, grande consommatrice de Kangoo Z.E.

Un point intéressant pour conclure avec l’indice VO du SNLVLD. Celui-ci s’appuie sur 46 % des restitutions de la profession, soit au total 180 000 véhicules l’an passé (66 de VP, 16 % de VS et 17 % de VU). Selon le « genre fiscal », la durée moyenne des contrats et le kilométrage varient : 40 mois et 101 000 km pour les VP, 48 mois et 104 000 km pour les VS et 52 mois et 106 000 km pour les VU. 

PARTAGER SUR