2021 : une nouvelle année chahutée pour les constructeurs

Malgré des répercussions moins fortes de la crise sanitaire sur leur activité en 2021 qu’en 2020, les constructeurs ont vu leurs performances entravées par la pénurie de semi-conducteurs, avec des conséquences diverses selon les marques. Une conjoncture difficile mais qui n’a pas empêché le marché de suivre sa route vers toujours plus d’électrification.
- Magazine N°276
2202
(c)shutterstock charge électrique

En 2021, à peine les constructeurs automobiles commençaient à s’accommoder des conséquences de la crise sanitaire sur leurs chaînes de production et leurs réseaux de distribution, qu’ils se trouvaient confrontés à un contrecoup inédit de cette crise : la pénurie de semi-conducteurs. Les défauts de livraison de ces composants indispensables ont contribué à saper le regain attendu des ventes aux entreprises après le repli de 2020. Et à fin 2021, le marché des entreprises affichait toujours des résultats en recul par rapport à 2019.

Début 2022, à l’heure de dresser le bilan de 2021, les constructeurs préféraient d’ailleurs évoquer leurs...