21 millions de véhicules autonomes vendus en 2035 ?

21 millions de véhicules autonomes vendus en 2035 : c’est le chiffre avancé par IHS Automotive, spécialiste du secteur automobile.

583
21 millions de véhicules autonomes vendus en 2035 ?

Le véhicule autonome aurait une autoroute devant lui selon IHS Automotive. Qui estime que d’ici à 2035, 76 millions de véhicules autonomes seront mis sur les routes.

Pour IHS, plusieurs facteurs portent cette évolution dont les nouvelles mobilités à l’image de l’autopartage, les investissements croissants dans le véhicule autonome de la part des constructeurs, de leurs équipementiers et d’entreprises technologiques, la R &D et l’amélioration des technologies. Avec à la clé la création de nouveaux segments de véhicules, en complément des véhicules déjà existants qui se mettront eux aussi à l’autonomie. Une évolution qui inclut aussi le véhicule électrique et les motorisations alternatives.

Dans ce mouvement, les États-Unis devraient s’imposer au premier rang, avec environ 4,5 millions de véhicules autonomes attendus en 2035. « Avec, comme dans de nombreux autres marchés, le développement d’usages divers et de business models pour répondre à la demande de mobilité du conducteur », pointe IHS Automotive.

Avec un léger décalage, la Chine devrait atteindre les 5,7 millions de véhicules autonomes en 2035. De son côté, l’Europe de l’Ouest devrait voir rouler un peu plus de 3 millions de modèles autonomes à la même date, contre 1,2 million en Europe de l’Est. Enfin, le Japon et la Corée du Sud réunis pourraient tabler sur 1,2 million de voitures autonomes.

Pour IHS Automotive, il reste cependant quelques écueils à contourner pour le véhicule autonome. D’abord celui de la cybersécurité du côté de l’équipement informatique des véhicules, mais aussi celui de la définition d’un cadre légal.

PARTAGER SUR