Christian Gardin, ville de Lyon : « Nous sommes entendus »

Après avoir travaillé chez un équipementier et dans des directions techniques de la ville de Lyon, Christian Gardin a pris en 2004 la responsabilité des services logistique, garage et festivités.

- Magazine N°254
1433
Christian Gardin, ville de Lyon

Christian Gardin est directeur des services logistique, garage et festivités de la ville de Lyon.

Quels faits vous ont marqué ces vingt dernières années ?

L’arrivée des progiciels de gestion toujours plus performants, avec à la clé un suivi adapté et un calcul fiable du TCO. Nous avons aussi connu pas mal de revirements avec les énergies à mesure que celles-ci se sont diversifiées. Un autre changement concerne l’établissement de plans de déplacement des agents.

Comment la gestion de flotte a-t-elle évolué ?

Au début, les gestionnaires étaient là pour mettre à disposition des véhicules. Maintenant, il y a une vraie reconnaissance de la fonction. Nous sommes entendus lorsque nous décidons ou proposons des choses car nous générons des économies. En outre, nous bénéficions dorénavant d’une vue sur le fonctionnement de la collectivité et plus seulement sur celui de la flotte.

Quels conseils donneriez-vous aux gestionnaires de flotte ?

Il faut être pragmatique et avancer avec ses idées, tout en étant agile et en faisant marche arrière si nécessaire, et en se remettant en question régulièrement. Il faut aussi être rigoureux et équitable avec les conducteurs, mais ne pas hésiter à sanctionner en cas de récidive. Enfin, il est nécessaire d’être dans la prospective pour éviter les surcoûts.

La flotte de la ville de Lyon en chiffres

778 véhicules

PARTAGER SUR