3. Optimiser le TCO : ne rien oublier avec la fiscalité

Avec la fiscalité du véhicule d’entreprise, la TVS représente l’incontournable dans le calcul du TCO. Et les gestionnaires de parc ont tendance à laisser de côté d’autres taxes comme les amortissements non déductibles (AND) ou les charges sociales liées aux avantages en nature (AEN) à régler à l’Urssaf lorsque le collaborateur emploie aussi le véhicule d’entreprise à titre personnel.

- Magazine N°209
581

« Basés sur le prix d’achat du véhicule, ces deux éléments de fiscalité peuvent renchérir de 15 à 25 % le TCO », estime Robert Maubé. « Sur les petits véhicules, les AEN et les AND pèsent jusqu’à 50 % du montant de la TVS. Ce n’est donc pas négligeable. Ce pourcentage est moins élevé sur les gammes supérieures du fait du poids de la TVS », complète Manuel Martins, directeur adjoint environnement de travail France de Danone.

Sans la prise en compte de ces taxes, le calcul du TCO est donc biaisé. En outre, certaines motorisations comme l’hybride bénéficient d’une TVS réduite et d’une bonne valeur résiduelle. Mais une fois les AEN et AND intégrés,...