Publi-Communiqué

Une académie pour la conduite hybride

Pour aider les entreprises à passer du Diesel avec boîte mécanique à l’hybride-électrique avec boîte automatique, Toyota propose des formations d’une demi-journée depuis juillet dernier.

1060
Toyota Hybride Académie

Sous le nom d’Hybride Académie, le constructeur accompagne ses clients au-delà de la seule vente d’un véhicule pour qu’ils puissent optimiser leur conduite en hybride et tirer tous les bénéfices de cette technologie pour améliorer encore le TCO. Facturés 240 € TTC par véhicule et par conducteur, ces stages sont dispensés par Actua Formation dans plus de treize villes à travers la France. Le spécialiste de la prévention des risques routiers et de l’éco-conduite dispose d’une flotte complète d’hybrides Toyota et Lexus. Ainsi, chaque stagiaire prend le volant du modèle qui lui sera livré par la suite. « Dans nos recommandations aux entreprises, nous avions déjà identifié l’hybride comme un axe de progrès en matière de RSE et de TCO », explique David Raffin, directeur d’Actua Formation, qui ajoute : « Sur le marché de l’hybride, nous avons constaté que les modèles Toyota et Lexus étaient les plus efficaces sur ces critères. »

Dans les faits, la formation alterne présentations pédagogiques en salle et volets pratiques avec conduite sur route. Le formateur explique les spécificités des hybrides Toyota et Lexus. Puis le stagiaire prend le volant pour un premier passage sur route ouverte. Toutes les données liées à la conduite sont alors enregistrées pour un audit personnalisé.

Au-delà des spécificités de la technologie hybride, les formateurs analysent les comportements sous l’angle de la sécurité et de l’éco-conduite. La restitution a lieu en salle où les premiers conseils sont dispensés avant un second parcours sur route pendant lequel ils sont appliqués. Un dernier passage en salle permet de présenter les chiffres et de constater tout le potentiel d’économie d’une conduite adaptée. « L’éco-conduite génère 10 à 20 % d’économie sur la consommation d’un Diesel, assure David Raffin. Pour un hybride, ce gain atteint 20 à 35 %. » La conduite d’un hybride s’apparente à l’éco-conduite avec des accélérations douces et une anticipation des événements. Seules la recharge et la sollicitation de la batterie diffèrent avec des décélérations adaptées pour récupérer le maximum d’énergie.

Les formations aident aussi à combattre les idées reçues. « Il nous est souvent affirmé que l’hybride n’est économique qu’en dessous de 15 000 km par an, illustre David Raffin. Avec les hybrides Toyota, un véhicule qui parcourt chaque année 25 000 km sur routes et autoroutes et 25 000 km en milieu urbain se montre plus économique qu’un Diesel. »

PARTAGER SUR