Publi-Communiqué

Les flottes en direct – Accenture électrifie sa flotte avec BMW

Le cabinet de conseil Accenture a référencé des modèles électriques et hybrides rechargeables de BMW. Un choix motivé par le plaisir de conduire, la qualité de service, les apports environnementaux des modèles, mais aussi leur TCO maîtrisé.

1083
MINI Cooper SE Hatch 3 portes
MINI Cooper SE Hatch 3 portes

Accenture n’a pas attendu pour adopter de nouvelles pratiques de mobilité. Au tout début des années 2010, le spécialiste du conseil a déployé l’une des premières flottes françaises en autopartage avec Alphabet, la société de location longue durée multimarques de BMW Group. Accenture a alors pu expérimenter la MINI Cooper SE Hatch 3 portes, l’une des premières citadines électriques du marché. Aujourd’hui, ses 450 voitures roulent à l’électrique et à l’hybride rechargeable, sans aucun modèle thermique. Le basculement a débuté en 2015 et depuis 2016, les hybrides simples ont été exclus de la grille. Avec 40 % des volumes pour ses différentes marques, BMW Group joue un rôle central dans ce parc. Dès la création de sa flotte, Accenture a intégré des modèles du constructeur. D’abord choisi librement par les collaborateurs, BMW a passé la barrière du premier appel d’offres quand les achats automobiles se sont davantage structurés. La sélection s’est faite sur la qualité de service et le réseau devait aussi satisfaire à ce critère d’excellence. « Au-delà des voitures, tous les aspects de la prestation devaient répondre aux standards requis, tout en respectant les budgets fixés », explique Alexandra Melville, Responsable de la Flotte et de la Mobilité d’Accenture à l’échelle européenne.

BMW-i3
BMW i3

Diminuer les émissions

Parmi les objectifs principaux d’Accenture figure la baisse des émissions de CO2 avec, très tôt, un taux moyen de 120 g/km quand les autres flottes en étaient encore à 140 ou 150 g/km. « Avec la BMW Série 1, BMW nous a aidés dans ce sens », précise Alexandra Melville. De plus, Accenture et BMW Group ont noué des accords privilégiés autour de l’électrique et le cabinet de conseil a expérimenté les premiers modèles zéro émission de BMW à l’état de prototypes. Par la suite, Accenture a été parmi les premières entreprises à rouler au volant de la BMW i3.

« Nous travaillons sur l’innovation, nous pratiquons la disruption et nous sommes toujours à la recherche de nouveautés, souligne Alexandra Melville. Sur ce sujet, nos priorités s’inscrivent en totale cohérence avec celles de BMW Group. » Dans le cadre de l’électrification de sa flotte, Accenture apprécie particulièrement la capacité de BMW à préserver le plaisir de conduire. « Toutes les marques n’y parviennent pas, souligne la responsable. Ce critère est très important pour conserver l’intérêt des collaborateurs. Tout comme le maintien de la qualité des finitions intérieures contribue à rendre l’électrique plus désirable. »

BMW X3 xDrive30e
BMW X3 xDrive30e

Un véritable partenariat

Quant au coût plus élevé de l’électrique, Accenture l’accepte dans la mesure où la maîtrise de son empreinte carbone constitue une priorité. Mais le spécialiste du conseil a pu contenir ce surcoût en s’appuyant sur les valeurs résiduelles élevées des modèles électriques et hybrides de BMW pour négocier des loyers plus compétitifs auprès de ses loueurs. « Avec BMW Group, nous avons mené de beaux projets autour de l’innovation avec l’électrification de notre flotte européenne et la mise en place de l’autopartage, constate Alexandra Melville. Nous avons construit un véritable partenariat sans que ce terme ne soit galvaudé.»

BMW-Concept-iX3
BMW Concept iX3

 

Des Valeurs Résiduelles élevées

L’excellente image de BMW contribue au niveau élevé de ses valeurs résiduelles (VR). Les historiques de vente sur le marché VO confirment cet avantage concurrentiel. Entièrement réétudiées, les finitions Business Design de BMW sont devenues une référence dans les segments sur lesquels la marque est présente. Leurs équipements de sécurité, de connectivité, de confort et d’esthétique valorisent les voitures et assurent une VR élevée sans avoir à ajouter d’option supplémentaire. Pour consolider ses VR, BMW applique une stratégie commerciale volontaire. Sur les dix premiers mois de 2019, les immatriculations tactiques ont reculé de 7,5 % quand elles augmentaient chez les autres constructeurs premium allemands. Résultat, la marque maintient ses prix de revente sur le marché VO et valorise ses VR, tout en proposant des loyers compétitifs. Un élément d’autant plus important qu’avec une baisse d’un point de la VR, le loyer mensuel s’accroît de 10 à 15 euros.

PARTAGER SUR