Accidentologie et TCO : un combat de longue haleine

Les accidents automobiles génèrent un très grand nombre de coûts cachés et diffus, d’où la nécessité d’une méthodologie d’abord pour les identifier, ensuite pour les réduire. Une lutte qui se mène dans le cadre d’une démarche de prévention routière, toujours difficile à lancer et à tenir jusqu’au bout. Mais les résultats sont bel et bien au rendez-vous.

- Magazine N°230
1721
Accidentologie TCO - En parallèle, il est à noter que dans seulement 26 % des entreprises sondées par l’étude MMA en 2017, le Document Unique (DU) fait mention du risque routier encouru par les salariés. Ce chiffre s’élevait à 21 % l’an passé.
En parallèle, il est à noter que dans seulement 26 % des entreprises sondées par l’étude MMA en 2017, le Document Unique (DU) fait mention du risque routier encouru par les salariés. Ce chiffre s’élevait à 21 % l’an passé.

« Quand une entreprise vient nous voir, c’est souvent à la suite d’un accident corporel grave. » Ce constat établi par Marc Bodson, directeur général de Beltoise Évolution, ne se veut pas des plus optimistes.

Selon ce spécialiste de la prévention routière, les chefs d’entreprise réalisent alors seulement que certaines mesures de prévention n’ont pas été prises, avec des conséquences humaines parfois dramatiques. En temps ordinaire, ils sont en effet nombreux à détourner le regard et à se montrer fatalistes devant la difficulté à prévenir le risque routier en interne.

Étude MMA TPE-PME ‒ Selon vous, le risque routier professionnel est-il… ?
C...