Le flash actu

Le flash actu

Coronavirus : Profil Plus reste ouvert

Profil Plus

Le spécialiste des pneumatiques Profil Plus poursuit ses activités pendant le confinement dû au coronavirus. « Secteur agricole, génie civil, manutention, poids lourd, Profil Plus continue à intervenir auprès des entreprises engagées dans les activités essentielles à la vie du pays : production agricole, véhicules d’urgences, taxis, professionnels du transport, de l’alimentaire, professionnels de la santé, etc. », expose l’enseigne. Qui gère, sur l’ensemble du territoire, les demandes urgentes de réparation, de changement de pneumatiques et d’entretien. En parallèle, une permanence téléphonique dans toutes les agences répond aux questions des clients. À noter que les dépannages et les services d’assistance 24/7 poids lourds sont maintenus.

Coronavirus : Allogarage recense les garages ouverts

Allogarage
Allogarage propose un référencement des garages automobiles restés ouverts pendant le confinement dû au coronavirus sur https://www.allogarage.fr/covid19.html. « Sur les 25 000 garages référencés sur le site, 11 000 garages susceptibles d’être encore ouverts ont été contactés et ont répondu en 48 heures. Plus de 1 800 garages se sont déclarés ouverts et cette liste est mise à jour en temps réel », précise Allogarage. Cette liste est complémentaire notamment à celle proposée par le CNPA (voir l’article), complète Allogarage.

Coronavirus : le Mondial de Paris 2020 annulé

Mondial de Paris 2020
Dans un communiqué de presse qui vient de tomber, Luc Chatel, président de la PFA, et Frédéric Bedin, président du directoire de Hopscotch Groupe, ont annoncé l’annulation de l’édition 2020 du Mondial de Paris. « Au regard de la gravité de la crise sanitaire sans précédent face à laquelle le secteur automobile, frappé de plein fouet par l’onde de choc économique, joue aujourd’hui sa survie, nous sommes contraints d’annoncer que nous ne serons pas en mesure de maintenir dans sa forme actuelle le Mondial de l’Auto à la Porte de Versailles pour son édition 2020 », soulignent les deux responsables. En précisant que « les parties Movin’On, Smart City et évènements hors-les murs ne sont pas, pour l’instant, remises en question. Nous étudions toutes les solutions alternatives en relation étroite avec nos principaux partenaires. »

La prestation télématique de Fatec assurée grâce à Kuantic

Fatec Kuantic
Afin de fournir à ses clients du secteur public des analyses de l’activité de leur flotte baséew sur des informations issues de la télématique, Fatec a choisi de référencer l’opérateur Kuantic. « La technologie Kuantic renforce notre puissance de conseil. Elle délivre toute une série d’indicateurs nous permettant de suivre les usages de chaque véhicule et de proposer des plans de progrès en fonction des observations », justifie Théophane Courau, président de Fatec. Les deux partenaires annoncent que leur association leur a permis de remporter plusieurs marchés via l’Ugap dont le conseil régional d’Alpes-Provence Côte-d’Azur, « pour le renouvellement et la gestion externalisée d’une partie de sa flotte de véhicules », précise-t-on chez Kuantic. Notre précédente brève sur Fatec et le secteur public

Les Services de l’automobile et de la mobilité font appel à MyCarSpot

MyCarSpot
Les organisations représentantes des Services de l’automobile et de la mobilité : ANFA, GNFA, ASFA et Opco Mobilités ont choisi l’application MyCarSpot pour gérer l’utilisation de leurs 110 places de parking par plus de 250 véhicules au sein de leur nouveau siège de Meudon (92). « Des véhicules de fonction des managers et des véhicules de service des formateurs et commerciaux » précise-t-on chez MyCarSpot. L’utilisation de l’application implique que les bénéficiaires d’une place attribuée informent quand leur place est libre pour en faire bénéficier d’autres conducteurs. « Dans 95 % des cas, nous pouvons répondre favorablement à une demande de place qui est faite dans l’application », estime Jean-Luc Garot, en charge du projet pour l’ASFA. La précédente brève sur MyCarSpot

Coronavirus : 40 % des sites Euromaster restent ouverts

Euromaster
« Pour garantir la mobilité et la sécurité de tous ceux qui sont amenés à se déplacer partout en France », l’enseigne Euromaster annonce avoir laissé ouverts 40 % de ses sites, soit 169 centres de service (VL, VU et VI). À noter que les 800 ateliers mobiles d’Euromaster sont toujours actifs pour « continuer à intervenir directement sur les parcs de véhicules des clients professionnels de l’enseigne ». De même, Euromaster a maintenu les services d’astreinte et le service de dépannage 24/7 pour les poids lourds. Les services en ligne sont aussi maintenus, notamment pour les professionnels, avec les services d’achat en ligne et de prise de rendez-vous et l’accès aux portails clients dédiés pour le suivi de flottes. L’enseigne rappelle l’importance des gestes barrière : « entre autres, obligation de n’accepter qu’une personne à la fois à l’intérieur des accueils, déplacement dans des véhicules séparés des techniciens intervenant en binôme sur les sites des clients, respect d’une distance de sécurité entre les personnes. »

Coronavirus : Five Star à la manœuvre

Five Star
Face au confinement lié au coronavirus, les réseaux d’entretien se mobilisent. C’est notamment le cas de Five Star dont un peu plus de la moitié des carrosseries fonctionnent en activité restreinte. « Parmi celles-ci, la plupart sont fermées au public et se réservent, pour celles localisées près d’hôpitaux, à l’assistance aux véhicules d’urgence et des personnels médicaux », souligne l’enseigne. Autre précision du réseau : « Face à la difficulté croissante de s’approvisionner en pièces détachées et compte tenu que les experts ne se déplacent plus, seuls les dossiers de réparation validés avant le confinement devraient être achevés. » En parallèle, le réseau multiplie les initiatives. Ainsi, La Carrosserie Moderne à Ajaccio met à disposition des personnels soignants ses véhicules de courtoisie. Autre exemple, la Carrosserie Brev’In Car à Saint-Brévin-Les-Pins a fourni des housses de siège aux infirmières d’un laboratoire de Pornic. L’enseigne a aussi procédé à une commande massive de housses qui seront envoyées en début de semaine prochaine aux services médicaux.

Coronavirus : 300 véhicules Opel à disposition des soignants

Opel soignants
Opel vient d’annoncer le prêt à titre gratuit de son parc de véhicules de courtoisie ou de location pour le personnel soignant. Ce parc représente plus de 300 voitures, indique-t-on chez Opel. Les membres du réseau Opel qui se sont portés participants à l’opération proposent également aux personnels soignants, s’ils sont clients de la marque, des réparations de leurs véhicules aux prix coûtants si nécessaire.

Coronavirus : la Diac propose de prolonger les contrats de 90 jours

location longue durée 2019
Diac Location, captive de Renault et filiale française de RCI Bank & Services, propose à ses clients dont les contrats de location arrivent à échéance entre le 15 mars et le 30 juin 2020 de prolonger la durée de contrat de 90 jours, ainsi que les services associés. En effet, en raison des mesures de confinement, ces clients ne pourront pas restituer leurs véhicules ni s’en faire livrer de nouveaux dans les délais impartis. « Vos loyers resteront inchangés sur cette durée complémentaire et la nouvelle offre d’achat finale de votre véhicule sera en conséquence diminuée », précise la Diac dans son communiqué. Dès la fin du confinement, les concessionnaires seront en mesure de proposer des offres de reprise intégrant ces loyers imprévus. « Si vous souhaitez renouveler votre véhicule et que la prolongation de 90 jours mise en place actuellement n’était pas suffisante, nous pourrons à nouveau intervenir sur la durée de votre contrat afin de prolonger une seconde fois », ajouter la Diac. Les clients ne souhaitant pas prolonger leur contrat et voulant racheter leur véhicule sont quant à eux invités à confirmer par e-mail leur accord pour le prélèvement de l’option d’achat finale.

Coronavirus : Alliance Autocar réquisitionne sa flotte pour les Ehpad

alliance autocar
La société de location de bus, autocars et minibus avec chauffeur Alliance Autocar a décidé de réquisitionner sa flotte de 10 000 véhicules en France à destination des personnels des secteurs médicaux. Ceux-ci peuvent commander des navettes individuelles ou collectives pour leurs employés à un tarif minimum permettant de couvrir les coûts fixes. Les véhicules font l’objet d’un nettoyage à la vapeur sèche et d’une désinfection après chaque trajet. Ils s’équipent de couvre-sièges en papier jetable et ne sont pas remplis intégralement pour maintenir les distances de sécurité entre passagers. À bord, du gel hydroalcoolique, des masques et des gants sont mis à disposition. Enfin, le chauffeur est lui-même protégé et les sièges autour de lui sont condamnés. « 140 Ehpad ont fait déjà appel aux services de Alliance Autocar pour transporter leur personnel dont sept la semaine dernière et 133 cette semaine, indique la société. Cela permet d'éviter les risques des transports en commun, taxis ou voitures personnelles. » L’entreprise espère desservir 1 000 Ehpad dès la semaine prochaine.

Coronavirus : les Ateliers de secours chez Norauto

Norauto Ateliers de secours
Depuis lundi 23 mars dernier, l’enseigne Norauto a rouvert une partie de ses centres en Ateliers de secours. « Sur la base du volontariat des collaborateurs, souligne l’enseigne, dans le plus strict respect des règles sanitaires en vigueur et en limitant au maximum les contacts », ces Ateliers de secours se destinent avant tout aux représentants du personnel soignant. Objectif : aider ces derniers à « poursuivre leurs déplacements ainsi qu’à toutes les personnes qui ont un besoin impérieux de se déplacer, pour raison professionnelles ou personnelles, durant cette crise. » Ces Ateliers de secours peuvent aussi répondre « aux urgences mécaniques telles que les pannes immobilisantes ».

Coronavirus covid-19 : un annuaire des services automobiles encore ouverts

Annuaire CNPA
Le Conseil national des professions de l’automobile a mis en place un annuaire recensant les entreprises des services automobiles qui restent ouvertes pendant la période de confinement due à l’épidémie de covid-19, leurs activités étant considérées comme « essentielles à la nation ». Pour cela, le CNPA a demandé à tous ses adhérents de mettre à jour leurs informations sur son site web. Le comparateur de garages Vroomly a ensuite mis à disposition sa plate-forme pour cartographier les entreprises selon leur localisation et leurs horaires d’ouvertures. Près de 1 500 entreprises ouvertes ont d’ores et déjà été référencées sur cet annuaire. L’outil recense également les entreprises fermées. « Tous nos canaux d'information sont ouverts à toutes les entreprises sans exception dans la mesure où il s’agit de remporter une victoire en prévoyant aussi les conditions d’un redémarrage ordonné et rapide de toutes les activités », explique Xavier Horent, délégué général du CNPA.

Covid-19 : un hashtag pour soutenir les équipes de collecte de déchets

soutien-ripeur
Durant l’épidémie de covid-19, de nombreuses flottes continuer à fonctionner pour assurer le fonctionnement du pays. C’est le cas du service de collecte de déchets du Groupe Sepur. Pour soutenir ses collaborateurs sur le terrain, l’entreprise appelle à partager le hashtag #jesoutiensmonripeur sur les réseaux sociaux.

Coronavirus Covid-19 : les transporteurs se mobilisent

Coronavirus
Trois fédérations du transport de marchandises et de la logistique – FNTR, OTRE et Union TLF – ont appelé les pouvoirs publics à mettre en place des mesures d’accompagnement pour faciliter le travail de leurs salariés, notamment les conducteurs, qui doivent assurer les approvisionnements alimentaires, matériels et sanitaires. Ils demandent ainsi à l’État d’adapter des règles de circulation des véhicules et d’amplitude de temps de travail, de garantir des lieux de repos et de restauration professionnels pour les conducteurs, et de les doter de gel hydroalcoolique et de gants. Ils souhaitent en outre que l’accès des salariés aux plates-formes logistiques et le recrutement d’intérimaires soit facilités pour pallier aux absences dues au confinement. La Fédération nationale des transports de voyageurs demande aussi au Gouvernement la mise en place rapide d’un fonds de garantie pour préserver les entreprises du secteur de la faillite alors qu’elles sont confrontées à des pertes de chiffres d’affaires de 50 % à près de 80 % pour certaines PME.

Des bornes EVBox Elvi pour les clients du Groupe PSA

EVBox Groupe PSA
Après avoir annoncé son partenariat avec l’opérateur Zeborne (voir la brève) pour la prise en charge de l’étude de faisabilité et de l’installation des bornes de recharge de ses clients, le Groupe PSA annonce sa coopération avec EVBox pour la fourniture des bornes électriques. EVBox proposera aux clients du Groupe PSA des modèles personnalisés, les EV box Elvi, en courant alternatif. L’outil de supervision en ligne de ces bornes sera lui apporté par le prestataire Everon.

Brevets européens : + 6,6 % de demandes dans le secteur des transports en 2019

Brevets européens Transports 2019
D’après le baromètre Patent Index 2019 publié par l’Office européen des brevets (OEB), il y a eu 181 406 demandes de brevets européens en 2019, en hausse de 4,0 % par rapport à 2018. Avec 9 635 demandes (+ 6,6 %), les transports ont représenté le cinquième secteur le plus innovant. L’OEB a comptabilisé 22 % de demandes en provenance d’Allemagne, 18 % des États-Unis, 15 % du Japon et 20 % de la France. Le secteur a enregistré 999 demandes de brevets dans l’Hexagone, soit le nombre le plus élevé à l’échelle nationale en 2019, mais celles-ci ont affiché une baisse de 6,7 %. On trouve malgré tout deux entreprises françaises, Valeo et Michelin, parmi les 10 principaux demandeurs de brevets européens, aux côtés notamment de Continental, Bosch, Toyota et Volkswagen. Valeo a toutefois chuté de la 4e place en 2018 à la 8e place en 2019 avec 147 demandes, tandis que Michelin est passé de la 7e à la 9e place avec 130 demandes. À noter qu’après avoir occupé la 6e place du classement en 2018, PSA est sorti du top 10 en 2019.

OPnGO partenaire d’Essence&CO

OPnGO Essence&CO
L’ensemble des utilisateurs de l’application Essence&Co peuvent désormais accéder aux services de réservation de places de parking du prestataire OPnGO. Informés des places à proximité de leur véhicule sur l’application d’Essence&Co, les conducteurs sont basculés sur l’interface OPnGO au moment de valider leur stationnement. OpnGO permet la réservation et ensuite l’accès sans ticket au parking grâce à la lecture de plaque. Notre précédente brève sur OPnGO

4e édition des journées de la sécurité au travail

Journées de la sécurité routière au travail 2020
La quatrième édition des journées de la sécurité routière au travail aura lieu du 11 au 15 mai 2020. Lancé en 2017, cet événement national vise à encourager les entreprises de toute taille mais aussi les administrations et collectivités territoriales à sensibiliser leurs collaborateurs au risque routier. « Les accidents de la route sont la première cause de mortalité dans le cadre du travail et se traduisent chaque année par près de 4 millions de journées de travail perdues », rappelle en effet la Sécurité routière. À cette occasion, celle-ci met donc à disposition des kits de communication et des supports d’animation tels des quizz ou des vidéos. Elle partage aussi les initiatives des entreprises ayant participé aux précédentes éditions. À titre d’exemple, Intermarché Logistique Armorique avait animé des ateliers « dose bar » et « parcours alcool » en 2019 et Actemium Cornouaille réalisé des simulations de pertes d'adhérence et freinages d'urgence sur l’un de ses sites.

Eco Drive Performance : un logiciel pour la formation à l’éco-conduite

Eco Drive Performance
La société 31fevrier propose un nouveau logiciel destiné aux formateurs en éco conduite, baptisé Eco Drive Performance. Développé pour Ipad, ce logiciel permet une visualisation didactique des performances d’éco-conduite avant et après la formation du conducteur. Sur la base de remontées d’informations issues d’un boîtier OBD, le logiciel détaille les différences de performance sur des indicateurs comme les tours moyens du moteur réalisés sur le parcours, sur le temps passé sur chaque rapport de boîte de vitesses, sur la consommation, etc. Le service est commercialisé selon différentes formules, de 149 euros HT par semaine pour des formateurs occasionnels à 49,90 euros HT par mois pour un abonnement sur 36 mois.

Refonte de l’application de Suivideflotte.net

Suivideflotte.net
Prestataire d’une solution de télématique embarquée, suivideflotte.net vient de renouveler l’interface de l’application destinée aux conducteurs. Une refonte qui vise à accroître son utilisation par les conducteurs grâce un meilleur confort d’utilisation et d’ergonomie, justifie-t-on chez suivideflotte.net. Parmi les nouveautés proposées, une fonctionnalité « mode sombre » qui permet un meilleur confort visuel en baissant la luminosité si nécessaire, et une connexion automatique sur l’application grâce uniquement à l’entrée de son adresse e-mail. L’application propose aussi désormais un onglet « entretien du véhicule » pour accéder au calendrier des rendez-vous prévus. Un calendrier sur smartphone, interfacé avec le logiciel du gestionnaire de flotte pour éviter les doublons.

Hydrogène : une station publique prévue à Vannes

Hygo Vannes
Le syndicat Morbihan Énergies et Engie Solutions viennent d’annoncer la création de la société de projet Hygo qui vise à déployer des infrastructures de mobilité hydrogène en Bretagne. Son premier projet consistera à produire de l’hydrogène d’origine renouvelable par électrolyse, en vue d’alimenter les usages industriels du site Michelin dans la zone industrielle du Prat à Vannes (56), mais aussi une station publique pour véhicules légers et poids lourds qui sera installée en bordure du site, comme annoncé en 2018. La mise en service de l’infrastructure de production et de distribution est prévue pour fin 2020. Baptisé EffiH2, le projet nécessite au total un investissement de 4,6 millions d’euros, subventionné par l’Ademe à hauteur de 780 000 euros dans le cadre de l’appel à projets « Écosystèmes de mobilité hydrogène ». À noter que « l’Ademe accompagnera également les futurs acquéreurs de véhicules hydrogène utilisant cette station de recharge » à hauteur de 992 000 euros.

Goodyear reCharge : un concept de pneu auto-régénérant

Goodyear reCharge
Le pneumaticien Goodyear a présenté un concept de pneu capable de s’auto-régénérer. Baptisé Goodyear reCharge, celui-ci se base sur une structure non-pneumatique qui soutient une mosaïque de blocs de gomme formant la bande de roulement. Une fois usés, ces blocs pourraient être régénérés sans changer le pneu : une capsule remplie d’un mélange liquide personnalisé serait insérée au centre du pneu et alimenterait chaque bloc en gomme via un réseau de tuyaux. Goodyear imagine un mélange constitué de matériaux biologique, renforcé par des fibres inspirées de la soie d’araignée, pour obtenir une gomme 100 % biodégradable. Ce mélange pourrait en outre être personnalisé selon les conditions de conduite, par exemple en hiver ou en été, et même selon le style de conduite.

ZEBorne partenaire du Groupe PSA pour l’installation des bornes

ZEBorne Groupe PSA
Afin d’accompagner la diffusion des véhicules électriques de ses différentes marques, le Groupe PSA s’est associé dans chaque pays européen avec des prestataires d’installation de bornes. « Grâce à ces partenariats, nos clients auront accès à un service dédié à l’achat et à l’installation de leurs bornes de recharge, ainsi qu’aux formalités administratives et demandes de subventions associées », indique Alexandre Guignard, directeur de la business unit Low Emission Vehicles du Groupe. En France, c’est Zeborne qui prendra en charge ce service qui comprend notamment une prestation d’audit de la faisabilité de l’installation ainsi qu’un centre d’appel et un service d’après-vente.

Dix Nissan e-NV200 pour Dott

Dott Nissan e-NV200
L’opérateur de trottinettes électriques en libre-service Dott vient d’intégrer dix fourgons compacts électriques Nissan e-NV200 à sa flotte. Ils sont utilisés pour effectuer les allers-retours entre Paris et le dépôt de l’opérateur à Wissous, distant d’environ 20 km, où sont stockées les batteries et réparées les trottinettes. L’opérateur annonce ainsi une flotte logistique 100 % électrique sur Paris. Outre les fourgons de Nissan, cette flotte se compose de cinq vélos à remorques électriques K-ryole d’une capacité de 1,2 m3 et d’une autonomie de 40 km. Dott indique recharger l’ensemble de son parc en énergie 100 % renouvelable via Primeo Energie.

Les camions ATS Transport équipés de FleetGo

ATS Transport FleetGo
ATS Transport a équipé les poids lourds de sa flotte de la solution télématique FleetGo. Spécialiste du transport exceptionnel, du transport de produits en vrac et bennes céréalières, également loueur de poids lourds et super poids lourds avec chauffeur, le transporteur souhaitait « unifier l’outil de gestion via une seule et même application », explique Mouinn Neffati, dirigeant d’ATS. Les poids lourds étaient déjà équipés des systèmes embarqués de Volvo, Dynafleet, et Optifleet de Renault. FleetGo permet désormais une récupération à distance des données sociales, plus pratique, notamment pour l’organisation des paies. « Avant l’installation de FleetGo, il en coûtait 3 euros par camion/conducteur en moyenne en frais de déchargement des données sociales », ajoute le dirigeant. Notre précédente brève sur FleetGo

e:PROGRESS : l’optimisation de la recharge électrique par Honda

e:PROGRESS Honda
D’ici la fin de l’année, Honda va proposer aux propriétaires européens de véhicules électriques un service pour la gestion de l’énergie de la recharge. Baptisée e:PROGRESS, cette prestation est commercialisée avec les bornes de recharge. Elle permet de programmer la recharge via une application et de l’effectuer en profitant des heures aux tarifs les plus avantageux, tout en utilisant des sources d’énergie renouvelable. Cette proposition a été élaborée avec l’anglais Moixa qui prend en charge l’organisation de la recharge et le suédois Vatenfall qui fournit l’énergie provenant de sources renouvelables : solaire, hydraulique ou éolienne. La précédente brève sur Honda

Havn : un service de voitures électriques avec chauffeur à Londres

Havn
InMotion, la branche de Jaguar Land Rover dédiée aux services de mobilité, a lancé un service de voitures électriques avec chauffeur à Londres. Baptisé Havn, celui-ci se base sur une flotte de SUV électriques Jaguar I-Pace. Sa spécificité : le passager peut choisir la playlist, la température à bord et le niveau d’interaction avec le chauffeur et ce dès la réservation du véhicule. Havn vise en effet une clientèle premium. Jusqu’alors testé dans la capitale britannique depuis septembre 2019 avec près de 30 000 km parcourus, le service a été officiellement lancé le 25 février dernier avec une flotte agrandie. Il est notamment disponible dans des hôtels de luxe qui proposent à leurs clients de commander un véhicule à leur conciergerie.

Recharge électrique : le Corri-Door se ferme

Recharge application - Corri-door
La filiale d’EDF Izivia (ex-Sodetrel) vient d’annoncer l’arrêt d’exploitation d’une partie du réseau de recharge rapide sur autoroute Corri-Door qu’elle exploite commercialement. Le 7 février, Izivia avait mis en indisponibilité 189 bornes sur 217 suite à deux incidents techniques ayant entraîné l’apparition de risques de sécurité « sur deux bornes d’un même fabricant », à savoir les bornes EVTronic DC du fabricant EVBox. Après consultation d’un bureau d’études indépendant, Izivia a finalement décidé de « ne pas remettre en service les bornes qui ont été arrêtées » et ce « de manière définitive ». Certaines seront toutefois remplacées et le réseau Corri-Door devrait compter à terme entre 40 et 50 bornes, y compris les 28 bornes d’un autre fabricant toujours en service. Pour les clients, « la part abonnement ne sera pas comptabilisée sur leur facture du mois de février », précise Izivia. De son côté, EVBox affirme que les incidents signalés sont liés à une configuration spécifique des bornes mises en place pour Izivia, qui n’aurait pas effectué de maintenance régulière, mais qu’il n’y a « pas de risque pour les utilisateurs finaux ».

Leasys rachète Aixia

Leasys Aixia
Le loueur Leasys, filiale de Fiat Chrysler Automobiles Bank (FCA Bank) finalise le rachat du groupe Aixia. Spécialisé dans la fourniture de solutions informatiques de location pour Gifi (Gifi Loc) ou Ford (Ford Rent), Aixia a aussi développé deux marques : Rent&Drop, un service de location d’utilitaires courte durée en aller simple, et Rentiz pour la location courte durée de véhicules premium, minibus et microvoitures. Avec ce rachat, Leasys, qui propose déjà des prestations de la location de courte, moyenne et longue durée à l’autopartage, compte « étendre ses activités dans la sphère de la mobilité », indique-t-on chez FCA. FCA Bank, qui prévoit le rebranding de la marque Aixia, devrait finaliser son rachat d’ici la fin mars.

Voitures radars : toujours pas de statistiques

voitures radars
En réponse à une question écrite de la sénatrice de la Gironde Nathalie Delattre, le ministère de l’intérieur a fait le point sur le parc de voitures radars. Au 1er décembre 2019, il y avait ainsi 409 véhicules en circulation dont 383 conduits par des fonctionnaires de police ou des gendarmes et 26 par des opérateurs externalisés. « Le nombre total de voitures radars sur l'ensemble du territoire national métropolitain a vocation à rester stable durant les années à venir », précise en outre le ministère. Pour rappel, l’externalisation de la conduite des voitures radars est expérimentée en Normandie depuis avril 2018. Le déploiement de 60 véhicules supplémentaires est en cours : 19 en Bretagne, 20 en Pays de la Loire et 21 en Centre-Val de Loire. Le dispositif sera ensuite étendu à quatre autres régions. Cependant, le ministère estime encore « prématuré de s'interroger sur l’impact de cette mesure d'externalisation de la conduite des voitures radars sur les statistiques nationales d'infractions ». Il indique seulement qu’en octobre 2019, plus d’un tiers des heures de contrôle ont été réalisées par des voitures radars à conduite externalisée en Normandie, avec en moyenne cinq heures par jour.

Du GPL pour la société IRCF

IRCF GPL
La société IRCF, spécialisée en création et développement de sites web, intranets, réseaux informatiques et formations professionnelle, est basée à Le Change, en Dordogne (24) et emploie 14 salariés. Elle vient d’intégrer 5 véhicules roulant au GPL dans sa flotte : deux Renault Clio IV, deux Dacia Dokker et une Peugeot 308. Ces véhicules seront utilisés par ses équipes commerciales et ses techniciens. « Avec des clients répartis dans toute la France et dans divers secteurs, notre équipe souhaitait absolument diminuer l'impact carbone de ses déplacements et s’impliquer dans l’écomobilité », a commenté Olivier Bautista, gérant d’IRCF. Les véhicules GPL sont en effet classés Crit’Air 1, sans compter qu’ils bénéficient de prix bas à la pompe, avec un tarif moyen de 0,85 euro le litre en janvier 2020 selon le Comité français du butane et du propane.

Autogriff complète son application avec un e-constat

Autogriff e-constat
Éditeur d’une application destinée à expertiser et chiffrer les dommages sur les véhicules Autogriff vient d’y ajouter un module permettant de réaliser un e-constat. En cas de dommage sur le véhicule, le conducteur qui scanne sa plaque accède automatiquement à un formulaire de constat pré-rempli. Sur cette base, Autogriff, qui reçoit le constat par e-mail, réalise une expertise et un chiffrage du sinistre qu’il envoie directement au gestionnaire de flotte. Pour cette application, Autogriff indique avoir renforcé son équipe de deux personnes « dédiées à la coordination dans la gestion des sinistres afin de permettre un traitement immédiat et d’apporter une réponse rapide sur les constats qui arrivent par e-mail. » Notre précédente brève sur Autogriff

Des tissus recyclés pour l’Audi A3

Audi sieges
Audi a utilisé pour la première fois du tissu issu de matériaux recyclés pour les housses de siège de la quatrième génération de l’A3. Ce tissu contient jusqu’à 89 % de fibres polyester issues du recyclage de bouteilles plastiques (PET). Environ 45 bouteilles de 1,5 litre sont utilisées par véhicule. Le constructeur veut maintenant que la totalité du revêtement des sièges soit constituée de matériaux recyclables et ce pour tous ses modèles : « La couche inférieure de matériau tissé, reliée au matériau supérieur par de la colle, pose encore problème. Nous travaillons à remplacer cette couche par du polyester recyclable, explique Ute Grönheim, responsable du développement des matériaux dans la division textile d’Audi. Notre objectif est de fabriquer le revêtement du siège entièrement à partir de matériaux non mélangés afin qu'il puisse être recyclé à nouveau. Nous n’en sommes plus très loin. » À noter que la moquette de l’A3 contient également l’équivalent de 62 bouteilles en plastiques. Et le pourcentage de matériaux recyclés devrait fortement augmenter dans les années à venir selon le constructeur.

Loi économie circulaire : des pneus rechapés pour les flottes publiques

Pneus
L’article 60 de la loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l'économie circulaire, promulguée le 10 février 2020, impose une nouvelle obligation aux flottes publiques en matière de pneus. Ainsi, « dans un souci de préservation des ressources naturelles, les achats de pneumatiques effectués par l'État, les collectivités territoriales et leurs opérateurs portent sur des pneumatiques rechapés, sauf si une première consultation s'est révélée infructueuse. » À noter toutefois que cette mesure n’est pas contraignante. De plus, « les achats de pneumatiques portant sur les véhicules d'urgence ainsi que les véhicules militaires peuvent en être dispensés. »

Autopartage électrique : Zity débarque à Paris

Zity Paris
Après Madrid en 2017, le Groupe Renault et le prestataire espagnol de services urbains Ferrovial vont lancer leur service d’autopartage électrique Zity à Paris. Une flotte de 500 Renault Zoé sera ainsi déployée courant mars 2020 sur l’ensemble du territoire parisien. Elles seront mises à disposition en libre-service 24 h sur 4 et 7 jours sur 7, via une application mobile. Les véhicules s’équiperont d’une caméra de recul, de capteurs de proximité, d’un GPS, d’un écran tactile et d’un régulateur de vitesse, ainsi que pour certains d’un siège enfant. Zity proposera une tarification à la minute, au forfait temps (4 h, 8 h ou 24 h) ou en crédit-temps, sans frais d’inscription ni abonnement. L’option « stand-by » permettra de conserver le véhicule à un coût préférentiel pour stationner sur une courte durée. À noter que la location ne prend fin que lorsque le véhicule est garé dans Paris sur n’importe quelle place publique en surface et verrouillé. En outre, le véhicule n’est plus disponible à la location en dessous d’un seuil minimum d’autonomie. Enfin, pour repositionner les véhicules en ville après leur entretien, Zity s’appuiera sur un algorithme analysant heure par heure et jour par jour l’usage des véhicules afin d’identifier les zones où la demande est la plus importante. Le service pourrait être étendu à d’autres villes dans les prochaines années, sous réserve de l’accord de la Commission européenne en matière de contrôle des concentrations.

Véhicule autonome : Jaguar Land Rover présente le concept Project Vector

Project Vector
Le constructeur Jaguar Land Rover vient de dévoiler un concept de véhicule électrique et connecté, « prêt pour l’autonomie » et destiné à la mobilité urbaine. Baptisé « Project Vector », celui-ci se base sur une plate-forme de 4 m de long qui se veut flexible et polyvalente. Elle a été développée par le National Automotive Innovation Centre, une co-entreprise réunissant l’université de Warwick, Jaguar Land Rover et Tata Motors. En pratique, tous les éléments moteurs et les batteries ont été intégrés à un plancher plat et différentes configurations de sièges sont possibles. L’objectif : permettre une variété d’usages qu’ils soient privés, partagés ou commerciaux avec par exemple de la livraison du dernier kilomètre. Une tendance à la modularité que l’on retrouve notamment chez Mercedes-Benz Vans avec le Vision Urbanetic. En attendant de voir rouler ces concept-cars, Jaguar Land Rover a d’ores et déjà prévu de déployer dès fin 2021 un service pilote de mobilité à Coventry (Royaume-Uni) en collaboration avec la ville et avec le comté des Midlands de l’Ouest dont elle fait partie.

Sondage Geotab : les gestionnaires de flotte face au véhicule électrique

Sondage Geotab
Selon un sondage commandité par Geotab, spécialiste du traitement de données de la télématique embarquée, 38 % des gestionnaires de flotte estiment que les véhicules électriques vont jouer un rôle dominant dans les flottes d’ici cinq ans. Ce sondage, réalisé auprès de 200 gestionnaires de flottes allant de 30 à plus de 300 véhicules, montre également que 25 % des professionnels prévoient d’électrifier plus de 50 % de leur parc d’ici cinq ans. Mais parmi les sondés, les freins aux véhicules électriques restent forts, montre aussi cette étude. Parmi ceux-ci, plus de la moitié des professionnels interrogés évoquent en effet l’autonomie, 49 % le coût élevé, 42 % le temps de recharge, 34 % le manque d’infrastructures et 33 % évoquent le coût de ces infrastructures.

Le réseau de recharge de Morbihan Énergies confié à Freshmile

Morbihan Énergies Freshmile
Le syndicat départemental d’énergie, Morbihan Énergies, à l’origine de la pose de 210 stations réparties à travers l’ensemble de son territoire, a confié à l’opérateur Freshmile l’exploitation commerciale de son réseau. Installateur de bornes, Freshmile est aussi fournisseur des cartes de recharge pour les particuliers ou les entreprises, pour utiliser aussi bien des réseaux privés que publics. Grâce à cet accord, les abonnés du service de Morbihan Énergies vont désormais pouvoir accéder à 55 000 bornes à travers l’Europe. La précédente brève sur Morbihan Énergies

157 bus électriques pour Transdev à Göteborg en Suède

bus électriques Göteborg
L’opérateur de bus Transdev, qui a remporté en juillet le marché des bus du comté de Västra Götaland, autour de Göteborg, en Suède, va intégrer 157 bus électriques 7900 de Volvo à sa flotte. Ces bus articulés, d’une capacité de transport de 150 personnes, se rechargeront via une solution proposée par le français ABB : les chargeurs Panto Down haute puissance de 450 kW. Et ce, « En seulement trois à six minutes aux stations de charge sur le trajet », indique-t-on chez le fournisseur de solutions de recharge. En tout, 19 installations de bornes sont prévues d’ici la fin de l’année. Notre précédente brève sur les bus électriques à Göteborg

e-colibri partage les véhicules avec « véhicule libéré »

véhicule libéré
« véhicule libéré » : c’est le nom de la nouvelle fonctionnalité bientôt proposée sur l’interface de l’outil d’autopartage e-colibri de Mobility Tech Green. « véhicule libéré » va permettre aux utilisateurs d’un véhicule attribué de le mettre à disposition des autres conducteurs. « Le conducteur principal doit simplement renseigner les plages horaires et/ou les dates pendant lesquelles le véhicule est disponible », indique-t-on chez Mobility Tech Green. Du côté du « conducteur secondaire », le véhicule apparaît simplement parmi le choix des véhicules à disposition. La précédente brève sur Mobility Tech Green

Apave forme aux bornes de recharge de plus de 3,7 kW

Apave borne
Apave va développer des formations qualifiantes sur les installations de bornes de recharge publiques et privées supérieures à 3,7 kW. Une nouveauté qui fait suite au rachat de Blue2Bgreen, bureau d’études en conseils techniques, stratégiques et commerciaux, et expert en infrastructures de recharge pour véhicules électriques (IRVE). Cette formation se destine aux installateurs, électriciens et mainteneurs. Apave va également proposer « une gamme de formations dédiée à la commercialisation et à la maintenance des IRVE pour les acteurs concernés par la conception, la maintenance ou encore l’aménagement de stations de charge. » La nouvelle filiale, Blue2Bgreen, proposera ces formations dans quinze agglomérations françaises.

Une flotte 100 % électrique pour Schneider Electric d’ici 2030

Schneider Electric
Le spécialiste de la gestion de l’énergie Schneider Electric a rejoint l’initiative EV100 lancée en 2017 par l’association The Climate Group, aux côtés d’entreprises comme LeasePlan, Deutsche Post DHL, HP, Metro, Ikea ou encore EDF. Dans ce cadre, le groupe s’est engagé à convertir à l’électrique ses 14 000 véhicules actuellement en parc dans 50 pays d’ici 2030. Pour cela, Schneider Electric équipera ses principaux bureaux et usines d’infrastructures de recharge. Cet engagement s’inscrit dans la stratégie environnementale du groupe qui vise la neutralité carbone en 2025 et zéro émissions nettes de carbone dans ses opérations en 2030.

Gefco veut s’affirmer sur le marché des flottes

Gefco flottes
Suite à l’élargissement de son offre d’accessoirisation et de personnalisation des véhicules, le spécialiste de la logistique Gefco souhaite renforcer sa présence auprès des « loueurs et sociétés gestionnaires de flotte ». Dans ses centres de préparation, Gefco propose ainsi la pose d’accessoires, l’installation d’options, d’alarmes, de GPS, l’aménagement des utilitaires, la réalisation de séries limitées ou encore la préparation des véhicules d’entreprise. Autant de services qui répondent « à une demande croissante des clients ayant des exigences particulières tant pour l’aspect visuel que pour l’équipement de leurs véhicules », indique-t-on chez Gefco. La précédente brève sur Gefco

Le Conseil départemental des Yvelines électrifie sa flotte

Renault Zoe - Conseil départemental des Yvelines
Le Conseil départemental des Yvelines (78) a annoncé l’acquisition de 185 véhicules électriques pour sa flotte. Les véhicules – des Renault Zoé de nouvelle génération fabriquées localement à Flins – ont été commandés via la centrale d'achat publique UGAP, pour un coût total de 4,5 millions d’euros. Les 40 premières unités ont été livrées le 11 février. En parallèle, le conseil départemental a investi 600 000 euros pour la pose de bornes de recharge dans les parkings de ses différents sites. Le projet s’inscrit dans le cadre de la politique de développement durable du département qui a pour objectif de verdir sa flotte de véhicules légers en roulant uniquement en électrique ou en hybride d’ici 2021. Une seconde commande est d’ailleurs d’ores et déjà prévue pour l’acquisition de 200 véhicules électriques supplémentaires l’année prochaine. À lire également : Parking : le conseil départemental des Yvelines s’équipe de MyCarSpot

Sud Télématique se connecte à Galileo

Sud Télématique Galileo
Le prestataire de solutions de télématique embarquée basé à Toulouse, Sud Télématique, a fait le choix depuis décembre 2019 d’utiliser le réseau civil européen de satellites Galileo. Les données issues des satellites de Galileo sont présentées comme plus fiables que celles des systèmes américain GPS ou russe Glonass, avec une précision qui peut atteindre le mètre contre deux à dix mètres pour le GPS américain. « Sud Télématique est heureux d’annoncer que la position des objets connectés, hébergés sur sa plate-forme Road Link, bénéficient de la position la plus précise du marché, avec une localisation à quelques centimètres », argumente-t-on chez le prestataire. La dernière brève sur Sud Télématique

30 portiques Proovstation pour CGA

Proovstation CGA
Après un contrat conclu en décembre avec BCA Group, spécialiste de la vente de véhicules d’occasion (voir notre brève), ProovStation finalise une nouvelle vente auprès d’un autre spécialiste du remarketing VO : le groupe Charles André (CGA). Trente portiques d’inspection des véhicules conçus par ProovStation équiperont à terme des sites logistiques automobiles du prestataire de transport et de logistique pour les industriels. Les premières installations débuteront au mois d’avril sur les sites de Corbas dans la métropole de Lyon et Fleury-Merogis en région parisienne.

420 eCrafter pour la flotte de Chronopost

Chronopost eCrafter
Chronopost vient d’intégrer 420 eCrafter, les utilitaires 100 % électriques de Volkswagen, à sa flotte. Cette arrivée vient compléter le parc de 400 véhicules électriques de la filiale de La Poste. Chronopost indique assurer depuis septembre 2019 l’intégralité de ses livraisons parisiennes grâce à une flotte composée de véhicules propres : 190 véhicules électriques, des Nissan e-NV200 et quelques Renault Kangoo Z.E., 40 modèles GNV et une quinzaine de vélos cargo. Avec l’arrivée des eCrafter, Chronopost compte reproduire ce mode de livraison dès juin 2020 dans plus de 18 villes françaises. L’eCrafter de Volkswagen choisi par Chronopost dispose d’un volume de 11 m3 et d’une autonomie WLTP de 173 km. La précédente brève sur Chronopost

Tchek 360 pour des photos à 360 ° des véhicules

Tchek 360
Tchek propose Tchek 360, un nouveau module plus particulièrement destiné aux préparateurs VO. La start-up française a déjà conçu un portique d’inspection pour scanner les véhicules afin de réaliser un état des lieux complet de leur état extérieur. Tchek 360 permet désormais d’obtenir une photo extérieure sur 360 ° à l’horizontale du véhicule. La photo complète s’obtient après le passage du véhicule entre deux colonnes hautes d’un peu plus de 1 m. Cette fonctionnalité était déjà proposée sur le portique. « Tchek 360 répond à l’ensemble des besoins du remarketing sur une emprise au sol réduite », explique-t-on chez le prestataire. Notre précédente brève sur Tchek

La métropole de Grenoble aide à la conversion des moteurs

Grenoble aide à la conversion
La métropole de Grenoble lance une aide à la conversion des moteurs des utilitaires des entreprises vers le GNV, GPL et l’électricité. Sont concernées les microentreprises sous certaines conditions, les TPE et PME de moins de 250 salariés dont le siège est implanté dans la métropole grenobloise, tout comme les professions libérales implantées localement. Le montant de ces aides s’élève à 4 000 et 3 000 euros pour les utilitaires jusqu’à 7 t, qui se convertissent respectivement au GNV et au GPL. Pour la conversion à l’électrique, le montant est de 4 000 euros pour les véhicules de moins de 2,5 t, et de 6 000 euros au-delà jusqu’à 7 t. Cette aide peut concerner jusqu’à cinq véhicules par entreprise. La métropole verse également des aides pour l’achat de véhicules neufs aux motorisations GNV, GPL, électrique ou hydrogène, cumulable avec celles de l’État. Le dossier 2020 sur la fiscalité du véhicule d'entreprise avec la prime à la conversion

Vodafone Automotive lance Vodafone Business Fleet

Vodafone Business Fleet
Vodafone Automotive, la branche véhicules connectés de l’opérateur télécom britannique, propose la solution Vodafone Business Fleet. Élaborée avec le spécialiste des traitements de données de géolocalisation Geotab, cette solution destinée à la gestion de flotte comprend, en plus du boîtier embarqué et de la plate-forme de gestion, deux applications pour les gestionnaires et les conducteurs : My Vodafone Fleet et Vodafone Fleet Drive. Vodafone Business Fleet est proposée avec deux niveaux de fonctionnalités : Base et Pro. Parmi les fonctionnalités de la version Pro : des rapports sur l’utilisation de la ceinture de sécurité ou des alertes en temps réel sur les collisions. Notre précédente brève sur Vodafone

En utilisant notre site, vous consentez à l'utilisation des cookies.

Ils nous permettent notamment de vous proposer la personnalisation de contenu, des publicités ciblées en fonction de vos centres d’intérêt, de réaliser des statistiques afin d’améliorer l’ergonomie, la navigation et les contenus éditoriaux.

Cependant, vous pouvez à tout moment choisir de désactiver une partie de ces cookies en suivant les instructions fournies sur la page Politique de confidentialité.