Le flash actu

Le flash actu

Ionity module ses tarifs selon les utilisateurs

Ionity
Ionity, qui déploie le réseau de recharge ultrarapide du même nom, vient d’annoncer un changement des tarifs pour l’utilisation de ses équipements (voir notre dernière brève). La recharge, jusqu’ici facturée au forfait 8 euros pour une session de charge, passe à 0,79 euro par kWh. Un changement de taille pour la joint-venture de BMW Group, Mercedes-Benz AG, Ford et les marques Audi et Porsche du groupe Volkswagen : le « plein » devient ainsi plus cher qu’avec du carburant traditionnel pour certains modèles. Cette évolution de tarification ne s’applique pas à tous les utilisateurs. Les propriétaires de véhicules électriques des marques de la joint-venture qui adhèrent à des services (comme Audi e-tron Charging Service, Mercedes me Charge, etc.) bénéficieront de tarifs moins élevés, parfois couplés aux abonnements mensuels. Le dernier dossier sur la recharge

Dix Mercedes eVito pour Amazon à Munich

Amazon eVito
Amazon a fait appel à Mercedes pour s’équiper de dix eVito longs. Ces fourgons électriques rejoindront la flotte du centre logistique Amazon de Munich-Daglfing. Ce centre est situé à 4 km de l’hypercentre de Munich. Les fourgons, d’une longueur de 5,14 m, affichent une autonomie WLTP de 130 à 150 km, avec une capacité de batterie de 41 kWh. Il est prévu que leur chargement se fasse sur le site de l’enseigne de commerce en ligne. « En hiver, les clients peuvent s’attendre à une autonomie d’environ 100 km », annonce le constructeur à l’étoile. Et d’autres utilitaires Mercedes zéro émission élargiront ultérieurement le parc de véhicules électriques de la plateforme d’e-commerce, indique-t-on chez Mercedes. L'essai du Mercedes eVito

Michelin et HDI Global posent les bases d’une assurance connectée

Michelin HDI Global
Michelin s’est associé avec l’assureur spécialisé en risques d’entreprise HDI Global SE. Objectif : élaborer une prestation d’assurance connectée. Pour l’instant, les deux partenaires proposent une solution pour prévenir le risque routier. Grâce à un boîtier connecté, « les données de conduite sont traitées puis restituées via l’application Ideal Driver Pro au conducteur et au gestionnaire des flotte », indique-t-on chez le pneumaticien. Sur la base des retours d’expérience, à l’horizon 2022, HDI et Michelin prévoient de transformer ce service en solution d’assurance : « Le partenariat avec HDI va nous permettre de construire ensemble l’assurance connectée de demain », anticipe Sonia Artinian-Fredou, membre du comité exécutif du groupe Michelin. Le dernier dossier sur l'assurance

FleX3 : une technologie pour trois carburants par le groupe Borel

FleX3 Borel
Le groupe Borel lance le dispositif FleX3. Celui-ci permet à un véhicule essence de rouler également à l’éthanol 85 ainsi qu’au GPL ou au GNV. Spécialiste de l’équipement des véhicules pour l’utilisation d’énergies alternatives, le groupe Borel précise que le passage d’un carburant alternatif à un autre se fait simplement, sans aucun réglage manuel. FleX3 peut équiper les véhicules neufs des marques Dacia, Renault, Peugeot et Citroën aux normes de pollution Euro 5 et 6 et aux moteurs à injection indirecte de 1 à 7 CV fiscaux, indique l’équipementier. Le montage de cet équipement, homologué par l’organisme de conformité UTAC, est réalisé à la commande des véhicules. Il est installé pour un coût démarrant à 12 000 euros TTC.

LocaService, la location de bornes de recharge par France Atelier

LocaService
LocaService : c’est le nom du service de location de bornes de recharge électrique lancé par France Atelier, la plate-forme internet créée en 2018, spécialiste de la gestion des ateliers de garagistes. Cette location inclut l’ensemble des services nécessaires à l’exploitation des bornes, du conseil à l’acquisition en passant par la demande de subvention. Le prestataire accompagne ensuite le client pour l’installation, la maintenance, la mise en place des outils de suivi des consommations et le remplacement du dispositif en cas d’obsolescence. « Nous ciblons en priorité les groupements de concessions, les constructeurs et les mécaniciens réparateurs automobiles (MRA), mais aussi les autres marchés en dehors du secteur automobile », indique-t-on chez France Atelier.

Changement de conducteur, nouveau service Autogriff

Autogriff
Le prestataire d’expertise en ligne Autogriff lance un nouveau service baptisé « Changement de conducteur ». Cette prestation est destinée à établir un état des lieux de l’extérieur du véhicule à l’occasion de sa réaffectation en interne. Sur le même principe que les expertises réalisées à l’occasion d’un sinistre ou d’une restitution, l’état des lieux se mène grâce à une application sur smartphone. Autogriff annonce un délai de quatre heures pour un bilan complet. Ce service est facturé 36 euros HT. Il comprend la gestion complète de l’intervention, de l’expertise à la réparation, en passant par le chiffrage des véhicules endommagés. Autogriff s’appuie en effet sur un réseau de 500 carrossiers à même de réaliser les réparations constatées à l’occasion des états des lieux. La précédente brève sur Autogriff

Le carrossier JPM se met à l’heure du WLTP

JPM
Pour adapter ses produits aux nouvelles normes de mesure des émissions de CO2 des véhicules, le carrossier JPM les fait évoluer vers plus de légèreté. Il propose par exemple une benne acier avec ridelles aluminium et coffre aluminium. Le carrossier estime le gain de poids de ce produit à 90 kg par rapport à une benne tout acier. En parallèle, JPM remet à l’honneur sa gamme aluminium. « Avec le WLTP, la benne (ou le plateau) aluminium a encore plus sa raison d’être, notamment pour le carrossage des doubles cabines », pointe-t-on chez le carrossier. Les équipements de JPM sont garantis deux ans et une troisième année est offerte par JPM avec l’enregistrement du produit sur son site. Une quatrième et une cinquième année de garantie peuvent également être souscrites. La précédente brève sur JPM

Fedipat s’équipe de la solution télématique FleetGO

Fedipat FleetGO
Fedipat a fait appel à FleetGO pour équiper en télématique embarquée sa flotte de 60 véhicules de plus 3,5 t. Pour ce distributeur de produits de boulangerie, viennoiserie, pâtisserie sur la moitié nord de la France, le dispositif permettra d’assurer la remontée d’informations sur la géolocalisation des véhicules et les données sociales, et de réduire le temps de traitement des paies par le service RH. Les boîtiers CubiQ, reliés par Bluetooth à des capteurs dans la remorque, serviront aussi au suivi des températures des chargements. « Le week-end, certains employés n’ont donc plus besoin d’être présents dans les locaux pour suivre les températures sur l’écran. Ils reçoivent une alerte sur leur téléphone portable en cas d’anomalie », explique Kim Loulou, responsable de flotte de Fedipat. Notre précédente brève sur FleetGO

Axialease crée Electrolease, un loueur 100 % électrique

Electrolease
Axialease vient de lancer Electrolease, une société de location destinée aux véhicules 100 % électriques. Electrolease propose un financement en LLD de 12 à 60 mois pour les VP et VU, ainsi que les services de maintenance et d’assistance, d’assurance et de pneumatiques. Electrolease met aussi en avant l’installation et la gestion des bornes de recharge qui peuvent être uniquement louées. Les recharges en itinérance sont proposées via un partenariat avec Total et sa carte multi-énergies. Spécialiste de location financière destinée aux entreprises, dans le domaine de l’informatique, de la santé, des biens d’équipements, Axialease est implantée dans huit régions françaises et en Belgique, et compte une centaine de collaborateurs au total.

Nielsen fait appel à MyCarSpot pour son nouveau parking

Nielsen MyCarSpot
L’institut d’étude Nielsen a choisi de faire appel à l’application MyCarSpot pour gérer l’accès à son nouveau parking suite à son déménagement à Bezons dans l’Ouest parisien. Ce parking dispose de 150 places contre 275 auparavant. Chaque salarié identifié peut réserver sa place jusqu’à trois semaines à l’avance, et informer de son absence en cas d’imprévu pour laisser l’emplacement disponible. Le dispositif est couplé à une barrière à lecture de plaques. « Nielsen a pu réduire le coût du parking de sa location immobilière, sans dégrader le confort des utilisateurs grâce à MyCarSpot. Sur les six premiers mois d’utilisation, aucun refus de place n’a été remonté par l’application », commente Vincent Gabriele, facilities manager France de l’entreprise. Notre précédent article sur MyCarSpot

Des gobelets Drivecase pour prévenir l’alcool au volant

Drivecase Gobelet doseur
Drivecase met sur le marché des gobelets gradués destinés à sensibiliser aux dangers de l’alcool. Ces gobelets en polypropylène recyclable et réutilisable sont gradués selon les quantités de différents alcools (whisky, vin, bière) qui peuvent être consommées avant de conduire. Ils sont proposés par Drivecase avec les logos au choix : #JeRentreSafe, SAM, de la campagne de prévention, « celui qui conduit, c’est celui qui ne boit pas » ou de la sécurité routière. Ils sont aussi personnalisables à l’image de l’entité qui les distribue. Drivecase est une entreprise spécialisée dans la vente d’accessoires et de formations liés à la sécurité routière,

Parking : le conseil départemental des Yvelines s’équipe de MyCarSpot

Parking conseil départemental des Yvelines
Pour la gestion de son parking de 100 places de l’hôtel du département, situé en centre-ville de Versailles (78), le conseil départemental des Yvelines a fait appel à l’application MyCarSpot. Le dispositif a permis de passer d’un parking avec des places nominatives, qui n’était pas exploité au maximum de ses capacités, à un système de réservation qui permet d’optimiser l’utilisation des places libres. « Nous avons évalué le potentiel de disponibilité supplémentaire de places à 35 % », indique Florence Duhamel, responsable flotte automobile à la direction des moyens généraux du conseil départemental. Aujourd’hui, l’application gère l’utilisation de ce parking par plus de 200 véhicules. Le succès de la solution devrait conduire à son extension à un autre parking de 200 places du conseil départemental, à Guyancourt.

CES 2020 : Goodyear lance la plate-forme de services AndGo

Goodyear AndGo
À l’occasion du CES 2020 qui se tient actuellement à Las Vegas, le pneumaticien Goodyear a présenté la plate-forme de services AndGo, destinée aux flottes de véhicules. Cette plate-forme fonctionne grâce à l’association d’un logiciel prédictif et d’un réseau d’entretien : elle assure ainsi d’une part le suivi et l’anticipation des besoins de maintenance des véhicules, et d’autre part la planification facile et rapide de rendez-vous avec les membres du réseau. La plate-forme doit couvrir une gamme complète de services, et pas seulement l’entretien des pneumatiques. « Les flottes utilisant AndGo bénéficieront d’une surveillance permanente grâce aux pneumatiques intelligents de Goodyear avec des contrôles réguliers », précise toutefois le pneumaticien. La plate-forme a pour ambition de fournir des données précises aux entreprises concernant les véhicules à entretenir mais aussi ceux à déployer pour faire évoluer leur activité. Pour l’instant, AndGo n’est disponible que dans certaines zones de l’Amérique du Nord, mais sa couverture doit selon Goodyear être étendue durant l’année 2020.

BCA Group s’équipe de 40 ProovStation

BCA Group ProovStation
BCA Group, spécialiste de la vente de véhicules d’occasion, a conclu l’achat de 40 portiques d’inspection ProovStation. Ces portiques seront installés dans ses sites dans treize pays européens. Pour ProovStation, créé en 2018, « c’est un premier contrat majeur », indique son dirigeant Cédric Bernard. Pour rappel, le portique ProovStation est une structure de scannage qui permet de faire l’état des lieux extérieur des véhicules en une poignée de secondes. « Un système qui permet d’augmenter l’exactitude de la reconnaissance des dommages et de réaliser les inspections à une vitesse et un coût unitaire inégalés », estime Jean-Roch Piat, P-DG de la branche BCA Europe. Le précédent article sur BCA Group

Boîtiers Superéthanol : Point S et Flexfuel Energy Development s’allient

Point S et Flexfuel Energy Development
Point S propose désormais à son réseau de franchisés la possibilité de distribuer le boîtier de conversion au Superéthanol-E85 de Flexfuel Energy Development (FFED). Depuis le 1er janvier, les adhérents de l’enseigne de pneumatiques et d’entretien automobile peuvent ainsi suivre la formation nécessaire à l’installation de ce produit. « Avec cet accord, Point S couvre 93 % du marché des véhicules essence compatibles avec la pose d’un boîtier de conversion au Superéthanol-E85 », indique Christophe Rollet, directeur général de Point S. Le précédent article sur les boîtiers Superéthanol

Mobilités durables : un appel à manifestations pour des projets en zones peu denses

ademe guide ecomobilite
Dans le cadre du plan « French mobility », la ministre de la transition écologique et solidaire Élisabeth Borne et l’agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) ont lancé pour la troisième année consécutive un appel à manifestation d’intérêt (AMI) pour l’expérimentation de nouvelles solutions de mobilité, en particulier en zones péri-urbaines et peu denses. « Actuellement, 40 % de la population française n’a pas ou peu accès aux services de transport public, rappelle l’Ademe. La voiture reste le mode de transport le plus utilisé au quotidien en France. Cette dépendance, encore plus prégnante en zones péri-urbaines et rurales, induit des inégalités en termes d’accès aux aménagements du territoire. » L’AMI concernera donc d’une part les projets d’élaboration d’une stratégie de mobilité portés par des coopérations intercommunales, des pôles d’équilibre territorial et rural (PETR) ou des syndicats mixtes ; et d’autre part des projets de services de mobilité portés soit par des personnes morales de droit public soit par des acteurs économiques. 65 projets ont déjà été labellisés lors des éditions précédentes (voir la carte), dont 53 en 2018 et 8 en 2019.

Le transporteur MyMobility rejoint le programme Objectif CO2

Programme Objectif CO2
Le groupe MyMobility, spécialiste français du transport adapté, vient de rejoindre le programme Objectif CO2 en signant une charte nationale d’engagement volontaire de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) sur trois ans. Premier opérateur de transports de voyageurs en véhicules légers à s’engager dans le programme, le groupe transporte quotidiennement près de 10 000 passagers avec sa flotte de 3 000 véhicules, soit plus de 300 000 km par jour. Pour réduire son empreinte environnementale, le transporteur a fait le choix de renouveler l’intégralité de son parc tous les ans, afin « d’être en permanence à la pointe des véhicules les moins polluants du marché et de bénéficier des dernières technologies en phase avec les normes », explique-t-il. Il réduit aussi la part du diesel au profit de l’essence, de l’hybride et de l’électrique, mais aussi du GNV depuis septembre 2019. En outre, les conducteurs sont sensibilisés et formés à l’éco-conduite. « Un livret d’instruction professionnelle rappelant les différents facteurs et les comportements appropriés à la réduction des différents coûts d’utilisation du véhicule leur est remis », précise le transporteur. De plus, un challenge d’éco-conduite a lieu tout au long de l’année, l’ensemble des véhicules étant équipés de télématique embarquée avec géolocalisation. Enfin, le groupe réunit deux fois par an tout son personnel lors de séminaires avec notamment des ateliers sur la protection de l’environnement.

APRR inaugure sa seizième station Ionity de très haute puissance

APRR Ionity
Le réseau d’autoroutes APRR confirme le déploiement du réseau Ionity de recharge très haute puissance pour voitures électriques. Une nouvelle installation a ainsi été mise en place le 11 décembre dans l’aire de Langres-Perrogney sur l’A31 dans la station Avia. Le réseau a prévu de continuer à se déployer sur l’axe A6 Paris-Lyon et sur les axes vers l’Allemagne, la Suisse et les autoroutes des Alpes, indique-t-on chez APRR. Les stations du réseau peuvent délivrer jusqu’à 350 kW par borne. Interopérables, ces stations s’équipent d’un connecteur CCS de 50-350 kW et d’une borne haute puissance universelle de 50 kW. La recharge très haute puissance est accessible au prix forfaitaire de 8 euros TTC sans limite de kW/h. Notre dernier article sur Ionity

La gamme Wood.sys de SD Services passe au gris

Wood.sys SD Services
L’aménageur SD Services renouvelle sa gamme bois Wood.sys avec une nouvelle finition. Celle-ci est grise, de la couleur d’un film lavable. Ce film protège le contreplaqué lors de l’utilisation quotidienne et le préserve des produits chimiques courants et des rayons UV. Le bois est également recouvert d’une couche de mélamine qui améliore la qualité de sa coupe. « Cette finition apporte aussi davantage de clarté aux aménagements », complète Stéphane Crescini, directeur commercial de SD Services. Cette nouvelle gamme sera disponible dès le début 2020 dans les 17 agences régionales de l’aménageur. Notre dernier article sur les aménagements

Le MAN eTGE testé par GLS France à Lille

eTGE GLS France
Le livreur GLS France teste le fourgon électrique eTGE de MAN dans les rues de Lille, principalement pour accéder à la vieille ville. Un essai qui s’inscrit dans la volonté de la filiale de General Logistics Systems B.V de répondre aux contraintes des dispositifs de zones à faibles émissions (ZFE) qui se développent dans les agglomérations françaises. L’autonomie en usage réel annoncée du MAN eTGE s’élève à environ 150 km, avec un volume de charge de 11m³ et une charge utile de 1 t. « En raison de l’accueil favorable du projet pilote, GLS France envisage d’étendre le test durant le pic d’activité de fin d’année », indique-t-on chez MAN. « Chez GLS France, nous voulons intensifier le développement de nos solutions de livraisons alternatives », complète pour sa part Klaus Schädle, Group Area Managing Director chez GLS. La dernière brève sur le MAN eTGE

Le réseau vert allemand chargeIT rejoint le Gireve

chargeIT Gireve
Les 2 000 points de recharge en Allemagne et en France du fournisseur allemand de solutions de recharge électrique chargeIT Mobility GmbH, sont désormais accessibles via la plate-forme d’interopérabilité du Gireve. Le groupement pour l’itinérance des recharges électriques de véhicules organise l’interface entre les différents opérateurs de bornes de recharge et totalise plus de 60 000 points de recharge en Europe. Les membres de Gireve peuvent désormais donner l’accès au réseau de chargeIT à leurs conducteurs. chargeIT est alimenté par des énergies 100 % renouvelables. Notre dernière brève sur le Gireve

Nissan Charge pour la recharge des Nissan Leaf

Nissan Charge
Pour accompagner la diffusion de ses véhicules électriques Nissan Leaf, le constructeur japonais généralise à la France son service Nissan Charge. Celui-ci inclut une carte de recharge RFID et une application, et donne accès à 140 000 points de recharge en Europe : chez des concessionnaires de la marque ou dans des réseaux publics. L’application permet de localiser les bornes, de les filtrer par puissance, type de connecteurs ou, en sélectionnant le modèle de sa Leaf, de lancer ou arrêter la recharge à distance sur certaines bornes. Ce service est offert pendant trois ans aux acquéreurs des modèles 2019 de la Leaf, pendant un an pour les modèles antérieurs, à condition d’une adhésion avant le 31 mars 2020. Nissan offre les trente premières minutes de recharge rapide chez les concessionnaires de la marque équipés. La précédente brève sur Nissan et la recharge électrique

Engie Solutions va intégrer 1 000 véhicules électriques à sa flotte

Peugeot e-208
Engie Solutions, la nouvelle marque du groupe qui regroupera les activités d’Engie Ineo, Cofely, Axima et Réseaux dès le 1er janvier 2020, vient d’annoncer l’intégration de 1 000 véhicules 100 % électriques à sa flotte. L’objectif : « Réduire l’empreinte carbone des opérations, en premier lieu les déplacements des collaborateurs, en limitant l’utilisation de carburants fossiles, l’essence et le diesel », indique l’énergéticien. Dans le cadre d’une collaboration avec le Groupe PSA, 500 premiers véhicules – des Peugeot e-208 – seront livrés dès 2020. À noter qu’Engie avait déjà acquis 50 Renault Kangoo Z.E. H2 en 2018 pour sa filiale Cofely, et compte aussi développer l’utilisation de véhicules roulant au gaz naturel (GNV).

Normes européennes d’émissions : où en sont les constructeurs ?

Autoways CO2 oct 2019
La législation européenne impose aux constructeurs de ne pas dépasser un taux de 95 g/km en moyenne sur 95 % de leurs ventes de véhicules légers dès 2020 et 100 % dès 2021. Des objectifs qui seront difficiles à atteindre si l’on en croit les chiffres 2019 du spécialiste des données de marché automobile Autoways, filiale du cabinet de conseil en marketing C-ways. Sur dix mois, Toyota serait ainsi le seul constructeur à atteindre une moyenne d’émissions de CO2 située sous la barre des 100 g/km, avec un taux de 93,65 g/km de CO2 au 31 octobre 2019 contre 162,82 g/km en 2005 (alors le plus élevé parmi les constructeurs généralistes selon Autoways). Vient ensuite le Groupe PSA avec une moyenne de 105,30 g/km de CO2 sur les dix premiers mois de 2019, soit 10 g de moins par rapport à 2013 (114,25 g/km). Au sein du Groupe PSA, Citroën affiche même une moyenne de 105,30 g/km (contre 114,01 g/km en 2013). Inversement, la marque Renault fait partie des mauvais élèves avec une moyenne passée de 105,69 g/km de CO2 en 2013 à 110,98 g/km fin octobre 2019, soit une hausse de 5 g/km. Dacia atteint près de 120 g/km, stable depuis 2013 d’après Autoways. Enfin, Opel affiche un taux moyen de 120,11 g/km et n’a perdu que 5 g/km depuis 2013.

Heex Technologies veut accélérer le développement de la conduite autonome

heex technologies
La start-up française Heex Technologies vient d’intégrer le programme « Autonomous Driving » de Microsoft. Elle développe une solution qui facilite la détection et le traitement des données des véhicules autonomes afin d’accélérer le développement des logiciels de conduite automatisée. En effet, les capteurs des véhicules autonomes de test génèrent entre « 1 000 et 5 000 Go de données brutes par heure », explique Heex Technologies. Or, « ces données sont trop volumineuses pour être envoyées aux centres de techniques via internet. Elles sont donc généralement traitées semi-manuellement, sous forme de retrait et d’expédition de disques durs par voie postale », poursuit la start-up. De plus, elles doivent ensuite être rendues exploitables via des traitements par algorithmes avant d’être confiées aux développeurs des logiciels de conduite. Heex Technologies a donc eu l’idée d’envoyer sur un cloud de petits paquets de données à chaque événement important identifié par un capteur. Les équipes techniques ingénieurs peuvent alors s’appuyer presque immédiatement sur ces éléments pour leurs travaux de développement. La solution s’intègre en quelques lignes de code au logiciel du véhicule et fonctionne via une interface de programmation en ligne (API).

Driver Connect : le boitier télématique d’Océan destiné aux chauffeurs

Ocean Driver Connect
Le télématicien Océan a lancé Driver Connect : un nouveau module à destination des chauffeurs, matérialisé par un boîtier à installer sur le tableau de bord. Celui-ci regroupe trois fonctionnalités classiques. La première est l’identification du conducteur via le boîtier en utilisant des badges préexistants au sein de l’entreprise ou fournis par Océan. En parallèle, un bouton « vie privée » permet au conducteur de déclarer ses déplacements personnels durant des pauses déjeuners, des week-ends ou des vacances. Enfin, des voyants lumineux donnent des indications sur le comportement de conduite afin « d’alerter le chauffeur en temps réel d’un éventuel comportement dangereux ou excessif (virages serrés, accélérations brutales, freinages brutaux…) », illustre Océan. Le télématicien offre en outre au gestionnaire de flotte la possibilité de comparer les évaluations d’éco-conduite de ses chauffeurs avec un panel représentatif du parc professionnel national.

Bosch et Mercedes-Benz testent le transport autonome à la demande à San José

bosch mercedes san jose
L’équipementier Bosch et le constructeur Mercedes-Benz ont lancé un projet pilote de « transport individuel autonome sur demande » en conditions réelles dans la ville de San José, dans la Silicon Valley (États-Unis). Sous la supervision d’un « safety driver », des Mercedes Classe S autonomes font la navette le long des artères principales de la ville : San Carlos Street et Stevens Creek Boulevard. Une application mobile développée par Daimler Mobility AG permet à une communauté d’utilisateurs sélectionnés de réserver les véhicules pour leurs trajets. Daimler Mobility AG a aussi mis à disposition une plate-forme de gestion de flotte permettant à des partenaires VTC d’intégrer des Mercedes-Benz autonomes dans leurs services. Le projet permettra aux partenaires de collecter des informations en vue de développer la conduite automatisée de niveau SAE 4-5, et d’étudier la manière dont peuvent s’intégrer les véhicules autonomes dans un système de mobilité aux côtés des transports publics ou de l’autopartage. Leur objectif est de concevoir un système standardisé, partie logicielle comprise, et prêt à être intégré dans n’importe quel véhicule.

L’enveloppe du café comme matériau pour des logements de phare

Ford McDo Cafe
Ford et McDonald’s USA se sont associés pour convertir l’enveloppe des grains de café en matériau pour pièces automobiles. « Chaque année, des millions de tonnes d'ivraies de café (l'enveloppe qui protège le grain) se détachent naturellement pendant le processus de torréfaction », explique le constructeur. Or, cette enveloppe peut être convertie en un matériau durable : « En la chauffant à haute température et sous faible teneur en oxygène, puis en la mélangeant avec du plastique et d’autres additifs (recyclés et renouvelables) et en la transformant en granulés, le matériau obtenu peur être façonné sous différentes forme », poursuit Ford. Ce « composite ivraie » peut notamment s'utiliser pour les logements de phare, ainsi que pour des composants situés à l’intérieur de l’habitacle et sous le capot. « Les composants résultants seront environ 20 % plus légers et nécessiteront jusqu'à 25 % d'énergie en moins lors du processus de moulage, affirme Ford, et les propriétés thermiques du composant sont nettement meilleures que celles du matériau utilisé actuellement. » À l’avenir, McDonald’s devrait acheminer une part importante de l’ivraie produite en Amérique du Nord à destination de Ford pour l’intégrer aux pièces des véhicules, en partenariat avec Varroc Lighting Systems qui fournit les logements de phare et de Competitive Green Technologies, le transformateur de l’ivraie de café.

ALD crée sa solution d’autopartage ALD Casharing

ALD Casharing
Lancé en 2010 avec le concours de Carbox, ex-Ubeeqo, et baptisé à l’époque ALD Sharing, le service d’autopartage du loueur ALD destiné aux entreprises se renouvelle. Rebaptisé ALD Casharing, la formule repose désormais « sur un écosystème applicatif développé en interne », indique le loueur. Lancé fin octobre, ALD Casharing inclut un système embarqué, une plate-forme internet de gestion et une application pour les réservations des utilisateurs ainsi qu’un bouquet de services associés : lavages, centrale d’appels et convoyage.

Le Pass’ Mobilité SMTC de Grenoble intègre le covoiturage

Pass’ Mobilité SMTC Grenoble covoiturage
Le Syndicat mixte des transports en commun de la métropole de Grenoble, le SMTC, propose désormais un service de covoiturage avec Karos. Dans le cadre d’une expérimentation de huit mois, le SMTC s’est associé à cette start-up spécialisée dans le covoiturage destiné aux trajets domicile-travail, pour cette offre qui vient enrichir le Pass’ Mobilité. Créé en 2018, ce Pass’ Mobilité mutualise déjà des possibilités de déplacement en tram, bus, autopartage, vélos en location, navettes pour les aéroports. Le covoiturage va être proposé dans un premier temps jusqu’en juin 2020 aux 5 500 salariés des entreprises des zones de Technisud, Les Essarts et Les Îles, réparties dans les communes de Grenoble, Échirolles et Le-Pont-de-Claix. Cette offre vise à soulager le trafic aux heures de pointe, notamment en raison des travaux en cours sur l’A480.

La manutention de véhicules passe aussi au vert

Engie ICO
Dans le cadre de sa démarche de transition énergétique, l’entreprise International Car Operators (ICO) va installer 11 éoliennes terrestres d’une capacité de 11 MW sur son terminal du port de Zeebruges en Belgique. ICO est spécialiste de la manutention de marchandises par roulage – c’est-à-dire via des rampes d’accès permettant de les charger ou décharger en roulant de navires dits « rouliers » –, et notamment des véhicules importés ou exportés par les constructeurs automobiles vers ou depuis l’Europe. Le projet, réalisé en collaboration avec l’énergéticien Engie et le port de Zeebruges, vise à produire de l’électricité d’origine renouvelable dès le second semestre 2020 pour alimenter ICO, la communauté locale et les bateaux à quai. « La production annuelle s’élèvera à 110 GWh, ce qui équivaut aux besoins en électricité d’environ 30 000 familles et permet d’éviter l’émission de 50 000 t de CO2 par an », précisent les partenaires. Les éoliennes alimenteront notamment l’« îlot de recharge » mis en service sur le site par la filiale d’Engie EVBox en février 2019. Celui-ci compte 154 bornes, soit 308 points de charge d’une capacité totale de 3,4 MW : de quoi recharger plus de 2 000 véhicules par semaine. À terme, un logiciel développé par Engie Laborelec permettra d’optimiser la charge en fonction de la production des éoliennes et de l’approvisionnement du réseau. Pour ICO, l’enjeu est de créer un « terminal vert », prêt à réceptionner les véhicules électriques qui font leur entrée sur le marché.

Risque routier professionnel : les accidents de trajet en hausse de 6,9 % en 2018

mortalité routière
D’après le bilan annuel de l’Assurance Maladie risques professionnels, les accidents de trajet sont « en hausse régulière depuis 2015 » et ont affiché en 2018 une hausse importante pour la deuxième année consécutive. Leur nombre a en effet augmenté de 4,3 % entre 2016 et 2017 puis de 6,9 % entre 2017 et 2018. L’organisme a ainsi dénombré 99 183 sinistres en 2018 dont plus de la moitié liée au risque routier, « en corrélation directe avec les fortes chutes de neige en février et mars 2018 ». En effet, « la hausse par rapport à 2017 se concentre sur les mois d’hiver et les régions les plus touchées par les intempéries », a précisé l’Assurance Maladie.

Océan enrichit ses prestations avec Web Services

Océan Web Services
Océan, la filiale d’Orange spécialiste de la télématique embarquée, exploite désormais les Web Services. Objectif : donner à ses clients la possibilité de récupérer directement dans leur système informatique les données issues de la télématique embarquée. Ils peuvent par exemple recevoir, directement dans leurs outils administratifs, les données de kilométrage pour suivre au plus près les contrats de location des véhicules. La fréquence et la nature des remontées d’informations sont déterminées entre l’utilisateur et l’expert d’Océan. Le prestataire a également mis à profit ces Web Services pour faciliter l’exploitation par ses clients d’outils comme Praxedo, Twimm, Geoconcept, Spock.

BMW veut décarboner ses transports maritimes

Expédition de BMW i3 par transport maritime à Bremerhaven en novembre 2015
En amont de la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique (COP25) à Madrid, le Groupe BMW a annoncé avoir rejoint l’initiative « Getting to zero coalition ». Ses membres – qui comptent plus de 80 entreprises des secteurs maritime, énergétique, financier et des infrastructures – se sont engagés à utiliser des navires zéro émission d’ici 2030. « Le transport maritime est crucial pour l'approvisionnement du réseau de production international du groupe BMW et pour la distribution mondiale des véhicules », explique Jürgen Maidl, vice-président senior réseau de production et gestion de la chaîne d'approvisionnement chez BMW Group. Or, le transport maritime représenterait actuellement 50 % des émissions de CO2 de la chaîne de transport du groupe.

Le bus hydrogène H2.City Gold testé par la RATP

Caetanobus H2 City Gold
La Régie autonome des transports parisiens (RATP) a signé le 25 novembre un accord de coopération avec le constructeur portugais CaetanoBus. Dans ce cadre, la RATP testera le bus hydrogène développé par Caetanobus sur la base de la technologie de pile à combustible de la Toyota Mirai. Baptisé H2.City Gold, ce dernier embarque cinq réservoirs d’hydrogène pour un plein en moins de 9 minutes et jusqu’à 400 km d’autonomie. Le véhicule de test sera exploité pendant trois mois à partir d’août 2020 sur la ligne 185 et en conditions réelles d’exploitation avec voyageurs.

147 stations de recharge Mobilib’ pour Prozélok.fr

Prozélok.fr
Suite à la fin du service Autolib’ et à la création de Mobilib’, la mairie de Paris a lancé en juillet 2019 un appel d’offres pour attribuer une partie des places de parking vacantes, équipées de recharge électrique, à un service de voitures utilitaires en autopartage. Prozélok.fr annonce avoir remporté 147 de ces places. Prozélok.fr est une marque du concessionnaire Mobility, basé à Champagne-sur Oise dans le Val-d’Oise. Ce prestataire est spécialisé dans la location courte et longue durée, la commercialisation et l’export d’utilitaires 100 % électriques. La marque « est heureuse d’ajouter l’autopartage a ses activités de développement de la mobilité électrique », annonce-t-on chez Prozélok.fr.

Convoyage : Fullcar Services lance un réseau international

WeMooveCars
Le spécialiste de l’externalisation des services dans l’automobile Fullcar Services vient de lancer WeMooveCars : un réseau international de professionnels du convoyage permettant aux loueurs, constructeurs et responsables de flotte d’accéder à une solution standardisée dans plusieurs pays via une plate-forme web unique. Actuellement, le réseau s’étend à 9 pays européens : Allemagne, Belgique, Espagne, France, Luxembourg, Italie, Pays-Bas, Pologne et République Tchèque. « L’extension du réseau à d’autres pays en Europe et en Afrique du Nord est en cours », annonce d’ores et déjà Fullcar Services. Les services proposés vont de la livraison ou la restitution de véhicules (neufs ou d’occasion et avec ou sans mise en main) jusqu’au service jockey pour l’entretien et la réparation, sans oublier le transfert de véhicule entre deux utilisateurs en cours de vie. La plate-forme logicielle permet en outre d’accéder à « un reporting opérationnel et financier détaillé tant au niveau national que consolidé au niveau international », ajoute Fullcar Services.

Un « supersite » Europcar Mobility Group France pour les VUL

supersite Europcar Mobility Group
Le loueur Europcar Mobility Group France annonce l’ouverture à Fresnes, dans le Val-de-Marne, d’un supersite, soit sa plus grande agence française de location de véhicules utilitaires. Le loueur compte aujourd’hui dix de ses supersites parmi ses 170 agences de location de VU sur le territoire. Le supersite fresnois devrait proposer début 2020, sur une surface de 2 500 m², de 450 à 500 véhicules, de la petite citadine au camion de déménagement en passant par les pick-up et bennes. La capacité d’une implantation comme celle de Fresnes permet de ne présenter « aucun frein à la réservation », argumente le loueur. Les professionnels représentent 70 % de la clientèle de ces supersites.

PSA produit ses moteurs électriques à Trémery

PSA Trémery
Le Groupe PSA vient d’inaugurer une ligne d’assemblage consacrée à la production de son groupe motopropulseur électrifié eGMP sur le site de Trémery en région Grand-Est. Ce dernier devient ainsi le « seul site au monde » du Groupe PSA capable de fabriquer actuellement tous les types de motorisation. La ligne d’assemblage aura une capacité de production de 120 000 unités en 2020, puis 180 000 en 2021 et même 190 000 à terme, en vue de répondre aux activités de la co-entreprise créé en 2019 avec le fabricant japonais Nidec. « Cette co-entreprise permettra de produire sur le site de Trémery une gamme complète de moteurs électriques à la pointe de la technologie, annonce PSA, pour répondre non seulement aux besoins du Groupe, mais aussi à ceux d’autres constructeurs. » De son côté, l’eGMP équipe déjà 4 véhicules du groupe : l’e-208, l’e-2008, le DS 3 Crossback E-Tense et l’Opel Corsa-e. Il équipera par la suite l’ensemble de la gamme électrique de PSA, tant pour les VP que les VU, sachant que tous les modèles du groupe devraient être disponibles en version électrifiée d’ici 2025.

Mobilité hydrogène : Michelin et Faurecia officialisent leur co-entreprise

Symbio co-entreprise Michelin et Faurecia
Le pneumaticien Michelin et l’équipementier Faurecia viennent d’officialiser la création de Symbio : une co-entreprise détenue à parts égales regroupant l’ensemble de leurs activités consacrées à la pile à hydrogène et pour laquelle un protocole d’accord avait été signé en mars. Faurecia contribuera notamment via ses travaux de R&D réalisés avec Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), tandis que Michelin mettra à disposition le savoir-faire de sa filiale Symbio qui fournit des kits de piles à hydrogène, dont la co-entreprise a repris le nom. Les deux partenaires vont effectuer un premier investissement de 140 millions d’euros dans le but « d’accélérer le développement de piles à combustible de nouvelle génération, lancer la production en série et accroître l’activité en Europe, en Chine et aux États-Unis », avec pour ambition de capter 25 % de parts de marché et de réaliser un chiffre d’affaires de 1,5 milliard d’euros en 2030. Michelin et Faurecia anticipent en effet que la part de l’hydrogène atteindra 2 millions de véhicules dont 350 000 camions en 2030.

Nissan Europe milite pour l’électrique

Nissan recharge electrique
Dans le cadre du partenariat européen d’innovation pour les villes et communautés intelligentes (PEI-VCI), lancé en 2012 par la Commission européenne, Nissan Europe, pilote de l’initiative sur la mobilité intelligente pour la transition énergétique, vient de publier un livre blanc. Ce dernier, adressé aux responsables politiques, présente un plan d’action pour accélérer le déploiement des véhicules électriques à batterie en vue d’atteindre l’objectif européen de neutralité carbone d’ici 2050. Pour cela, Nissan a interrogé « des personnalités clés du transport et de l’énergie. » Résultat : le livre blanc recommande notamment d’introduire « des mesures incitatives à l’achat ciblées sur les véhicules électriques milieu de gamme », mais aussi de « favoriser le changement de comportements en développant les zones à faibles émissions en milieu urbain » tout en « augmentant la proportion de véhicules électrifiés au sein des parcs de véhicules publics, notamment bus et taxis ». Le livre blanc propose aussi de démocratiser la recharge intelligente – rendant le véhicule capable de restituer de l’électricité au réseau –, via une simplification des procédures pour l’installation de bornes et des mesures d’incitation fiscale notamment pour les nouvelles constructions commerciales, et en élaborant les politiques de mobilité et les politiques d’énergie « de façon intégrée ».

Batteries : BMW sécurise ses approvisionnements

Centre de compétence cellules de batteries BMW
Le Groupe BMW a augmenté son volume de commandes pour la période 2020-2031 auprès du fournisseur chinois de batteries CATL, passant de 4 milliards d’euros annoncé mi-2018 à 7,3 milliards d’euros. BMW sera ainsi le premier client de l’usine de cellules de batteries allemande de CATL, en cours de construction à Erfurt. En parallèle, le Groupe a signé un contrat de fourniture d’une valeur de 2,9 milliards d’euros pour la période 2021-2031 avec son deuxième fournisseur de batteries Samsung SDI. « De cette façon, nous sécurisons nos besoins à long terme en cellules de batteries », a commenté Andreas Wendt, membre du directoire de BMW AG, responsable du réseau achats et fournisseurs. À noter que BMW s’approvisionnera en cobalt et en lithium directement auprès de mines, notamment en Australie et au Maroc pour le cobalt, afin de les mettre à disposition de ses deux fournisseurs. « L'entreprise dispose ainsi d'une transparence totale sur l'origine des deux matières premières », a indiqué le Groupe qui prévoit que « les groupes motopropulseurs électriques de cinquième génération du groupe BMW à partir de 2021 seront entièrement produits sans utilisation de terres rares. » Le Groupe compte pour cela sur son nouveau centre de compétences consacré aux cellules de batteries, ouvert le 14 novembre dernier à Munich et pour lequel BMW a investi 200 millions d’euros. « La question de savoir si nous produirons les cellules nous-mêmes à une date ultérieure dépendra en grande partie de l'évolution du marché des fournisseurs », a précisé Andreas Wendt.

30 Nissan Leaf pour la flotte Mobilib’ d’Ubeeqo

Nissan Leaf Ubeeqo
Filiale d’Europcar prestataire de solutions d’autopartage, Ubeeqo vient d’intégrer 30 Nissan Leaf pour étoffer sa flotte de véhicules parisiens en libre-service Mobilib’. Mobilib’ a succédé à Autolib’ qui a cessé son activité mi-2018. Déjà présent à Paris, Ubeeqo a fait partie des quatre prestataires sélectionnés en mai 2019 aux côtés d’Ada, Drivy et Communauto pour assurer ce service auprès des Parisiens. Ubeeqo a remporté la gestion de l’ensemble des stationnements avec recharge électrique d’Autolib’. Au total, Ubeeqo annonce pour la fin de l’année une flotte parisienne de plus de 1 000 véhicules en libre-service, dont environ 20 % en électrique et un peu plus de 50 % en hybride rechargeable.

Enedis renouvelle sa flotte de Sprinter

Enedis Sprinter
Enedis a récemment renouvelé son parc avec 33 unités du Sprinter 516 4x4. L’énergéticien intègre dans sa flotte des Sprinter 4x4 en version 3,5 t depuis 2002. Avec des besoins en charge utile de 1 à 1,2 t, Enedis a opté lors de ce renouvellement pour la version poids lourds du Sprinter. Les modèles choisis sont donc les Sprinter 516 avec roues jumelées et un PTC de 5 t. Ils s’équipent d’un moteur de 163 ch et d’une boîte automatique « pour une optimisation des frais de maintenance et une conduite facilitée en intervention », indique-t-on chez Mercedes. Utilisés pour des interventions de maintenance en montage, les camions sont aménagés par SD Services, dotés de signalisation temporaire et de porte-échelles. Enedis devrait intégrer de nouveau une soixantaine de modèles avant la fin 2020.

FR5, la gamme de Sortimo pour la livraison

FR5 Sortimo
Sortimo lance la troisième génération d’aménagements FR5. Cette gamme reprend le principe de personnalisation de sa gamme SR5. Le client peut ainsi choisir la profondeur, la hauteur et le nombre d’étagères à installer. Réalisées en aluminium et acier, « les étagères présentent d’excellentes qualités de résistance avec 100 kg de charge utile tout en restant légères », argumente-t-on chez l’aménageur allemand. Ces étagères se dotent de points d’arrimage pour sécuriser le chargement. Spécificité de cet aménagement conçu pour les livraisons de l’e-commerce : les étagères sont pliables d’une seule main pour laisser de l’espace à d’autres chargements. Voir notre dernier dossier sur les aménagements

Mycarfleet de GAC Technology est disponible

Mycarfleet GAC Technology
L’éditeur du logiciel de gestion de flotte GAC Car Fleet a lancé le 30 octobre Mycarfleet, une application disponible sur IOS et Android. Le conducteur peut s’en servir pour géolocaliser les prestataires partenaires les plus proches, pour des réparations ou pour l’entretien de son véhicule. Mycarfleet lui permet également de réaliser un état des lieux du véhicule en cas de sinistre ou en prévision de sa restitution par exemple. Un ensemble de données qui peuvent être communiquées au gestionnaire de flotte pour lui faciliter la gestion de son parc. Ce responsable peut aussi lancer via l’application des campagnes de communication personnalisée sur les pneumatiques, les relevés de kilométrage, etc.

Backoff signale l’intention de se garer

Backoff
L’entreprise Backoff commercialise un dispositif pour indiquer son intention de se garer. « Une difficulté de signalisation persiste : la différence entre une personne qui met son clignotant pour tourner, et celle qui le met pour garer son véhicule », note en effet le prestataire. Commercialisé à 59 euros TTC, ce système comprend donc deux panneaux LED qui se fixent à l’intérieur du véhicule, sur la lunette arrière, pour indiquer avec la lettre P le sens de parking envisagé, droite ou gauche. Les panneaux sont livrés avec une commande sans fil, les supports et la connexion nécessaires. Le fabricant estime le temps d’installation de trente minutes à une heure.

Qualité de l’air : attention au filtre d’habitacle

Filtre d'habitacle
Selon le Service d'études et de conseils aux usagers de la route (Secur), une association créée par la Fédération des industries des équipements pour véhicules (FIEV) et qui gère la Collective Filtres habitacle, un filtre encrassé peut entraîner une pollution de l’habitacle avec une concentration de polluants de 4 à 6 fois supérieure à celle de l’air extérieur. L’organisme recommande donc de remplacer le filtre d’habitacle une fois par an ou tous les 15 000 km, voire tous les 10 000 km pour ceux qui circulent essentiellement en milieu urbain. Il indique également que l’usure du filtre d’habitable serait responsable de « 70 % des casses prématurées de systèmes de ventilation et de climatisation », occasionnerait des problèmes de visibilité en embuant le pare-brise et augmenterait les risques d’infections respiratoires et allergiques en raison de l’accumulation d’allergènes et de bactéries dans l’air intérieur. Le Secur a ainsi lancé une campagne de sensibilisation à destination des automobilistes, et en profite pour faire la promotion des filtres à charbon actif.

Immatriculation : le certificat de conformité électronique opérationnel

WLTP
Dans un arrêté paru au Journal Officiel du 15 novembre 2019, le gouvernement a acté la mise en place du certificat de conformité électronique (eCoc) permettant aux constructeurs de « mettre à disposition des autorités en charge de la réception et de l'immatriculation des véhicules le certificat de conformité sous forme de données électroniques structurées », et plus seulement sur support papier. Ces dispositions entrent en vigueur le 17 novembre 2019. La mise en place du certificat de conformité électronique et son intégration dans le système d’immatriculation des véhicules (SIV) était la condition pour immatriculer les véhicules selon la nouvelle norme WLTP, plus représentative des émissions de polluants des véhicules, et donc appliquer une grille du malus adaptée en conséquence comme le prévoit le projet de loi de finances 2020.

Here et Alyce s’associent pour analyser le trafic

Here Alyce
Le spécialiste de la cartographie Here s’est associé au spécialiste français du recueil de données de trafic Alyce pour lancer la solution Observer. Elle permet, via une interface cartographique, de visualiser de manière chiffrée les déplacements routiers, en indiquant le nombre et le type de véhicules, leurs vitesses, leurs points d’origine et de destination ainsi que les axes majoritairement empruntés. En pratique, des données de comptage sont récoltées par Alyce sur le terrain avec des boîtiers de bord de route équipés de caméras, voire d’appareils de mesure des émissions de gaz à effet de serre, de particules fines ou de bruit. Ces données sont ensuite soumises à un algorithme capable de reconnaître la forme des utilisateurs de la route grâce à des techniques d’apprentissage automatique (deep learning). Les informations obtenues sont finalement combinées aux données de GPS embarqués collectées par Here. La solution Observer s’adresse principalement aux collectivités pour faciliter la prise de décision dans le cadre de projets d’aménagement du territoire. Elle a ainsi déjà été utilisée par la direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement d’Occitanie pour caractériser les flux de circulation dans l’agglomération toulousaine.

En utilisant notre site, vous consentez à l'utilisation des cookies.

Ils nous permettent notamment de vous proposer la personnalisation de contenu, des publicités ciblées en fonction de vos centres d’intérêt, de réaliser des statistiques afin d’améliorer l’ergonomie, la navigation et les contenus éditoriaux.

Cependant, vous pouvez à tout moment choisir de désactiver une partie de ces cookies en suivant les instructions fournies sur la page Politique de confidentialité.