Le flash actu

Le flash actu

Sondage Geotab : les gestionnaires de flotte face au véhicule électrique

Sondage Geotab
Selon un sondage commandité par Geotab, spécialiste du traitement de données de la télématique embarquée, 38 % des gestionnaires de flotte estiment que les véhicules électriques vont jouer un rôle dominant dans les flottes d’ici cinq ans. Ce sondage, réalisé auprès de 200 gestionnaires de flottes allant de 30 à plus de 300 véhicules, montre également que 25 % des professionnels prévoient d’électrifier plus de 50 % de leur parc d’ici cinq ans. Mais parmi les sondés, les freins aux véhicules électriques restent forts, montre aussi cette étude. Parmi ceux-ci, plus de la moitié des professionnels interrogés évoquent en effet l’autonomie, 49 % le coût élevé, 42 % le temps de recharge, 34 % le manque d’infrastructures et 33 % évoquent le coût de ces infrastructures.

Le réseau de recharge de Morbihan Énergies confié à Freshmile

Morbihan Énergies Freshmile
Le syndicat départemental d’énergie, Morbihan Énergies, à l’origine de la pose de 210 stations réparties à travers l’ensemble de son territoire, a confié à l’opérateur Freshmile l’exploitation commerciale de son réseau. Installateur de bornes, Freshmile est aussi fournisseur des cartes de recharge pour les particuliers ou les entreprises, pour utiliser aussi bien des réseaux privés que publics. Grâce à cet accord, les abonnés du service de Morbihan Énergies vont désormais pouvoir accéder à 55 000 bornes à travers l’Europe. La précédente brève sur Morbihan Énergies

157 bus électriques pour Transdev à Göteborg en Suède

bus électriques Göteborg
L’opérateur de bus Transdev, qui a remporté en juillet le marché des bus du comté de Västra Götaland, autour de Göteborg, en Suède, va intégrer 157 bus électriques 7900 de Volvo à sa flotte. Ces bus articulés, d’une capacité de transport de 150 personnes, se rechargeront via une solution proposée par le français ABB : les chargeurs Panto Down haute puissance de 450 kW. Et ce, « En seulement trois à six minutes aux stations de charge sur le trajet », indique-t-on chez le fournisseur de solutions de recharge. En tout, 19 installations de bornes sont prévues d’ici la fin de l’année. Notre précédente brève sur les bus électriques à Göteborg

e-colibri partage les véhicules avec « véhicule libéré »

véhicule libéré
« véhicule libéré » : c’est le nom de la nouvelle fonctionnalité bientôt proposée sur l’interface de l’outil d’autopartage e-colibri de Mobility Tech Green. « véhicule libéré » va permettre aux utilisateurs d’un véhicule attribué de le mettre à disposition des autres conducteurs. « Le conducteur principal doit simplement renseigner les plages horaires et/ou les dates pendant lesquelles le véhicule est disponible », indique-t-on chez Mobility Tech Green. Du côté du « conducteur secondaire », le véhicule apparaît simplement parmi le choix des véhicules à disposition. La précédente brève sur Mobility Tech Green

Apave forme aux bornes de recharge de plus de 3,7 kW

Apave borne
Apave va développer des formations qualifiantes sur les installations de bornes de recharge publiques et privées supérieures à 3,7 kW. Une nouveauté qui fait suite au rachat de Blue2Bgreen, bureau d’études en conseils techniques, stratégiques et commerciaux, et expert en infrastructures de recharge pour véhicules électriques (IRVE). Cette formation se destine aux installateurs, électriciens et mainteneurs. Apave va également proposer « une gamme de formations dédiée à la commercialisation et à la maintenance des IRVE pour les acteurs concernés par la conception, la maintenance ou encore l’aménagement de stations de charge. » La nouvelle filiale, Blue2Bgreen, proposera ces formations dans quinze agglomérations françaises.

Une flotte 100 % électrique pour Schneider Electric d’ici 2030

Schneider Electric
Le spécialiste de la gestion de l’énergie Schneider Electric a rejoint l’initiative EV100 lancée en 2017 par l’association The Climate Group, aux côtés d’entreprises comme LeasePlan, Deutsche Post DHL, HP, Metro, Ikea ou encore EDF. Dans ce cadre, le groupe s’est engagé à convertir à l’électrique ses 14 000 véhicules actuellement en parc dans 50 pays d’ici 2030. Pour cela, Schneider Electric équipera ses principaux bureaux et usines d’infrastructures de recharge. Cet engagement s’inscrit dans la stratégie environnementale du groupe qui vise la neutralité carbone en 2025 et zéro émissions nettes de carbone dans ses opérations en 2030.

Gefco veut s’affirmer sur le marché des flottes

Gefco flottes
Suite à l’élargissement de son offre d’accessoirisation et de personnalisation des véhicules, le spécialiste de la logistique Gefco souhaite renforcer sa présence auprès des « loueurs et sociétés gestionnaires de flotte ». Dans ses centres de préparation, Gefco propose ainsi la pose d’accessoires, l’installation d’options, d’alarmes, de GPS, l’aménagement des utilitaires, la réalisation de séries limitées ou encore la préparation des véhicules d’entreprise. Autant de services qui répondent « à une demande croissante des clients ayant des exigences particulières tant pour l’aspect visuel que pour l’équipement de leurs véhicules », indique-t-on chez Gefco. La précédente brève sur Gefco

Le Conseil départemental des Yvelines électrifie sa flotte

Renault Zoe - Conseil départemental des Yvelines
Le Conseil départemental des Yvelines (78) a annoncé l’acquisition de 185 véhicules électriques pour sa flotte. Les véhicules – des Renault Zoé de nouvelle génération fabriquées localement à Flins – ont été commandés via la centrale d'achat publique UGAP, pour un coût total de 4,5 millions d’euros. Les 40 premières unités ont été livrées le 11 février. En parallèle, le conseil départemental a investi 600 000 euros pour la pose de bornes de recharge dans les parkings de ses différents sites. Le projet s’inscrit dans le cadre de la politique de développement durable du département qui a pour objectif de verdir sa flotte de véhicules légers en roulant uniquement en électrique ou en hybride d’ici 2021. Une seconde commande est d’ailleurs d’ores et déjà prévue pour l’acquisition de 200 véhicules électriques supplémentaires l’année prochaine. À lire également : Parking : le conseil départemental des Yvelines s’équipe de MyCarSpot

Sud Télématique se connecte à Galileo

Sud Télématique Galileo
Le prestataire de solutions de télématique embarquée basé à Toulouse, Sud Télématique, a fait le choix depuis décembre 2019 d’utiliser le réseau civil européen de satellites Galileo. Les données issues des satellites de Galileo sont présentées comme plus fiables que celles des systèmes américain GPS ou russe Glonass, avec une précision qui peut atteindre le mètre contre deux à dix mètres pour le GPS américain. « Sud Télématique est heureux d’annoncer que la position des objets connectés, hébergés sur sa plate-forme Road Link, bénéficient de la position la plus précise du marché, avec une localisation à quelques centimètres », argumente-t-on chez le prestataire. La dernière brève sur Sud Télématique

30 portiques Proovstation pour CGA

Proovstation CGA
Après un contrat conclu en décembre avec BCA Group, spécialiste de la vente de véhicules d’occasion (voir notre brève), ProovStation finalise une nouvelle vente auprès d’un autre spécialiste du remarketing VO : le groupe Charles André (CGA). Trente portiques d’inspection des véhicules conçus par ProovStation équiperont à terme des sites logistiques automobiles du prestataire de transport et de logistique pour les industriels. Les premières installations débuteront au mois d’avril sur les sites de Corbas dans la métropole de Lyon et Fleury-Merogis en région parisienne.

420 eCrafter pour la flotte de Chronopost

Chronopost eCrafter
Chronopost vient d’intégrer 420 eCrafter, les utilitaires 100 % électriques de Volkswagen, à sa flotte. Cette arrivée vient compléter le parc de 400 véhicules électriques de la filiale de La Poste. Chronopost indique assurer depuis septembre 2019 l’intégralité de ses livraisons parisiennes grâce à une flotte composée de véhicules propres : 190 véhicules électriques, des Nissan e-NV200 et quelques Renault Kangoo Z.E., 40 modèles GNV et une quinzaine de vélos cargo. Avec l’arrivée des eCrafter, Chronopost compte reproduire ce mode de livraison dès juin 2020 dans plus de 18 villes françaises. L’eCrafter de Volkswagen choisi par Chronopost dispose d’un volume de 11 m3 et d’une autonomie WLTP de 173 km. La précédente brève sur Chronopost

Tchek 360 pour des photos à 360 ° des véhicules

Tchek 360
Tchek propose Tchek 360, un nouveau module plus particulièrement destiné aux préparateurs VO. La start-up française a déjà conçu un portique d’inspection pour scanner les véhicules afin de réaliser un état des lieux complet de leur état extérieur. Tchek 360 permet désormais d’obtenir une photo extérieure sur 360 ° à l’horizontale du véhicule. La photo complète s’obtient après le passage du véhicule entre deux colonnes hautes d’un peu plus de 1 m. Cette fonctionnalité était déjà proposée sur le portique. « Tchek 360 répond à l’ensemble des besoins du remarketing sur une emprise au sol réduite », explique-t-on chez le prestataire. Notre précédente brève sur Tchek

La métropole de Grenoble aide à la conversion des moteurs

Grenoble aide à la conversion
La métropole de Grenoble lance une aide à la conversion des moteurs des utilitaires des entreprises vers le GNV, GPL et l’électricité. Sont concernées les microentreprises sous certaines conditions, les TPE et PME de moins de 250 salariés dont le siège est implanté dans la métropole grenobloise, tout comme les professions libérales implantées localement. Le montant de ces aides s’élève à 4 000 et 3 000 euros pour les utilitaires jusqu’à 7 t, qui se convertissent respectivement au GNV et au GPL. Pour la conversion à l’électrique, le montant est de 4 000 euros pour les véhicules de moins de 2,5 t, et de 6 000 euros au-delà jusqu’à 7 t. Cette aide peut concerner jusqu’à cinq véhicules par entreprise. La métropole verse également des aides pour l’achat de véhicules neufs aux motorisations GNV, GPL, électrique ou hydrogène, cumulable avec celles de l’État. Le dossier 2020 sur la fiscalité du véhicule d'entreprise avec la prime à la conversion

Vodafone Automotive lance Vodafone Business Fleet

Vodafone Business Fleet
Vodafone Automotive, la branche véhicules connectés de l’opérateur télécom britannique, propose la solution Vodafone Business Fleet. Élaborée avec le spécialiste des traitements de données de géolocalisation Geotab, cette solution destinée à la gestion de flotte comprend, en plus du boîtier embarqué et de la plate-forme de gestion, deux applications pour les gestionnaires et les conducteurs : My Vodafone Fleet et Vodafone Fleet Drive. Vodafone Business Fleet est proposée avec deux niveaux de fonctionnalités : Base et Pro. Parmi les fonctionnalités de la version Pro : des rapports sur l’utilisation de la ceinture de sécurité ou des alertes en temps réel sur les collisions. Notre précédente brève sur Vodafone

WeProov Fleet, un service pour le suivi des flottes

WeProov Fleet
L’éditeur de l’application WeProov, destinée notamment à réaliser des états des lieux de véhicules, vient de lancer un service plus spécialement destiné aux flottes. Baptisé WeProov Fleet, cette application cible les parcs jusqu’à 500 véhicules. Elle a pour finalité de faire remonter régulièrement un état des lieux des véhicules en parc, réalisé par les conducteurs eux-mêmes. Le gestionnaire décide de la fréquence des inspections et peut obtenir, grâce à l’intelligence artificielle de l’application, un chiffrage des dégâts constatés. « Des conseils de réparation sont immédiatement proposés ainsi que des recommandations de réparateurs partenaires qui pourront intervenir sur la remise en état », indique-t-on chez WeProov. Notre précédente brève sur WeProov

Here lance l’application « Here Last Mile » pour les tournées

Here Last Mile
Le prestataire Here, spécialiste du traitement de données de géolocalisation, lance un nouveau service baptisé « Here Last Mile ». Cette prestation, que Here destine prioritairement à la livraison du dernier kilomètre des acteurs de l’e-commerce, est disponible via une application. Elle a pour but de mieux organiser les tournées, « en tenant compte de multiples contraintes métier et terrain telles que les créneaux de livraison, les capacités des véhicules, le trafic et le coût ». L’application, qui peut fonctionner hors réseau si nécessaire, tient aussi compte du trafic en temps réel pour indiquer au chauffeur le meilleur itinéraire. La dernière brève sur Here

Paris en tête des villes les plus embouteillées en France

villes embouteillées France
Selon le dernier « traffic index » réalisé par le télématicien TomTom, Paris arrive sans surprise en tête des villes de France les plus embouteillées. Viennent ensuite Marseille, Bordeaux, Grenoble et Nice. À Paris, sur l’année, la moyenne de temps passé par jour dans sa voiture, en plus du temps de trajet normal, s’élève à 43 minutes. Une progression de 3 % par rapport à 2018, que les auteurs du baromètre attribuent en partie aux mouvements sociaux. Avec Paris, ce sont les villes de Grenoble et de Bordeaux qui voient leur « taux de congestion » augmenter le plus en 2019. Strasbourg et Lyon les suivent avec plus 2 % et respectivement 34 minutes et 38 minutes passées en moyenne par jour dans les ralentissements.

2 000 Nissan Leaf pour les chauffeurs Uber londoniens

Nissan et Uber s’associent pour une mobilité zéro émission à Londres
Le service de VTC Uber a signé un accord avec le constructeur japonais Nissan pour mettre 2 000 Leaf à disposition des chauffeurs utilisant son application à Londres. Les chauffeurs bénéficieront d’une tarification avantageuse mais également d’un programme de formation sur les véhicules électriques dispensé par Nissan. Le constructeur se chargera également de faire la promotion du dispositif. Selon Uber, les chauffeurs économiseraient en moyenne 5 300 euros par an en passant à l’électrique, avec des variations selon le nombre de kilomètres parcourus. L’accord avec Nissan s’inscrit dans le cadre du Clean Air Plan d’Uber, lancé en janvier 2019, qui vise à faire à convertir ses 45 000 chauffeurs londoniens à l’électrique d’ici 2025. Pour cela, Uber avait déjà mis en place une taxe de 15 pence par mile facturée aux clients et reversée au chauffeur pour financer l’achat d’un véhicule électrique ou, pour les chauffeurs déjà équipés d’un VE, pour contribuer aux coûts d’entretien. En 2019, Uber a ainsi récupéré 80 millions de livres grâce aux 900 000 courses réalisée par 500 chauffeurs équipés d’un VE.

L’autopartage WeShare à Paris courant 2020

WeShare Paris
Volkswagen prévoit d’étendre son service d’autopartage en free floating WeShare à plusieurs villes européennes au cours de 2020 : en Allemagne, République Tchèque, Italie, Hongrie et en France à Paris. En tout, 8 400 voitures 100 % électriques seront déployées. À Paris sont prévues des e-Golf, des e-up! et en fin d’année des ID.3. Sur son modèle berlinois, WeShare prévoit de développer des partenariats : avec des enseignes de distribution par exemple, pour utiliser les bornes de charge de leurs parkings.

Beltoise Évolution partenaire de Musher Antiglisse

Beltoise Évolution Musher Antiglisse
Beltoise Évolution, spécialiste des formations à la conduite, annonce un partenariat avec la société Musher Antiglisse pour la promotion de son produit. Il s’agit en l’occurrence d’un sur-pneu qui permet de rouler sur la neige ou la glace à 50 km/h, « sans les contraintes plus lourdes liées au chaînage ou aux équipements permanents », avance le fabricant qui indique un temps de montage de cinq minutes. Le partenariat consiste en une préconisation du produit auprès des clients de la formation, qui peuvent également obtenir une remise sur le produit.

Winflotte Data Management

Winflotte Data Management
Pour une meilleure efficacité dans la gestion de flotte, l’éditeur du logiciel Winflotte propose à ses clients un nouveau service de Data Management pour atteindre le « zéro défaut » dans la saisie des données. « Le principe de cette offre, indique-t-on chez Winflotte : les données sources sont intégrées par une équipe dédiée et comparées quotidiennement avec les bases afin d’avoir des informations précises à portée de main. » Ce service avance pour bénéfice de soulager les gestionnaires de flotte des tâches à faible valeur ajoutée. Et pour les plus grandes flottes, « les équipes Data Management viennent en support des équipes en place », indique-t-on chez Winflotte. Ce qui évite le recours au travail temporaire en intérim par exemple, précise le prestataire.

Un nouveau boîtier pour l’autopartage par OpenFleet

OpenFleet
Le prestataire de solutions d’autopartage OpenFleet présente un nouveau boîtier qu’il destine aussi bien aux entreprises qu’aux loueurs ou aux opérateurs de mobilité. OpenFleet met en avant la rapidité de montage de ce dispositif, estimé à une vingtaine de minutes. Ce boîtier est compatible avec tous les constructeurs automobiles et fonctionne avec le Bluetooth, ce qui permet l’ouverture de la voiture avec un smartphone ou un badge RFID. « Notre solution utilise des protocoles et une solution logicielle ʺOEM readyʺ qui permettra de nous interfacer directement sur les nouveaux modèles de voiture », indique également Benoît de Châteauvieux, directeur R&D chez OpenFleet.

Ionity module ses tarifs selon les utilisateurs

Ionity
Ionity, qui déploie le réseau de recharge ultrarapide du même nom, vient d’annoncer un changement des tarifs pour l’utilisation de ses équipements (voir notre dernière brève). La recharge, jusqu’ici facturée au forfait 8 euros pour une session de charge, passe à 0,79 euro par kWh. Un changement de taille pour la joint-venture de BMW Group, Mercedes-Benz AG, Ford et les marques Audi et Porsche du groupe Volkswagen : le « plein » devient ainsi plus cher qu’avec du carburant traditionnel pour certains modèles. Cette évolution de tarification ne s’applique pas à tous les utilisateurs. Les propriétaires de véhicules électriques des marques de la joint-venture qui adhèrent à des services (comme Audi e-tron Charging Service, Mercedes me Charge, etc.) bénéficieront de tarifs moins élevés, parfois couplés aux abonnements mensuels. Le dernier dossier sur la recharge

Dix Mercedes eVito pour Amazon à Munich

Amazon eVito
Amazon a fait appel à Mercedes pour s’équiper de dix eVito longs. Ces fourgons électriques rejoindront la flotte du centre logistique Amazon de Munich-Daglfing. Ce centre est situé à 4 km de l’hypercentre de Munich. Les fourgons, d’une longueur de 5,14 m, affichent une autonomie WLTP de 130 à 150 km, avec une capacité de batterie de 41 kWh. Il est prévu que leur chargement se fasse sur le site de l’enseigne de commerce en ligne. « En hiver, les clients peuvent s’attendre à une autonomie d’environ 100 km », annonce le constructeur à l’étoile. Et d’autres utilitaires Mercedes zéro émission élargiront ultérieurement le parc de véhicules électriques de la plateforme d’e-commerce, indique-t-on chez Mercedes. L'essai du Mercedes eVito

Michelin et HDI Global posent les bases d’une assurance connectée

Michelin HDI Global
Michelin s’est associé avec l’assureur spécialisé en risques d’entreprise HDI Global SE. Objectif : élaborer une prestation d’assurance connectée. Pour l’instant, les deux partenaires proposent une solution pour prévenir le risque routier. Grâce à un boîtier connecté, « les données de conduite sont traitées puis restituées via l’application Ideal Driver Pro au conducteur et au gestionnaire des flotte », indique-t-on chez le pneumaticien. Sur la base des retours d’expérience, à l’horizon 2022, HDI et Michelin prévoient de transformer ce service en solution d’assurance : « Le partenariat avec HDI va nous permettre de construire ensemble l’assurance connectée de demain », anticipe Sonia Artinian-Fredou, membre du comité exécutif du groupe Michelin. Le dernier dossier sur l'assurance

FleX3 : une technologie pour trois carburants par le groupe Borel

FleX3 Borel
Le groupe Borel lance le dispositif FleX3. Celui-ci permet à un véhicule essence de rouler également à l’éthanol 85 ainsi qu’au GPL ou au GNV. Spécialiste de l’équipement des véhicules pour l’utilisation d’énergies alternatives, le groupe Borel précise que le passage d’un carburant alternatif à un autre se fait simplement, sans aucun réglage manuel. FleX3 peut équiper les véhicules neufs des marques Dacia, Renault, Peugeot et Citroën aux normes de pollution Euro 5 et 6 et aux moteurs à injection indirecte de 1 à 7 CV fiscaux, indique l’équipementier. Le montage de cet équipement, homologué par l’organisme de conformité UTAC, est réalisé à la commande des véhicules. Il est installé pour un coût démarrant à 12 000 euros TTC.

LocaService, la location de bornes de recharge par France Atelier

LocaService
LocaService : c’est le nom du service de location de bornes de recharge électrique lancé par France Atelier, la plate-forme internet créée en 2018, spécialiste de la gestion des ateliers de garagistes. Cette location inclut l’ensemble des services nécessaires à l’exploitation des bornes, du conseil à l’acquisition en passant par la demande de subvention. Le prestataire accompagne ensuite le client pour l’installation, la maintenance, la mise en place des outils de suivi des consommations et le remplacement du dispositif en cas d’obsolescence. « Nous ciblons en priorité les groupements de concessions, les constructeurs et les mécaniciens réparateurs automobiles (MRA), mais aussi les autres marchés en dehors du secteur automobile », indique-t-on chez France Atelier.

Changement de conducteur, nouveau service Autogriff

Autogriff
Le prestataire d’expertise en ligne Autogriff lance un nouveau service baptisé « Changement de conducteur ». Cette prestation est destinée à établir un état des lieux de l’extérieur du véhicule à l’occasion de sa réaffectation en interne. Sur le même principe que les expertises réalisées à l’occasion d’un sinistre ou d’une restitution, l’état des lieux se mène grâce à une application sur smartphone. Autogriff annonce un délai de quatre heures pour un bilan complet. Ce service est facturé 36 euros HT. Il comprend la gestion complète de l’intervention, de l’expertise à la réparation, en passant par le chiffrage des véhicules endommagés. Autogriff s’appuie en effet sur un réseau de 500 carrossiers à même de réaliser les réparations constatées à l’occasion des états des lieux. La précédente brève sur Autogriff

Le carrossier JPM se met à l’heure du WLTP

JPM
Pour adapter ses produits aux nouvelles normes de mesure des émissions de CO2 des véhicules, le carrossier JPM les fait évoluer vers plus de légèreté. Il propose par exemple une benne acier avec ridelles aluminium et coffre aluminium. Le carrossier estime le gain de poids de ce produit à 90 kg par rapport à une benne tout acier. En parallèle, JPM remet à l’honneur sa gamme aluminium. « Avec le WLTP, la benne (ou le plateau) aluminium a encore plus sa raison d’être, notamment pour le carrossage des doubles cabines », pointe-t-on chez le carrossier. Les équipements de JPM sont garantis deux ans et une troisième année est offerte par JPM avec l’enregistrement du produit sur son site. Une quatrième et une cinquième année de garantie peuvent également être souscrites. La précédente brève sur JPM

Fedipat s’équipe de la solution télématique FleetGO

Fedipat FleetGO
Fedipat a fait appel à FleetGO pour équiper en télématique embarquée sa flotte de 60 véhicules de plus 3,5 t. Pour ce distributeur de produits de boulangerie, viennoiserie, pâtisserie sur la moitié nord de la France, le dispositif permettra d’assurer la remontée d’informations sur la géolocalisation des véhicules et les données sociales, et de réduire le temps de traitement des paies par le service RH. Les boîtiers CubiQ, reliés par Bluetooth à des capteurs dans la remorque, serviront aussi au suivi des températures des chargements. « Le week-end, certains employés n’ont donc plus besoin d’être présents dans les locaux pour suivre les températures sur l’écran. Ils reçoivent une alerte sur leur téléphone portable en cas d’anomalie », explique Kim Loulou, responsable de flotte de Fedipat. Notre précédente brève sur FleetGO

Axialease crée Electrolease, un loueur 100 % électrique

Electrolease
Axialease vient de lancer Electrolease, une société de location destinée aux véhicules 100 % électriques. Electrolease propose un financement en LLD de 12 à 60 mois pour les VP et VU, ainsi que les services de maintenance et d’assistance, d’assurance et de pneumatiques. Electrolease met aussi en avant l’installation et la gestion des bornes de recharge qui peuvent être uniquement louées. Les recharges en itinérance sont proposées via un partenariat avec Total et sa carte multi-énergies. Spécialiste de location financière destinée aux entreprises, dans le domaine de l’informatique, de la santé, des biens d’équipements, Axialease est implantée dans huit régions françaises et en Belgique, et compte une centaine de collaborateurs au total.

Nielsen fait appel à MyCarSpot pour son nouveau parking

Nielsen MyCarSpot
L’institut d’étude Nielsen a choisi de faire appel à l’application MyCarSpot pour gérer l’accès à son nouveau parking suite à son déménagement à Bezons dans l’Ouest parisien. Ce parking dispose de 150 places contre 275 auparavant. Chaque salarié identifié peut réserver sa place jusqu’à trois semaines à l’avance, et informer de son absence en cas d’imprévu pour laisser l’emplacement disponible. Le dispositif est couplé à une barrière à lecture de plaques. « Nielsen a pu réduire le coût du parking de sa location immobilière, sans dégrader le confort des utilisateurs grâce à MyCarSpot. Sur les six premiers mois d’utilisation, aucun refus de place n’a été remonté par l’application », commente Vincent Gabriele, facilities manager France de l’entreprise. Notre précédent article sur MyCarSpot

Des gobelets Drivecase pour prévenir l’alcool au volant

Drivecase Gobelet doseur
Drivecase met sur le marché des gobelets gradués destinés à sensibiliser aux dangers de l’alcool. Ces gobelets en polypropylène recyclable et réutilisable sont gradués selon les quantités de différents alcools (whisky, vin, bière) qui peuvent être consommées avant de conduire. Ils sont proposés par Drivecase avec les logos au choix : #JeRentreSafe, SAM, de la campagne de prévention, « celui qui conduit, c’est celui qui ne boit pas » ou de la sécurité routière. Ils sont aussi personnalisables à l’image de l’entité qui les distribue. Drivecase est une entreprise spécialisée dans la vente d’accessoires et de formations liés à la sécurité routière,

Parking : le conseil départemental des Yvelines s’équipe de MyCarSpot

Parking conseil départemental des Yvelines
Pour la gestion de son parking de 100 places de l’hôtel du département, situé en centre-ville de Versailles (78), le conseil départemental des Yvelines a fait appel à l’application MyCarSpot. Le dispositif a permis de passer d’un parking avec des places nominatives, qui n’était pas exploité au maximum de ses capacités, à un système de réservation qui permet d’optimiser l’utilisation des places libres. « Nous avons évalué le potentiel de disponibilité supplémentaire de places à 35 % », indique Florence Duhamel, responsable flotte automobile à la direction des moyens généraux du conseil départemental. Aujourd’hui, l’application gère l’utilisation de ce parking par plus de 200 véhicules. Le succès de la solution devrait conduire à son extension à un autre parking de 200 places du conseil départemental, à Guyancourt.

CES 2020 : Goodyear lance la plate-forme de services AndGo

Goodyear AndGo
À l’occasion du CES 2020 qui se tient actuellement à Las Vegas, le pneumaticien Goodyear a présenté la plate-forme de services AndGo, destinée aux flottes de véhicules. Cette plate-forme fonctionne grâce à l’association d’un logiciel prédictif et d’un réseau d’entretien : elle assure ainsi d’une part le suivi et l’anticipation des besoins de maintenance des véhicules, et d’autre part la planification facile et rapide de rendez-vous avec les membres du réseau. La plate-forme doit couvrir une gamme complète de services, et pas seulement l’entretien des pneumatiques. « Les flottes utilisant AndGo bénéficieront d’une surveillance permanente grâce aux pneumatiques intelligents de Goodyear avec des contrôles réguliers », précise toutefois le pneumaticien. La plate-forme a pour ambition de fournir des données précises aux entreprises concernant les véhicules à entretenir mais aussi ceux à déployer pour faire évoluer leur activité. Pour l’instant, AndGo n’est disponible que dans certaines zones de l’Amérique du Nord, mais sa couverture doit selon Goodyear être étendue durant l’année 2020.

BCA Group s’équipe de 40 ProovStation

BCA Group ProovStation
BCA Group, spécialiste de la vente de véhicules d’occasion, a conclu l’achat de 40 portiques d’inspection ProovStation. Ces portiques seront installés dans ses sites dans treize pays européens. Pour ProovStation, créé en 2018, « c’est un premier contrat majeur », indique son dirigeant Cédric Bernard. Pour rappel, le portique ProovStation est une structure de scannage qui permet de faire l’état des lieux extérieur des véhicules en une poignée de secondes. « Un système qui permet d’augmenter l’exactitude de la reconnaissance des dommages et de réaliser les inspections à une vitesse et un coût unitaire inégalés », estime Jean-Roch Piat, P-DG de la branche BCA Europe. Le précédent article sur BCA Group

Boîtiers Superéthanol : Point S et Flexfuel Energy Development s’allient

Point S et Flexfuel Energy Development
Point S propose désormais à son réseau de franchisés la possibilité de distribuer le boîtier de conversion au Superéthanol-E85 de Flexfuel Energy Development (FFED). Depuis le 1er janvier, les adhérents de l’enseigne de pneumatiques et d’entretien automobile peuvent ainsi suivre la formation nécessaire à l’installation de ce produit. « Avec cet accord, Point S couvre 93 % du marché des véhicules essence compatibles avec la pose d’un boîtier de conversion au Superéthanol-E85 », indique Christophe Rollet, directeur général de Point S. Le précédent article sur les boîtiers Superéthanol

Mobilités durables : un appel à manifestations pour des projets en zones peu denses

ademe guide ecomobilite
Dans le cadre du plan « French mobility », la ministre de la transition écologique et solidaire Élisabeth Borne et l’agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) ont lancé pour la troisième année consécutive un appel à manifestation d’intérêt (AMI) pour l’expérimentation de nouvelles solutions de mobilité, en particulier en zones péri-urbaines et peu denses. « Actuellement, 40 % de la population française n’a pas ou peu accès aux services de transport public, rappelle l’Ademe. La voiture reste le mode de transport le plus utilisé au quotidien en France. Cette dépendance, encore plus prégnante en zones péri-urbaines et rurales, induit des inégalités en termes d’accès aux aménagements du territoire. » L’AMI concernera donc d’une part les projets d’élaboration d’une stratégie de mobilité portés par des coopérations intercommunales, des pôles d’équilibre territorial et rural (PETR) ou des syndicats mixtes ; et d’autre part des projets de services de mobilité portés soit par des personnes morales de droit public soit par des acteurs économiques. 65 projets ont déjà été labellisés lors des éditions précédentes (voir la carte), dont 53 en 2018 et 8 en 2019.

Le transporteur MyMobility rejoint le programme Objectif CO2

Programme Objectif CO2
Le groupe MyMobility, spécialiste français du transport adapté, vient de rejoindre le programme Objectif CO2 en signant une charte nationale d’engagement volontaire de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) sur trois ans. Premier opérateur de transports de voyageurs en véhicules légers à s’engager dans le programme, le groupe transporte quotidiennement près de 10 000 passagers avec sa flotte de 3 000 véhicules, soit plus de 300 000 km par jour. Pour réduire son empreinte environnementale, le transporteur a fait le choix de renouveler l’intégralité de son parc tous les ans, afin « d’être en permanence à la pointe des véhicules les moins polluants du marché et de bénéficier des dernières technologies en phase avec les normes », explique-t-il. Il réduit aussi la part du diesel au profit de l’essence, de l’hybride et de l’électrique, mais aussi du GNV depuis septembre 2019. En outre, les conducteurs sont sensibilisés et formés à l’éco-conduite. « Un livret d’instruction professionnelle rappelant les différents facteurs et les comportements appropriés à la réduction des différents coûts d’utilisation du véhicule leur est remis », précise le transporteur. De plus, un challenge d’éco-conduite a lieu tout au long de l’année, l’ensemble des véhicules étant équipés de télématique embarquée avec géolocalisation. Enfin, le groupe réunit deux fois par an tout son personnel lors de séminaires avec notamment des ateliers sur la protection de l’environnement.

APRR inaugure sa seizième station Ionity de très haute puissance

APRR Ionity
Le réseau d’autoroutes APRR confirme le déploiement du réseau Ionity de recharge très haute puissance pour voitures électriques. Une nouvelle installation a ainsi été mise en place le 11 décembre dans l’aire de Langres-Perrogney sur l’A31 dans la station Avia. Le réseau a prévu de continuer à se déployer sur l’axe A6 Paris-Lyon et sur les axes vers l’Allemagne, la Suisse et les autoroutes des Alpes, indique-t-on chez APRR. Les stations du réseau peuvent délivrer jusqu’à 350 kW par borne. Interopérables, ces stations s’équipent d’un connecteur CCS de 50-350 kW et d’une borne haute puissance universelle de 50 kW. La recharge très haute puissance est accessible au prix forfaitaire de 8 euros TTC sans limite de kW/h. Notre dernier article sur Ionity

La gamme Wood.sys de SD Services passe au gris

Wood.sys SD Services
L’aménageur SD Services renouvelle sa gamme bois Wood.sys avec une nouvelle finition. Celle-ci est grise, de la couleur d’un film lavable. Ce film protège le contreplaqué lors de l’utilisation quotidienne et le préserve des produits chimiques courants et des rayons UV. Le bois est également recouvert d’une couche de mélamine qui améliore la qualité de sa coupe. « Cette finition apporte aussi davantage de clarté aux aménagements », complète Stéphane Crescini, directeur commercial de SD Services. Cette nouvelle gamme sera disponible dès le début 2020 dans les 17 agences régionales de l’aménageur. Notre dernier article sur les aménagements

Le MAN eTGE testé par GLS France à Lille

eTGE GLS France
Le livreur GLS France teste le fourgon électrique eTGE de MAN dans les rues de Lille, principalement pour accéder à la vieille ville. Un essai qui s’inscrit dans la volonté de la filiale de General Logistics Systems B.V de répondre aux contraintes des dispositifs de zones à faibles émissions (ZFE) qui se développent dans les agglomérations françaises. L’autonomie en usage réel annoncée du MAN eTGE s’élève à environ 150 km, avec un volume de charge de 11m³ et une charge utile de 1 t. « En raison de l’accueil favorable du projet pilote, GLS France envisage d’étendre le test durant le pic d’activité de fin d’année », indique-t-on chez MAN. « Chez GLS France, nous voulons intensifier le développement de nos solutions de livraisons alternatives », complète pour sa part Klaus Schädle, Group Area Managing Director chez GLS. La dernière brève sur le MAN eTGE

Le réseau vert allemand chargeIT rejoint le Gireve

chargeIT Gireve
Les 2 000 points de recharge en Allemagne et en France du fournisseur allemand de solutions de recharge électrique chargeIT Mobility GmbH, sont désormais accessibles via la plate-forme d’interopérabilité du Gireve. Le groupement pour l’itinérance des recharges électriques de véhicules organise l’interface entre les différents opérateurs de bornes de recharge et totalise plus de 60 000 points de recharge en Europe. Les membres de Gireve peuvent désormais donner l’accès au réseau de chargeIT à leurs conducteurs. chargeIT est alimenté par des énergies 100 % renouvelables. Notre dernière brève sur le Gireve

Nissan Charge pour la recharge des Nissan Leaf

Nissan Charge
Pour accompagner la diffusion de ses véhicules électriques Nissan Leaf, le constructeur japonais généralise à la France son service Nissan Charge. Celui-ci inclut une carte de recharge RFID et une application, et donne accès à 140 000 points de recharge en Europe : chez des concessionnaires de la marque ou dans des réseaux publics. L’application permet de localiser les bornes, de les filtrer par puissance, type de connecteurs ou, en sélectionnant le modèle de sa Leaf, de lancer ou arrêter la recharge à distance sur certaines bornes. Ce service est offert pendant trois ans aux acquéreurs des modèles 2019 de la Leaf, pendant un an pour les modèles antérieurs, à condition d’une adhésion avant le 31 mars 2020. Nissan offre les trente premières minutes de recharge rapide chez les concessionnaires de la marque équipés. La précédente brève sur Nissan et la recharge électrique

Engie Solutions va intégrer 1 000 véhicules électriques à sa flotte

Peugeot e-208
Engie Solutions, la nouvelle marque du groupe qui regroupera les activités d’Engie Ineo, Cofely, Axima et Réseaux dès le 1er janvier 2020, vient d’annoncer l’intégration de 1 000 véhicules 100 % électriques à sa flotte. L’objectif : « Réduire l’empreinte carbone des opérations, en premier lieu les déplacements des collaborateurs, en limitant l’utilisation de carburants fossiles, l’essence et le diesel », indique l’énergéticien. Dans le cadre d’une collaboration avec le Groupe PSA, 500 premiers véhicules – des Peugeot e-208 – seront livrés dès 2020. À noter qu’Engie avait déjà acquis 50 Renault Kangoo Z.E. H2 en 2018 pour sa filiale Cofely, et compte aussi développer l’utilisation de véhicules roulant au gaz naturel (GNV).

Normes européennes d’émissions : où en sont les constructeurs ?

Autoways CO2 oct 2019
La législation européenne impose aux constructeurs de ne pas dépasser un taux de 95 g/km en moyenne sur 95 % de leurs ventes de véhicules légers dès 2020 et 100 % dès 2021. Des objectifs qui seront difficiles à atteindre si l’on en croit les chiffres 2019 du spécialiste des données de marché automobile Autoways, filiale du cabinet de conseil en marketing C-ways. Sur dix mois, Toyota serait ainsi le seul constructeur à atteindre une moyenne d’émissions de CO2 située sous la barre des 100 g/km, avec un taux de 93,65 g/km de CO2 au 31 octobre 2019 contre 162,82 g/km en 2005 (alors le plus élevé parmi les constructeurs généralistes selon Autoways). Vient ensuite le Groupe PSA avec une moyenne de 105,30 g/km de CO2 sur les dix premiers mois de 2019, soit 10 g de moins par rapport à 2013 (114,25 g/km). Au sein du Groupe PSA, Citroën affiche même une moyenne de 105,30 g/km (contre 114,01 g/km en 2013). Inversement, la marque Renault fait partie des mauvais élèves avec une moyenne passée de 105,69 g/km de CO2 en 2013 à 110,98 g/km fin octobre 2019, soit une hausse de 5 g/km. Dacia atteint près de 120 g/km, stable depuis 2013 d’après Autoways. Enfin, Opel affiche un taux moyen de 120,11 g/km et n’a perdu que 5 g/km depuis 2013.

Heex Technologies veut accélérer le développement de la conduite autonome

heex technologies
La start-up française Heex Technologies vient d’intégrer le programme « Autonomous Driving » de Microsoft. Elle développe une solution qui facilite la détection et le traitement des données des véhicules autonomes afin d’accélérer le développement des logiciels de conduite automatisée. En effet, les capteurs des véhicules autonomes de test génèrent entre « 1 000 et 5 000 Go de données brutes par heure », explique Heex Technologies. Or, « ces données sont trop volumineuses pour être envoyées aux centres de techniques via internet. Elles sont donc généralement traitées semi-manuellement, sous forme de retrait et d’expédition de disques durs par voie postale », poursuit la start-up. De plus, elles doivent ensuite être rendues exploitables via des traitements par algorithmes avant d’être confiées aux développeurs des logiciels de conduite. Heex Technologies a donc eu l’idée d’envoyer sur un cloud de petits paquets de données à chaque événement important identifié par un capteur. Les équipes techniques ingénieurs peuvent alors s’appuyer presque immédiatement sur ces éléments pour leurs travaux de développement. La solution s’intègre en quelques lignes de code au logiciel du véhicule et fonctionne via une interface de programmation en ligne (API).

Driver Connect : le boitier télématique d’Océan destiné aux chauffeurs

Ocean Driver Connect
Le télématicien Océan a lancé Driver Connect : un nouveau module à destination des chauffeurs, matérialisé par un boîtier à installer sur le tableau de bord. Celui-ci regroupe trois fonctionnalités classiques. La première est l’identification du conducteur via le boîtier en utilisant des badges préexistants au sein de l’entreprise ou fournis par Océan. En parallèle, un bouton « vie privée » permet au conducteur de déclarer ses déplacements personnels durant des pauses déjeuners, des week-ends ou des vacances. Enfin, des voyants lumineux donnent des indications sur le comportement de conduite afin « d’alerter le chauffeur en temps réel d’un éventuel comportement dangereux ou excessif (virages serrés, accélérations brutales, freinages brutaux…) », illustre Océan. Le télématicien offre en outre au gestionnaire de flotte la possibilité de comparer les évaluations d’éco-conduite de ses chauffeurs avec un panel représentatif du parc professionnel national.

Bosch et Mercedes-Benz testent le transport autonome à la demande à San José

bosch mercedes san jose
L’équipementier Bosch et le constructeur Mercedes-Benz ont lancé un projet pilote de « transport individuel autonome sur demande » en conditions réelles dans la ville de San José, dans la Silicon Valley (États-Unis). Sous la supervision d’un « safety driver », des Mercedes Classe S autonomes font la navette le long des artères principales de la ville : San Carlos Street et Stevens Creek Boulevard. Une application mobile développée par Daimler Mobility AG permet à une communauté d’utilisateurs sélectionnés de réserver les véhicules pour leurs trajets. Daimler Mobility AG a aussi mis à disposition une plate-forme de gestion de flotte permettant à des partenaires VTC d’intégrer des Mercedes-Benz autonomes dans leurs services. Le projet permettra aux partenaires de collecter des informations en vue de développer la conduite automatisée de niveau SAE 4-5, et d’étudier la manière dont peuvent s’intégrer les véhicules autonomes dans un système de mobilité aux côtés des transports publics ou de l’autopartage. Leur objectif est de concevoir un système standardisé, partie logicielle comprise, et prêt à être intégré dans n’importe quel véhicule.

L’enveloppe du café comme matériau pour des logements de phare

Ford McDo Cafe
Ford et McDonald’s USA se sont associés pour convertir l’enveloppe des grains de café en matériau pour pièces automobiles. « Chaque année, des millions de tonnes d'ivraies de café (l'enveloppe qui protège le grain) se détachent naturellement pendant le processus de torréfaction », explique le constructeur. Or, cette enveloppe peut être convertie en un matériau durable : « En la chauffant à haute température et sous faible teneur en oxygène, puis en la mélangeant avec du plastique et d’autres additifs (recyclés et renouvelables) et en la transformant en granulés, le matériau obtenu peur être façonné sous différentes forme », poursuit Ford. Ce « composite ivraie » peut notamment s'utiliser pour les logements de phare, ainsi que pour des composants situés à l’intérieur de l’habitacle et sous le capot. « Les composants résultants seront environ 20 % plus légers et nécessiteront jusqu'à 25 % d'énergie en moins lors du processus de moulage, affirme Ford, et les propriétés thermiques du composant sont nettement meilleures que celles du matériau utilisé actuellement. » À l’avenir, McDonald’s devrait acheminer une part importante de l’ivraie produite en Amérique du Nord à destination de Ford pour l’intégrer aux pièces des véhicules, en partenariat avec Varroc Lighting Systems qui fournit les logements de phare et de Competitive Green Technologies, le transformateur de l’ivraie de café.

En utilisant notre site, vous consentez à l'utilisation des cookies.

Ils nous permettent notamment de vous proposer la personnalisation de contenu, des publicités ciblées en fonction de vos centres d’intérêt, de réaliser des statistiques afin d’améliorer l’ergonomie, la navigation et les contenus éditoriaux.

Cependant, vous pouvez à tout moment choisir de désactiver une partie de ces cookies en suivant les instructions fournies sur la page Politique de confidentialité.