Adecco déploie le forfait mobilités durables

La société d’intérim Adecco propose à ses 15 000 salariés français un forfait mobilités durables qui s’ajoute à d’autres mesures éco-responsables.
6611
Adecco forfait mobilités durables

Société d’intérim et de « solutions emploi », The Adecco Group a mis en place début septembre 2022 le forfait mobilités durables (FMD) à destination de l’ensemble de ses 15 000 salariés en France. Objectif : réduire l’empreinte carbone de leurs déplacements. En effet, le groupe avait lancé en 2019 le projet « Carbone 0 » qui vise à réduire de 50 % au moins les émissions de CO2, à horizon 2030. Il concerne les principaux postes d’émissions de CO2, soit la mobilité et le numérique. Le FMD vient ainsi compléter une batterie de mesures qui s’inscrivent dans le cadre de cette initiative. Pour en apprendre plus, nous avons interrogé Leslie Dehant, directrice des ressources humaines du groupe.

Flottes Automobiles : Sur quelles bases s’organise le projet « Carbone 0 » ?

Leslie Dehant, directrice RH d’Adecco.

Leslie Dehant : Il s’articule autour de cinq piliers : mesurer notre empreinte, former l’ensemble de nos collaborateurs aux enjeux climatiques, réduire nos émissions carbone via des actions, compenser nos émissions résiduelles grâce à des projets à impact positif sur le climat et, enfin, communiquer sur notre politique environnementale et le suivi de notre plan d’action.

Quelles actions menez-vous en matière de développement de la mobilité douce ?

En 2021, les mobilités professionnelles ont représenté plus du tiers de nos émissions carbone. C’est pourquoi il est important de sélectionner les moyens de transport adaptés. Nous avons ainsi mis en place une politique voyages qui vise à éviter les déplacements physiques si une alternative de visio-conférence est possible. De même, nous ne nous déplaçons plus pour des réunions internes courtes (quatre heures et moins) et/ou impliquant moins de cinq participants. L’idée est aussi de condenser les réunions clients sur un temps limité et d’utiliser obligatoirement les transports en commun dans les villes où le réseau de transport est suffisamment développé.

Il s’agit aussi d’éviter au maximum les taxis et VTC. Ces derniers ne sont pas remboursés par le groupe sauf exceptions : comme des déplacements de nuit ou dans le cas de collaborateurs en situation de handicap. Nous développons aussi une dernière série de mesures pour diminuer notre empreinte carbone. L’interdiction des voyages en avion pour des trajets de moins de quatre heures en train par exemple, ou encore l’obligation de louer en courte durée des véhicules de catégorie A de petite taille et à faibles émissions. Enfin, nous avons revu notre politique automobile pour contribuer à réduire nos émissions. 17 % des véhicules remplacés en 2021 l’ont été par des modèles hybrides et électriques.

Vous proposez aussi à vos salariés un forfait mobilités durables (FMD) et un crédit mobilité (CM). Quelles sont vos attentes ?

Le lancement du forfait mobilités durables et du crédit mobilité doit permettre à chaque salarié permanent de trouver sa solution de mobilité domicile-travail. Cette solution devra être la moins émettrice possible. Nous attendons jusqu’à 12 % de réduction des émissions de CO2 sur ces déplacements domicile-travail. Ce poste a représenté 25 % de nos émissions globales en 2021.

Qui est concerné par le forfait mobilités durables et le crédit mobilité chez Adecco ?

Cette politique va toucher l’ensemble des collaborateurs du Groupe Adecco : Adecco France, Adecco Médical, Adecco Training et Humando notamment. Quelle que soit leur situation, ces collaborateurs pourront mettre à profit 500 euros par an crédités sur leur carte Worklife, qu’ils aient un abonnement annuel ou ponctuel à des transports en commun. Pour ceux qui viennent habituellement au travail en voiture, le forfait mobilités durables sera un moyen de varier leurs modes de transport et de bénéficier du remboursement à 50 % de leurs tickets à l’unité, abonnements ponctuels, location de vélos partagés de trajets en covoiturage.

En quoi le forfait mobilités durables est-il un moyen d’améliorer la qualité de vie au travail (QVT) des salariés d’Adecco ?

Le forfait mobilités durables offre une plus grande flexibilité à nos collaborateurs puisqu’ils peuvent varier davantage leurs modes de transport. Cela contribue aussi, à leur échelle, à atteindre les objectifs ambitieux que nous nous sommes fixés dans le cadre du projet « Carbone 0 ». Notre politique de télétravail favorise également des horaires de réunion permettant de concilier vie personnelle et vie professionnelle, de minimiser les coûts de déplacement et de privilégier la visio-conférence dès que cela est envisageable.

Suivez-vous d’autres pistes pour abaisser l’empreinte carbone de votre entreprise ?

Au-delà de nos actions pour une mobilité plus durable, nous avons mis en place de nombreuses autres mesures. Tout d’abord, nous proposons des actions en interne en promouvant un usage numérique responsable. Ainsi, nous avons décidé d’allonger la durée d’utilisation du matériel, de diminuer le nombre d’e-mails envoyés ou de recycler du matériel. Ainsi, en 2021, 75 %  du matériel éligible au réemploi a bénéficié d’une seconde vie.

Notre but est aussi d’améliorer notre performance énergétique. Toutes nos agences disposent donc d’un contrat 100 % énergie verte et d’origine française. Nous venons, en outre, de définir une politique performante de traitement des déchets. Chaque année, nous lançons également une semaine consacrée à la qualité de vie au travail au sein du groupe Adecco. Nous organisons des conférences et formations sur la charge mentale, l’hyper-connexion, la gestion des émotions, le sommeil, l’alimentation, etc. Cela afin d’améliorer le bien-être de nos collaborateurs. D’ailleurs, en cette rentrée scolaire, nos salariés ont pu aménager leurs horaires de travail pour accompagner leurs enfants à l’école.

Impliquez-vous vos fournisseurs et vos clients ?

En effet, nous menons aussi d’autres politiques vers l’externe. Il s’agit, par exemple, d’impliquer nos prestataires et fournisseurs dans notre démarche responsable. Nous accompagnons aussi nos clients dans la transformation des métiers liés à la transition énergétique. À titre d’exemple, Adecco Training, organisme de formation et filiale de The Adecco Group, a lancé en mai dernier « Le Passeport H2 vert ». C’est un module de formation immersif pour faciliter l’accès à l’emploi dans la filière hydrogène. Ouverte à toutes et tous, particuliers comme entreprises, ce module se déroule en quatre à six heures. Les premières formations débutent en septembre avec pour ambition de former plus de 20 000 personnes d’ici 2030.