Ademe : 35,7 millions d’euros pour réduire le poids des véhicules

Trois projets se donnent pour mission de rendre les véhicules plus légers, et à contribuer à la réduction des émissions.

412

Lauréats de l’appel à manifestation d’intérêt géré par l’Ademe « allégement, aérodynamique, architecture des véhicules », ces trois projets s’illustrent dans le volet « véhicule du futur ».

Leur mission : baisser le poids des prochains modèles, et dans la foulée, réduire leurs émissions de CO2.

En effet, depuis les années 60, le poids moyen d’un véhicule a de fait augmenté de près de 70 %, de 758 kg en 1961 à 1 266 kg en 2011. Une constatation allant pourtant à l’encontre des attentes de l’Union européenne qui a fixé un objectif réglementaire de l’ordre de 95 g/km pour les émissions de CO2 à l’horizon 2020. « En la matière, l’allégement du véhicule est un véritable levier », souligne d’Ademe.

Les projets retenus dans le cadre de cet AMI ont ainsi pour mission de contribuer à une baisse de 20 % en moyenne de la masse du véhicule, soit une diminution d’environ 250 kg. Un gain de poids qui permettrait une réduction des émissions de CO2 de l’ordre de 20 g, selon l’Ademe.

Pour répondre à ces objectifs, l’association dispose d’un budget total de 35,7 millions d’euros, dont une aide de l’État de 15,2 millions.

Baptisé Démos, l’un des projets soutenus vise à concevoir des armatures de siège avant plus légères, tandis que le second projet, Compofast, se donne pour objectif de proposer aux constructeurs une offre de matériaux composites thermoplastiques. Enfin, la troisième initiative, Fast Lite, porte sur le développement de solutions d’assemblage multi-matériaux.

PARTAGER SUR