AEN : le forfait reste la norme

Comment aborder la car policy et la fiscalité sans évoquer les avantages en nature ? Sujet sensible pour les salariés, il l’est aussi pour les gestionnaires de flotte. Entre la norme du fonctionnement au forfait plutôt qu’au réel, deux écoles s’affrontent, sans pour autant que le second choix parvienne à séduire.

- Magazine N°218
1148
AEN : le forfait reste la norme

Pour expliquer ce recours au forfait et non au réel, Peggy Duclos, pour la Mutuelle Médicis, résume parfaitement la situation : « Le fonctionnement au réel impliquerait des coûts administratifs en plus. Alors que le simple changement du type de véhicule nous a par exemple permis de réduire les AEN. »

Pour Édouard Rance, d’ERCG, l’explication du peu d’intérêt pour un passage aux AEN en mode réel peut aussi s’expliquer autrement. Selon lui, « l’application de ce système ne peut être avantageuse que sur de faibles kilométrages ». Sans pour autant négliger « qu’il reste beaucoup plus facile d’appliquer à tous un forfait identique. »

Même constat...

PARTAGER SUR