Affaire Volkswagen : le constructeur fait le point

Le groupe allemand a précisé l’avancée des interventions sur les véhicules impliqués dans le scandale des moteurs truqués. Après trois semaines, la moitié des Amarok concernés ont été pris en charge.

826
Affaire Volkswagen : le constructeur fait le point

Officialisées en novembre 2015, les interventions sur les 8,5 millions de véhicules européens concernés par le scandale des diesels truqués ont donc débuté mi-janvier 2016. Ainsi, dans un communiqué, Volkswagen a annoncé qu’après « le début de la mise en œuvre des mesures techniques pour les moteurs EA189 concernés par la question des NOx, le Groupe Volkswagen a déjà réalisé la modification sur plus de 50 % des véhicules de la première vague en Allemagne ».

Grâce à cette intervention sur 4 300 Amarok, le premier véhicule à avoir été rappelé, celui-ci respecte donc désormais « les normes Euro 5 ». Le prochain à devoir passer par la case « Rappel » sera la Passat, équipée du bloc 2.0 l, à partir de mars.

Concernant le moteur 1.2 l, les interventions devraient débuter d’ici la fin du deuxième trimestre, tandis que les mesures pour « les véhicules équipés d’un moteur 1.6 l seront mises en place à partir du troisième trimestre 2016 ».

PARTAGER SUR