Affaire Volkswagen : le constructeur officialise ses mesures techniques

Le groupe allemand a précisé les modalités d’intervention sur les 8,5 millions de véhicules européens concernés par le scandale des diesels truqués.

667
Affaire Volkswagen : le constructeur officialise ses mesures techniques

Quelques semaines après l’annonce du rappel de 8,5 millions de véhicules concernés par l’affaire du logiciel truqueur des émissions de NOx, Volkswagen a vu son programme d’interventions sur le moteur diesel EA 189 validé par l’Autorité Fédérale Allemande des Transports (KBA).

Concernant les blocs 1,6 l, un régulateur de flux sera installé directement devant le débitmètre de masse d’air. « Il s’agit d’une grille qui calme le tourbillon d’air devant le débitmètre et va donc améliorer de façon décisive son exactitude de mesure. De plus, une mise à jour logicielle sera effectuée sur ce moteur. Cette mesure technique devrait nécessiter moins d’une heure d’intervention », a détaillé le constructeur.

L’intervention sur les moteurs 2 l sera beaucoup moins lourde. Elle consistera en une simple mise à jour du logiciel du véhicule, « une opération qui devrait représenter une demi-heure environ de main-d’œuvre », annonce le constructeur. « La solution technique finale pour le moteur diesel 1,2 l sera présentée à l’Autorité Fédérale Allemande des Transports à la fin du mois et devrait intégrer une mise à jour logicielle », a enfin expliqué Volkswagen.

Si ces interventions seront à la charge du groupe de Wolfsburg, un détail cependant détonne. En effet, contrairement aux clients américains concernés par cette affaire, les propriétaires européens n’auront pas le droit à un geste commercial du constructeur.