Affrontement sur la TIPP diesel

- Magazine N°133
468

Les constructeurs automobiles et les pétroliers s’affrontent sur la fiscalité du diesel. Dans le cadre du Grenelle de l’Environnement, l’UFIP (Union Française des Industries Pétrolières) demande un relèvement de la TIPP sur le diesel. Argument invoqué : le déséquilibre du parc français au bénéfice du diesel et au détriment de l’essence. Pour faire face à la demande française, les pétroliers doivent importer un tiers des volumes de gazole consommés et ce, principalement de Russie. L’UFIP veut mettre fin à ce déséquilibre. De leurs côtés, les constructeurs font valoir que la prépondérance du diesel en France permet d’afficher de bons résultats en termes d’émissions de CO2. Le CCFA (Comité des Constructeurs Français d’Automobiles) affirme qu’il est « important de ne pas engager de mesures fiscales contradictoires avec la réduction de CO2, en particulier une augmentation de la TIPP gazole ». Ce à quoi les pétroliers rétorquent que le contenu carbone du diesel est plus important que celui qui est affiché et qu’il faut majorer les émissions du véhicule diesel de 21 % pour pouvoir les comparer à celles des véhicules essence. En cause : le procédé de production d’hydrocracking pour obtenir des quantités supplémentaires de gazole. Celui-ci consommerait davantage d’énergie que la production classique par distillation.

PARTAGER SUR