AG2R veut une restitution des véhicules moins coûteuse

Premier groupe interprofessionnel de prévoyance et de retraite complémentaire des salariés et des retraités en France, la société AG2R emploie près de 3 600 personnes, dont 500 conseillers commerciaux. Dotée d’un réseau de proximité tout à fait significatif, l’entreprise revendique 80 implantations régionales commerciales,250 permanences ponctuelles et 13 centres de gestion.

- Magazine N°125
488

Pour répondre aux besoins des différentes entités d’AG2R, le parc de véhicules s’élève actuellement à un peu plus de 440 unités. Depuis 2002, deux loueurs se répartissent la gestion, GE Fleet Services et ING Carlease. Un nouvel appel d’offres pourrait être lancé cette année. Les trois marques françaises ont été retenues, auxquelles s’ajoute Volkswagen. « Le maintien de deux loueurs nous permet de les mettre en concurrence et d’obtenir ainsi des conditions de location optimisées », explique le groupe. De part sa forme juridique (un GIE), AG2R et sa filiale Premalliance rachetée en 2005 et spécialisée dans la protection sociale, n’a pas été concernée par la réforme de la TVTS, car non assujettie. En revanche les sociétés de gestion du groupe, Agicam, Prado Epargne et Primatour le sont. « Si à l’avenir le GIE AG2R devait être assujetti à la TVTS, le coût estimé serait de 400 K€ par an », souligne Yvon Breton, le tout nouveau Président Directeur Délégué ;

Si d’ores et déjà, la majorité des véhicules sont dotés de motorisations ne dépassant pas 140 g de dioxyde de carbone émis par km, la volonté de l’entreprise est de choisir à l’avenir des véhicules contribuant à un environnement plus propre. « Actuellement nous proposons quatre marques à nos collaborateurs. Mais nous pourrons être amenés, dans le cadre de l’optimisation de nos coûts, à remplacer une marque par une autre si elle propose un panel de véhicules plus vastes et propres et des remises plus intéressantes », insiste Yvon Breton.

En matière de prestations, depuis l’année dernière, tous les nouveaux véhicules qui entrent dans le parc sont équipés de climatisation et de régulateur de vitesse. Aucun n’est en revanche doté de système GPS. « L’équité entre les collaborateurs » est une constante du groupement.

« Nous proposons toujours à nos collaborateurs les mêmes véhicules en chevaux Din, en prenant en compte les catégories de fonction. Nous offrons les mêmes prestations comme l’entretien, les pneumatiques et le badge Libert-t pour les utilisateurs fréquentant régulièrement les réseaux autoroutiers », rappelle encore ce dirigeant. Si AG2R n’envisage aucune modification des couples durées-kilomètres (maximum 60 mois ou 150 000 km), il compte en revanche redéfinir la procédure de restitution de ses véhicules (une soixantaine chaque année). « Améliorer significativement l’appréciation et la facturation des frais de remise en état » est d’ailleurs l’une des demandes que formule Yvon Breton à ses partenaires loueurs.