Agediss passe à l’électrique et aux biocarburants

Pour atteindre la neutralité carbone de ses livraisons de meubles et de colis volumineux d’ici 2030, Agediss combine l’électrique aux biocarburants, avec l’usage du XTL et du biogaz.
1315
Agediss électrique
En intégrant 89 VU électriques d’ici 2025, Agediss décarbonera 70 % de ses livraisons urbaines.

Le spécialiste de la livraison de meubles et de colis volumineux Agediss accélère sa transition énergétique en vue d’atteindre une neutralité carbone en 2030, en intégrant l’électrique et les biocarburants dans sa flotte. Ainsi, alors même que la spéculation sur les énergies, la guerre en Ukraine et l’inflation ont provoqué une baisse de sa croissance, avec un chiffre d’affaires attendu de 130 millions d’euros en 2025 au lieu de 150 millions d’euros, le groupe louera en LLD des VU électriques et alimentera sa flotte lourde et celle de ses sous-traitants aux biocarburants qu’il teste ou prépare depuis 2021.

70 % de tournées en électrique pour 3 euros de plus

Des tests franciliens ont assuré à Agediss que des VU électriques de 180 à 200 km d’autonomie peuvent réaliser les 85 % des livraisons que ses 35 agences de France et du Benelux effectuent dans des métropoles. Agediss a donc programmé la commande en LLD de 89 VU électriques pour réception d’ici 2025. Un premier lot de 25 véhicules électriques est en cours de livraison. Celui-ci comprend des Renault Trucks Master E-Tech châssis cabine de 20 m3 loués à Startrucks et des Ford E-Transit 4 de 15 m3 et de 4,29 t d’emport loués à Loc Oto. Trois autres livraisons, totalisant 64 véhicules électriques de différentes marques, suivront d’ici fin 2024. L’objectif étant qu’en 2025 « 150 de nos 200 tournées quotidiennes s’effectuent en électrique, pour un surcoût global de 2 à 3 euros par livraison », indique Nicolas Tellier, directeur général d’Agediss.

Pour sa première livraison de 25 VU électriques, Agediss a choisi des Renault Trucks Master E-Tech de 20 m3 et des fourgons Ford E-Transit 4 modèle 2022 de 15 m3.

Eco-conduite électrique par l’Agediss Academy

Pour recharger ses 25 premiers utilitaires électriques, le transporteur déploie une trentaine de bornes de 22 kW AC et DC dans ses agences des métropoles de Nantes, Bordeaux, Orléans, Tours, Lyon, Marseille et Nice. En 2030, la flotte Last mile d’Agediss comprendra donc 100 utilitaires électriques dont l’opérateur prolongera l’autonomie en formant ses chauffeurs à l’éco-conduite électrique grâce à son Agediss Academy. Les livraisons du dernier kilomètre en porteurs de 7,5 à 12 t pour lesquelles l’électrique s’avère insuffisant continueront d’être assurées, comme c’est le cas depuis 2021, par des véhicules thermiques roulant avec 50 % de XTL.

L’éco-conduite dispensée par l’Agediss Academy devra garantir l’autonomie des VU électriques.

XTL et biogaz pour les flottes longue distance ou sous-traitées

Agediss agira de même pour ses transports inter-agences et longue distance et incitera ses sous-traitants à passer également au XTL. « C’est la solution la plus immédiate pour décarboner, assure Nicolas Tellier. Depuis sa mise en place, nous arrivons au million de litres de XTL consommés pour 4 millions de kilomètres parcourus, soit 2 000 t de CO2 en moins ». Le méthaniseur de la ville de Mer (41) ouvrant début 2023 et sa station de biogaz étant accessible aux entreprises locales, Agediss pourra aussi garantir un approvisionnement régulier à ses sous-traitants qui rouleront au biogaz. Enfin, l’opérateur compensera le reste de ses émissions carbonées en plantant plus de 700 arbres de haute futaie ou d’arbustes avec le promoteur de biodiversité Créateur de Forêt.

Les poids lourds d’Agediss et ceux de ses sous-traitants rouleront au XTL ou au biogaz.
PARTAGER SUR