A+Glass limite la casse

A+Glass, spécialiste du bris de glace et du vitrage, a su maintenir ses services durant le confinement afin de limiter la perte de rentabilité.

733
A+Glass

Le réseau de l’entreprise de vitrage A+Glass a été ralenti à cause des obligations sanitaires liées au covid-19. Mais cela n’a pas empêché l’enseigne de conserver son activité. Tous ses salariés ont par exemple été mobilisés en télétravail afin de répondre aux demandes de ses franchisés, clients et partenaires. La plupart des points de services restés ouverts ont ainsi traité les cas d’urgence tels que les bris de glace liés au vandalisme. Ils ont été sollicités majoritairement pour des remplacements de lunette arrière et de vitres latérales.

Une diminution de 6 % du chiffre d’affaires

De septembre jusqu’à la fin de l’année 2019, A+Glass a maintenu son chiffre d’affaires. Ce dernier a même augmenté de 6 % en février. Toutefois, l’entreprise n’a pas été épargnée en mars (- 40 %), en avril (- 65 %) et en mai (- 21 %), par rapport aux mêmes périodes de l’année précédente. Une perte de rentabilité expliquée par de nombreuses fermetures de centres et une multiplication des charges (désinfection des véhicules avant et après chaque intervention, application des gestes barrières, aménagements des locaux, etc.)

Il a fallu attendre juillet pour que l’activité revienne à la hausse (+ 13 % suivi de + 5 % en août). À la rentrée, « les appels ont été multiplié par deux », s’enthousiasme Nelly Perez, directrice réseau A+Glass France. Bilan : 96 millions d’euros, soit – 6 % de chiffre d’affaires global par rapport à l’année dernière. A+Glass a pu compter sur l’appui financier de ses partenaires. « La Maif, Covéa et SurAvenir Assurances nous ont apporté le plus fort soutien », remercie Marie-Pierre Tanugi De Jongh, présidente du conseil de surveillance d’A+Glass. Et les fournisseurs (Saint-Gobain, VSF Vitro Service France et Distri Parebrise) ont assuré les livraisons malgré un contexte logistique compliqué à cause d’une saturation du stock national de pare-brise.

Des services diversifiés

« Un système d’astreinte a été mis en place localement pour les véhicules de police, de pompiers, d’ambulanciers, etc. détaille Nelly Perez. Les gestionnaires de flotte ont aussi profité du confinement pour rendre leurs véhicules opérationnels avant la rentrée. »

Durant le confinement, A+Glass a proposé un service d’installation de parois en plexiglas pour les taxis et autres véhicules de transports de corps. L’enseigne a aussi développé des partenariats avec des sociétés de désinfection implantées en France (en Rhône-Alpes, en Franche-Comté et en Occitanie). Et elle s’est associé à la société Pickup Services pour les relais Chronopost et Colissimo pour se rapprocher des concitoyens.

Cette année, A+Glass a recruté 31 centres et en a perdu 24 dont cinq fermetures étaient directement liées au covid-19. Actuellement, avec un maillage de 538 centres, l’enseigne vise à en ouvrir une quinzaine supplémentaire l’an prochain.

Le dernier article sur le vitrage

PARTAGER SUR