ALD Automotive : Fin d’un monopole ?

Jean-Pierre Lagarde, Rédacteur en chef de Flottes Automobiles, examine la situation du loueur en ce debut d'année 2008.

- Magazine N°135
464

L’année 2008 commence vraiment en fanfare ! Les subprime ? La Société Générale, le prix du pétrole ? L’impact du bonus-malus, la bonne santé des ventes aux sociétés… ? … La campagne de pub Lancia Musa ? Non plus.

De façon inattendue, c’est un changement de pratique en matière d’entretien des véhicules d’entreprises qui devrait marquer d’une pierre blanche ce début d’année 2008. En effet, le loueur longue durée ALD Automotive (qui confiait déjà à Speedy la remise en état et l’entretien des véhicules restitués par ses clients) va étendre son recours à des réseaux spécialisés pour l’entretien de l’ensemble de son parc.

En clair, les clients d’ALD Automotive pourront dans quelques semaines, faire entretenir leurs véhicules auprès des réseaux spécialisés dans l’entretien rapide sans rendez-vous ; ou, comme par le passé, dans le réseau traditionnel de leur constructeur. Tarifs, qualité de service, qualité de l’accueil et rapidité d’exécution des prestations vont donc prévaloir désormais pour le choix d’un prestataire.

Surtout, cette innovation va mettre fin à cette vieille menace de perte de la garantie constructeur qui pesait sur les véhicules non entretenus par les réseaux de marque. C’est donc un pas considérable et relativement audacieux que franchit ALD Automotive en proposant à ses clients de recourir à des réseaux spécialisés pour l’entretien de leurs véhicules.

Nul doute que cette orientation ne manquera pas d’entraîner dans son sillage bon nombre d’autres loueurs. Elle devrait en tout cas pousser les réseaux de marques à mieux soigner à l’avenir la clientèle des véhicules d’entreprises.

PARTAGER SUR