Alfa Romeo Giulietta : un air de famille

Alfa Romeo a présenté mercredi 24 février au soir sa nouvelle Giulietta, en avant-première du salon de Genève. Revue de détail.

1319
Alfa Romeo Giulietta : un air de famille

Née au printemps 2010 et déjà restylée et remotorisée fin 2013, la Giulietta arbore encore un nouveau dessin pour sa face avant, plus en phase avec l’esprit de famille initié par la nouvelle Giulia. C’est surtout la calandre avec son « trilobo » élargi sur une grille plus foncée, qui marque cette Giulietta et qui vient directement de sa grande sœur.

Au passage, les optiques adoptent ce fond plus noir, tout comme le spoiler, et l’ensemble affirme une plus grande force. On notera aussi le logo au Biscione modernisé – c’est-à-dire plus néo-rétro… –, et le lettrage Giulietta déplacé sur la partie droite du hayon arrière, à la manière d’une allemande premium. Cela fait sérieux pour pas cher.

Offre moteurs simplifiée

Plus notable, l’arrivée de l’excellente boîte double embrayage TCT sur le 120 ch diesel, jusque-là réservée au 175 ch diesel. L’intérêt de l’affaire, c’est de rester à 99 g de CO2 comme en boîte manuelle avec les roues de 16 et 17 pouces. Ce 1.6 JTDm de troisième génération affiche aussi un couple conséquent de 320 Nm pour un 0 à 100 km/h en 10,2 s, et une consommation mixte de 3,8 l/100 km. Notez que ce moteur devient l’accès à la gamme Giulietta Business en diesel en boîte manuelle (27 100 euros TTC) ou TCT (+ 1 950 euros), complété par le 2.0 JTDm de 150 ch (29 100 euros). Sa version 175 ch avec la TCT est proposée en finition Super ou Lusso à partir de 32 250 euros.

Fort de cette nouvelle offre ciblée pour les entreprises et flottes, Alfa Romeo France a revu le package Business pour coller au mieux à la concurrence : prix en baisse de 950 euros en remettant en option les radars avant et la peinture métallisée, auparavant de série. Cerise sur le gâteau milanais : la peinture « Rosso Alfa » n’est plus en option.

PARTAGER SUR