Amazon veut verdir sa flotte européenne

Riche de ses 21,4 milliards de dollars de bénéfices en 2020 et de son fonds Climate Pledge, Amazon veut verdir sa flotte européenne et vise zéro émission en 2040.
1831
Amazon flotte
En Europe, Amazon lance son électromobilité longue distance avec 20 Volvo FH Electric.

Amazon déploie dans l’Union européenne la plus vaste stratégie de transition énergétique conçue par une entreprise, avec ligne de mire le verdissement de sa flotte. Objectif : émettre zéro émission CO2 d’ici 2040 et accélérer l’usage de véhicules à énergie alternative.

Amazon détient déjà 3 000 utilitaires électriques et 1 064 poids lourds Iveco S-Way NP au GNV en livraison depuis mi-2021. Et le vendeur en ligne investira plus de 1 milliard de dollars d’ici 2027. Une somme qui devra lui permettre d’ajouter 10 000 utilitaires et 1 500 camions électriques, bornes de recharge comprises, à sa flotte européenne en propre et sous-traitée. Il doublera aussi le nombre de vélos-cargos et chariots électriques utilisés en centre-ville, et pourvoira à ses besoins en électricité dans l’éolien et le solaire. La France est concernée pour au moins 250 millions d’euros.

Electromobilité toutes marques

Le géant américain a les moyens de ses ambitions. Les confinements de 2020 ont doublé ses bénéfices à 21,4 milliards de dollars. Et son fonds Climate Pledge est financé par 300 groupes mondiaux, dont les européens Atos, Colis Privé, Groupe SEB, Interface, Relais Colis, Schneider Electric et Teleperformance. Gros acquéreur de moyens de transport, il a le soutien des constructeurs automobiles, même s’il n’accorde aucune exclusivité.

Pour mémoire, Amazon s’est engagé en 2019 à acheter 100 000 véhicules de livraison à Rivian pour les Etats-Unis. Il a aussi signé un accord avec Stellantis, en janvier 2022. Le but : équiper sa flotte européenne du dernier kilomètre en nouveaux utilitaires RAM ProMaster électriques. Ce modèle sera commercialisé en 2023.

Pour ses livraisons urbaines, Amazon utilisera des RAM ProMaster électriques et des vélos-cargos.

De plus, après des tests au Royaume-Uni, Amazon a commandé 20 Volvo Trucks FH Electric de 44 t pour l’Allemagne. Ces véhicules devront assurer ses transports longue distance avec leur autonomie de 300 à 500 km après recharge rapide. En France, Amazon acquerra 300 camions électriques de diverses marques sur cinq ans.

Financement des sous-traitants

Gros pourvoyeur de fret, Amazon entraîne les grands prestataires de transport et logistique comme Rhenus. Mi-2023, tous deux testeront en Allemagne des eActros LongHaul de Daimler Trucks ainsi que la recharge en mégawatt. Ce second volet se fera avec le Megawatt Charging System (MCS) du projet HoLa (High performance charging for long-haul trucking). L’autonomie de 500 km de ces eActros (40 t de charge utile) devrait augmenter de 60 % en 45 minutes grâce à cette recharge de 1 million de watts.

Les eActros LongHaul permettront à Amazon de maîtriser la recharge en mégawatt.

Amazon s’attache aussi les dizaines de transporteurs qui effectuent les transports de ses entrepôts géants jusqu’au dernier kilomètre. En effet, il les fait bénéficier « de la technologie d’Amazon, d’offres négociées avec des partenaires indépendants sur des vans, d’assurances tous risques, de téléphones portables, des outils et de la technologie nécessaires à la gestion de l’entreprise, d’un gestionnaire de compte et de son assistance aux livreurs pour les problèmes sur la route ». Le géant de la livraison en ligne négocie les achats que ses prestataires financent par leurs activités.

En fournissant à ses sous-traitants transporteurs les moyens de le servir, Amazon consolide sa logistique jusqu’au dernier kilomètre.

Achat massif d’énergie renouvelable

Amazon consacrera 160 millions d’euros à son autre ambition : maîtriser la recharge électrique et la fourniture d’énergie renouvelable. En effet, Amazon financera l’installation de plusieurs centaines de bornes de recharge rapide pour sa flotte. Leur puissance devra aller jusqu’à 1 MWh sur tous ses sites. Son objectif 2027 prévoit aussi deux projets français d’achat de production d’électricité solaire qui totaliseront 38 MW d’approvisionnement énergétique.

Avec 310 acquisitions de production d’électricité solaire ou éolienne, Amazon aura 42 GWh d’énergie renouvelable pour ses activités mondiales en 2027.

Alimentant les installations physiques d’Amazon autant que les véhicules de sa flotte, ces réalisations font partie des 134 parcs éoliens et solaires et des 176 parcs de toit solaires à travers le monde. Ces parcs fourniront à Amazon 42 000 GWh, contribuant à le libérer de la dépendance aux énergéticiens. En 2027, le géant américain devra ainsi gagner son pari d’émettre zéro CO2 dans tous les pays où il livre.

PARTAGER SUR