Areva H2Gen mise sur l’hydrogène

Spécialiste de l’électrolyse, Areva H2Gen vient d’inaugurer la première usine de fabrication d’électrolyseurs en France.

698
Areva H2Gen mise sur l’hydrogène

L’hydrogène, issu de l’électricité produite par les énergies renouvelables, « est un vecteur d’énergie totalement décarboné », souligne d’emblée Areva H2Gen, fruit de la fusion d’une entreprise de R&D et des actifs d’électrolyse d’Areva.

Areva H2Gen produit des électrolyseurs à membrane échangeuse de protons (électrolyse PEM : Proton Exchange Membrane) et mise notamment sur le décollage de la voiture à pile à combustible (PAC) pour porter l’activité de son site de fabrication d’électrolyseurs tout récemment ouvert aux Ulis (91).

« L’hydrogène est produit à partir d’eau et d’électricité de préférence issues de la production des énergies renouvelables (solaire et éolien). Les marchés se situent essentiellement sur les secteurs des services aux réseaux électriques, de la mobilité propre (véhicules à pile à hydrogène) et des usages industriels », décrit l’entreprise.

« La mobilité électrique propre proviendra de la mutualisation des sites de production d’hydrogène à l’échelle régionale avec le déploiement de stations de recharge locales », reprend Areva H2Gen. Qui travaille d’ores et déjà à « la plus grosse station-service d’hydrogène à ce jour » pour l’entreprise Braley à Rodez. Cette dernière, notamment spécialiste du traitement des déchets, du transport et de la location des VI, est à la tête d’une flotte de 2 800 bennes, 55 camions-remorques et 4 semi-remorques à fond mouvant de grand volume.

Sur ce sujet de l’hydrogène, nous vous renvoyons aussi à notre dernier article.