Témoignage de Armand Gourgeon, groupe Scopelec France, et de Hervé Reocreux, Setelen : « Des loueurs différents selon le type de véhicules »

Spécialiste des télécommunications et des réseaux, Scopelec et sa filiale Setelen ont opté pour des gestions différenciées en fonction de la typologie de leurs 2 820 véhicules.

- Magazine N°216
1640

Armand Gourgeon (photo)  est directeur des achats pour le groupe Scopelec France ; Hervé Reocreux est responsable du parc de la filiale Setelen.

Du fait de sa croissance externe rapide et de l’intégration récente de filiales et donc de véhicules, le groupe Scopelec, une coopérative, travaille avec plusieurs partenaires dont ALD, Arval, LeasePlan et Diac Location. « Un panel que nous voulons réduire mais pas trop pour poursuivre la mise en concurrence », note Armand Gourgeon, alors que ce groupe a multiplié par dix le nombre de ses salariés en dix ans.

« Il est par ailleurs difficile pour une coopérative en forte croissance, du fait de sa trésorerie, d’obtenir plus de 300 à 400 véhicules chez le même loueur », explique-t-il. Les fourgons-nacelles sont loués chez des spécialistes comme Fraikin, Clovis, Atloc, etc. ; un peu plus de 10 % de la flotte – des fourgons équipés qui roulent peu – sont en location avec option d’achat afin de « conserver les véhicules au moins six ans », précise-t-il. Sauf pour les fourgons-nacelles loués en tout-compris, Scopelec gère à part l’assurance, les pneus et la carte carburant des véhicules.

Particularité de la filiale Setelen avec 620 véhicules en parc : « Nous utilisons les services de Marko Éco-mobilité avec des boîtiers connectés pour suivre la consommation et le comportement des conducteurs, et les former à l’éco-conduite tous les ans pendant une demi-journée. Cette société nous procure un reporting hebdomadaire et chaque conducteur reçoit une note sur dix en fonction de sa conduite et de sa consommation. En dessous de six, il est contacté pour un petit briefing. Notre consommation de carburant a été ainsi sensiblement réduite, ce qui diminue aussi les coûts », détaille Hervé Reocreux.

Depuis trois ans, Hervé Reocreux étudie de près les offres de véhicules électriques : « Nous avons une dizaine de Zoé au sein du groupe mais les Kangoo Z.E. n’ont toujours pas suffisamment d’autonomie et nous sommes freinés par la question des bornes, à la fois chez les clients et chez les collaborateurs en appartement. »

Enfin, la flotte de l’ensemble du groupe est gérée avec le logiciel Parck. « Ce qui me permet de bénéficier d’une vision globale et de suivre la loi de roulage, de demander des avenants aux contrats ou de changer un véhicule avec un conducteur qui roule moins », souligne Armand Gourgeon.

Les flottes de Scopelec et de Setelen

• La flotte de Scopelec compte 2 200 véhicules dont 1 665 VU, 85 VP, 400 fourgons-nacelles et 50 poids-lourds. La flotte de Setelen comprend 620 véhicules.

PARTAGER SUR