Artisans, bien choisir son véhicule utilitaire

Incertitudes sur l'activité des mois à venir, ralentissement de la demande, hésitations sur les investissements à mener, la crise économique et financière qui frappe aujourd'hui les entreprises est à double tranchant.

- Magazine N°148
624

Elle met en péril de nombreuses sociétés que le manque de trésorerie et l’absence de crédit rendent exsangues. Dans le même temps, elle pousse à des remises en cause salutaires et à l’adoption de nouvelles pratiques professionnelles.

Ainsi en matière d’investissement en matériel roulant, les artisans, qui représentent quand même la plus grande entreprise de France, pourraient bien modifier leurs modes de financement et reconnaître dans la location de véhicules, une alternative face aux difficultés d’obtention de crédit qu’ils sont amenés à rencontrer.

Aujourd’hui en effet, les arguments qui militent pour les solutions de location sont exacerbés par la crise. N’estil pas préférable pour une entreprise d’investir sa trésorerie dans des outils qui correspondent à son cœur de métier plutôt que dans des véhicules utilitaires ? N’y a til pas intérêt pour une entreprise artisanale à opter pour des formules de location en longue,moyenne ou courte durée, adaptées à la durée de ses chantiers ou à l’incertitude économique des prochains mois ?

Enfin, alors que les prix des véhicules d’occasion chutent, une entreprise peut-elle encore prendre le risque d’acheter un véhicule dont la valeur de reprise lors de sa revente aura chuté plus que prévue ?

Alors que l’offre en véhicules utilitaires n’a jamais été aussi étoffée chez les constructeurs, force est de constater que ces questions sont de nouveau à l’ordre du jour chez les artisans-commerçants et dans les flottes des petites entreprises.

PARTAGER SUR