Arval : Baisse de 17% des prix de revente VO

- Magazine N°147
693

Chez Arval, la fermeture des frontières du marché algérien aux exportations de véhicules d’occasion avait été considérée il y a deux ans, comme un «tsunami». On a donc pas assez de mots, chez ce loueur, pour décrire la crise que traverse aujourd’hui l’automobile et son impact sur le marché des VO et sur les valeurs de revente. Pas de mot, mais des chiffres. Ainsi, Arval a enregistré une baisse en France de – 17 % de ses prix de revente de VO… Soit en moyenne, 1 607 € par véhicules. En Espagne, cette baisse atteint – 30 % et en Italie, – 15 %. Selon Arval, une baisse de 1 000 € sur le marché VO engendre une hausse de 30 € par mois du TCO des véhicules. C’est le poste de TCO le plus impacté par la crise. Ainsi, une évolution du coût de la liquidité de 150 points de base correspond à +12 € par mois ; une variation des taux d’intérêt de 1 % se traduit par près de + 8 € par mois et une évolution du prix du carburant de 10 centimes impacte d’environ + 20 € par mois les TCO des véhicules sous contrats de LLD. A l’inverse, un effort sur la consommation de carburant de 1 l/100 km se traduit par une réduction d’environ – 25 € du TCO. Aussi, explique-t-on chez Arval, « Si, en cette période de crise, les loyers de LLD augmentent, ce n’est pas que la LLD coûte plus cher… c’est que le coût d’usage du véhicule augmente . »

PARTAGER SUR