Arval fait le point sur son offre de conseil en mobilité

Arval fait le point sur les cas d’usage de son offre de conseil en mobilité durable, lancée en janvier 2021 et depuis testée en interne et auprès d’un client du segment grands comptes.
988
Véhicule de fonction - Vélo de fonction
(c) Halfpoint

Rappelez-vous, en février 2021, le spécialiste de la location longue durée Arval lançait trois nouveaux services axés sur la mobilité, dont une offre de conseil en mobilité baptisée Arval Mobility Consulting. Celle-ci se base sur trois étapes : la définition d’objectifs en matière de mobilité durable professionnelle et-ou privée, la réalisation d’un audit des habitudes de déplacement des salariés, et enfin l’élaboration d’une politique de mobilité incluant voitures, vélos, trottinettes, covoiturage et forfait mobilités durables.

Pour la rentrée, le loueur a fait le point sur deux cas d’usage de cette offre axée sur la mobilité multimodale. Celle-ci a tout d’abord été testée en interne par Arval France pour la mise en place d’une politique de déplacements d’entreprise. Au bout d’une phase de six mois, trois solutions ont finalement été retenues. Les collaborateurs bénéficieront d’un plan vélo et d’une refonte de l’offre de véhicules de fonction, orientée vers les modèles électriques. Par ailleurs, le loueur va créer un pôle mobilité au sein de sa direction des ressources humaines. Ce dernier gérera « les moyens de déplacements mis à disposition des collaborateurs. »

Une politique de mobilité revue chez un client grands comptes

Par ailleurs, Arval Consulting a également réalisé, pour l’un de ses clients du segment grands comptes, une analyse de la flotte de 800 véhicules, en tenant compte des avis et des besoins de mobilité des collaborateurs. À la clé : une révision de l’offre des véhicules désormais électrifiés à plus de 70 %. De plus, « les collaborateurs ont ainsi le choix du véhicule ou de la solution de mobilité qui leur correspond le mieux, incluant des offres partagées, des combinaisons de véhicules ou encore des vélos de fonction », indique Arval.

Reste à savoir si d’autres entreprises seront séduites par la proposition du loueur. « Face à tous les enjeux environnementaux et aux nouveaux usages, et devant la volonté d’agir sur la réduction de leur empreinte carbone, les entreprises souhaitent revoir intelligemment leur politique de mobilité, de manière pragmatique et volontariste, estime Régis Maséra, directeur de l’Arval Mobility Observatory et du Consulting d’Arval France. Tout le monde parle de gestion de mobilité multimodale, notre offre est la première sur le marché qui aide les entreprises à passer à l’action. »