Arval utilise la réalité virtuelle pour sensibiliser les écoles de commerce à la prévention routière

Le loueur Arval a lancé une campagne de sensibilisation à la sécurité routière. Elle vise les étudiants de grandes écoles de commerce et se base sur des ateliers qui ont débuté le 9 janvier.

1736

À l’occasion de son 1 000 000e véhicule loué, Arval a lancé un projet de responsabilité sociétale des entreprises (RSE) dans ses 29 filiales. Le budget fixé à 1 million d’euros a été réparti entre ses différentes organisations en fonction de la taille de leur flotte. Le loueur a proposé deux formes de démarches RSE aux différents pays : la première est d’offrir un véhicule à une association, la seconde est de financer une initiative de prévention routière. La France a choisi la seconde option.

Arval veut améliorer la sécurité routière à l’aide de la réalité virtuelle

Arval a donc préparé un bus avec sept ateliers : « anticipation au volant », « effets de l’alcool », « voiture tonneau », « téléphone au volant » en réalité virtuelle, simulateurs de conduite 2 roues et 4 roues, et un atelier sur la voiture autonome. Cet ensemble d’activités, baptisé « Virtual and Road Safety Experience », sera animé par des bénévoles provenant du siège ou de filières locales d’Arval. Ces intervenants ont reçu des formations en pédagogie afin de mettre en valeur leurs connaissances en sécurité routière.

Cette démarche a commencé le 9 janvier et durera 4 semaines. Le bus se rendra dans 7 grandes écoles ou universités en région parisienne, à Lyon, Annecy ou Rennes. Isabelle Moirez, directrice des ressources humaines d’Arval France, a déclaré : « Voir autant de collaborateurs d’Arval s’engager en nombre pour former les plus jeunes populations au risque routier démontre l’intérêt porté aux problématiques RSE. » Elle a ajouté : « C’est également une formidable opportunité de faire connaître Arval au monde étudiant ».

PARTAGER SUR