Théorème dresse son bilan de l’assurance flottes

Lors d’une conférence de presse récemment organisée à Paris, le courtier Théorème a dressé un bilan de l’assurance flottes pour 2016.

1626
Assurance flottes théorème

En 2016, d’après les chiffres avancés par Théorème, trois groupes ont dominé le marché de l’assurance flottes en France : Axa, Covea et Groupama, avec respectivement 31,7 %, 16,4 % et 15,4 % des contrats flottes. Une nette domination donc, avec 63,5 % du total des cotisations de ce segment, que peu d’autres assureurs sont en mesure de contester.

Deux assureurs semblent émerger toutefois derrière ce trio de tête : Generali qui a progressé de 10 % avec 4,6 % des contrats en 2016 ; et Allianz qui représente 9 % des contrats, en progression de 8 %. Allianz qui affiche une volonté forte de se développer sur ce marché des flottes, notamment en accompagnant des start-ups comme City Scoot ou Drivy.

Une branche automobile déficitaire

Pour les assureurs, « la branche automobile est techniquement déficitaire », a rappelé Étienne de Font-Réaulx, en charge du département automobile chez Théorème. Une situation qui tient notamment à la hausse des indemnités pour les sinistres corporels : leur coût moyen a augmenté de plus de 89 % en dix ans, passant en nombre de 2,8 millions en 2005 à 5,4 millions en 2015. En cause : la « judiciarisation de la société », a pointé Étienne de Font-Réaulx, avec de nouveaux recours devant les tribunaux comme le « préjudice d’attente » subi par une famille sans nouvelle d’un proche à l’hôpital après un accident.

Autre cause plus conjoncturelle du poids financier des flottes automobiles pour les assureurs : l’impact des intempéries sur les coûts de réparation. Et dans le cas des véhicules des flottes, ce coût est majoré par la nature des modèles, le plus souvent neufs, a souligné Étienne de Font-Réaulx.

Vous aimez cet article ? Recevez chaque mardi notre newsletter

Auto-assurance et applications pour les flottes

Ces coûts se reportent logiquement sur les primes d’assurance. Mais ils peuvent toutefois être allégés, notamment grâce à l’auto-assurance, a rappelé le représentant de Théorème. Une auto-assurance « pilotée », a précisé ce responsable, élaborée pour faciliter la vie des conducteurs (voir le dossier sur l’auto-assurance).

Étienne de Font-Réaulx a aussi évoqué la possibilité de développer pour les entreprises une application qui accompagne les conducteurs dans la gestion des sinistres. Une application qui pourrait contribuer par exemple à réaliser des expertises sur le véhicule sans avoir à se déplacer jusqu’au garage, puis à organiser un rendez-vous dans un garage si nécessaire.

Voir le dernier dossier sur l’assurance

Les dossiers sur l’assurance dans Flottes Expert