Atelier Décor : pour sa flotte, l’achat plutôt que la LLD

Spécialiste de la peinture en bâtiment et du revêtement de sol, Atelier Décor emploie 21 artisans et s’appuie sur un parc de vingt véhicules.
- Magazine N°281
1610
Nicolas Blin, gérant d’Atelier Décor
Nicolas Blin, gérant d’Atelier Décor. © Atelier Décor

À l’exception d’un Master et d’un Transit achetés d’occasion, l’ensemble des VUL de la flotte provient d’une concession Citroën implantée à quelques centaines de mètres du siège d’Atelier Décor à Saint-Malo (35).

Les artisans d’Atelier Décor roulent principalement au volant de Jumpy et de Berlingo. La flotte compte un seul VP, un Cactus attribué à l’un des collaborateurs. Les véhicules sont financés sur fonds propres ou à travers des crédits bancaires. « Le taux est plus faible qu’un crédit-bail et nous n’avons pas à racheter la carte grise en fin de contrat, explique Nicolas Blin, gérant d’Atelier Décor. Nous avons étudié l’opportunité...