Atos : automatiser pour protéger les données

À la tête de 16 000 salariés dans l’Hexagone, le spécialiste des services numériques Atos a choisi en 2017 de confier ses 800 véhicules à un prestataire de gestion de flotte qui récupère tous les flux de données et fournit un outil centralisé d’analyse. Un processus très encadré qui protège les données personnelles des conducteurs de l’entreprise.

1205
Atos
La flotte d’Atos roule en majorité au diesel avec quelques hybrides. Une flotte électrique de Bluecars en autopartage est disponible à Bezons (95) et Atos va créer une catégorie électrique pour son catalogue prévu en septembre avec l’arrivée du WLTP.

Atos a commencé à externaliser la gestion de sa flotte en juin 2017 pour des raisons d’efficacité et de coût. Auparavant, 3,5 personnes étaient en charge de cette gestion ; désormais seul à la tête de ce parc, Jean-Louis Gravier n’y consacre plus que trois quarts de son temps : « Je pilote le prestataire et fais la liaison entre les services achats, RH, paie et gestion de flotte proprement dite. Et je travaille sur les plans de mobilité de deux sites en Île-de-France, soit 6 000 personnes. » Le prestataire prend en charge la totalité des services hors carburant et sinistres souscrits chez les loueurs.

Un mandat de gestion a été envoyé aux...

PARTAGER SUR