Véhicules d'entreprise 2012-2013 : des offres au plus près des besoins

« Au comptant pour des raisons de stratégie comptable » : Marin Desgrées du Loû, D’Accueil Nantes

Marin Desgrées du Loû est le co-dirigeant de D’Accueil Nantes. Spécialiste de l’approvi-sionnement et de l’entretien de distributeurs automatiques basé en Loire-Atlantique, D’accueil Nantes emploie treize personnes et a acquis ses camionnettes.

857

« Suivant l’activité exercée, nous n’avons pas toujours recours au même mode de financement. Cela varie en fonction de notre modèle économique. Nos huit camionnettes de livraison, des Renault Trafic et des Peugeot Boxer, ont été achetées au comptant car nous avions une trésorerie nette excédentaire, un BFR (besoin en fond de roulement) négatif et qu’il était plus intéressant, à cette période, d’amortir ces équipements que de payer des charges », explique Marin Desgrées du Loû.

« Pour les VP des commerciaux, il m’est arrivé de faire appel à la LLD ou la LOA. Pour les véhicules qui roulent beaucoup, la LLD est alors une bonne solution. En revanche, nos camionnettes actuelles font peu de kilomètres mais elles sont rapidement abîmées par ces petits trajets quotidiens ; la LLD coûterait cher en frais de restitutions », estime-t-il.

Quant aux deux co-dirigeants, ils préfèrent utiliser leurs véhicules personnels « pour s’affranchir de la TVS » dans le respect du forfait kilométrique, tout en étant attentif aux émissions de CO2. « Je suis pour ma part passé du 4X4 SUV au break BMW Série 5 qui consomme deux fois moins en énergie, en pneus comme en entretien », souligne Marin Desgrées du Loû.

Véhicules d'entreprise 2012-2013 : des offres au plus près des besoins