Audi A3 : un restylage esthétique mais surtout technologique

Le constructeur allemand a dévoilé la version restylée de sa compacte, l’A3. Si d’un point de vue esthétique, l’A3 évolue, c’est bien dans le domaine des technologies embarquées qu’elle frappe fort.

692
Audi A3 : un restylage esthétique mais surtout technologique

Après quatre ans de bons et loyaux services, l’A3 a donc enfin eu droit à un restylage. Il faut dire que la compacte phare d’Audi en avait bien besoin suite aux récentes refontes de la Classe A de Mercedes et de la Série 1 de BMW. D’un point de vue esthétique, cette A3 nouvelle mouture voit sa calandre avant s’élargir. À l’arrière, les feux arrière ont été retravaillés et adoptent le nouveau design maison horizontal.

Sous le capot, l’A3 restylée reçoit deux nouveaux blocs essence. Le premier est le 1.0 l TFSI de 116 ch, le second est un bloc 2.0 l TFSI de 190 ch. Ces deux moteurs rejoignent le 1.4 l TFSI COD de 150 ch. L’offre diesel se concentre elle sur trois blocs, à savoir le 1.6 l TDI de 110 ch et deux déclinaisons du 2.0 l TDI en 150 et 190 ch.

Pléthore de technologies

Le véritable point fort de cette A3 : sa dotation technologique renforcée. Ainsi, la compacte accueille, par exemple et en option, les phares Matrix LED. Mais la vraie avancée se fait dans le domaine des aides à la conduite. L’A3 reçoit notamment le « Trafic Jam Assist », associé « à l’Audi Adaptative Cruise Control et sa fonction Stop&Go », se félicite le constructeur. En outre, la marque propose sur son modèle un système d’active Lan Assist et l’Audi Pre Sense Front « avec son système prédictif de reconnaissance et d’évitement des piétons ».

Si l’habitacle n’évolue pas avec ce lifting, le changement réside dans l’adoption du Virtual Cockpit. À savoir une dalle numérique de 12,3 pouces en guise de compteurs avec affichage paramétrable. L’A3 est la première de son segment à recevoir cette technologie.

PARTAGER SUR