Francfort 2017 : Audi Aicon, sans les pieds et sans les mains

Audi veut voir loin et dévoile à Francfort son concept car Audi Aicon qui se classe en pilotage automatique de niveau 5, c’est-à-dire totalement autonome.

1343
Audi Aicon

Les systèmes les plus aboutis aujourd’hui pour la conduite autonome sont de niveau 3 : le conducteur doit rester derrière le volant pour reprendre le contrôle de la voiture. Avec son concept Audi Aicon de niveau 5, le constructeur propose sa vision du futur pour l’automobile.

À ce stade, volant et pédalier ont disparu et le véhicule se déplace de manière totalement autonome, sans possibilité d’intervenir sur son comportement. Le poste de pilotage n’existe plus et l’habitacle ressemble davantage à un compartiment de train qu’à un cockpit d’auto. On se demande d’ailleurs pourquoi cette Aicon ressemble tant à une grande limousine (5,44 m de longueur) alors que la forme pourrait être optimisée pour accueillir plus de passagers et de bagages, à l’instar du Sedric de Volkswagen.

Audi Aicon, un futur plus ou moins proche

Dans ces conditions, outre l’intelligence artificielle embarquée (d’où le « AI » de l’acronyme) digne d’un Airbus A380 et qui relève plus de la science-fiction que d’un futur proche, routier et automobile, c’est le mode de propulsion qui est à regarder de plus près : nous devrions le retrouver sur les prochaines générations de Audi électrique.

Ici, les moteurs électriques sont logés dans chacune des 4 roues (directrices), délivrant un total de 260 kW (350 ch) pour 550 Nm de couple. Ces moteurs sont alimentés par une batterie qui sert de plancher et qui accumule de quoi parcourir 800 km à 130 km/h. La recharge haute tension de 800 volts permet d’obtenir 80 % de la charge en 30 minutes et la voiture gère seule sa connexion à la borne.

Voir notre brève sur l’Audi A8 et l’autonomie

Audi Aicon