Des panneaux solaires sur le toit des Audi

Audi a l’intention d’intégrer des cellules photovoltaïques dans les toits vitrés de ses véhicules électriques afin d’améliorer leur autonomie. Un premier prototype est annoncé pour fin 2017.

2773
Audi Alta Devices cellule photovoltaïque
(c) Audi / Alta Devices

Dans ce cadre, le constructeur s’est associé au spécialiste de l’énergie solaire Alta Devices, filiale du producteur chinois de panneaux solaires Hanergy. Les partenaires prévoient, dans un premier temps, d’équiper les parties vitrées du toit des véhicules avec des cellules photovoltaïques à couche mince fournies par Alta Devices et produites en Californie.

Ces cellules sont constituées d’une fine couche d’arsenide de gallium (AsGa), un composé semiconducteur à la structure cristalline naturellement résistant à l’humidité et aux radiations UV. Selon Alta Devices, ce matériau flexible est capable d’absorber plus de 25 % des photons, et fonctionne même à faible luminosité et à température élevée.

Le solaire pour augmenter l’autonomie des VE

L’électricité générée alimentera les systèmes de la voiture, tels l’air conditionné ou les sièges chauffants, préservant ainsi l’énergie de la batterie et augmentant l’autonomie du véhicule. Un premier prototype sera produit par Audi d’ici la fin de l’année. À long terme, la totalité du toit doit être recouverte, servant directement de source d’alimentation pour la traction. « Ce serait un jalon important sur la voie de la mobilité durable et zéro émission », a commenté Bernd Martens, membre du directoire d’Audi en charge des achats.

PARTAGER SUR