Audi France : des résultats 2019 revenus à la normale

Après une année 2018 très perturbée par le dieselgate, la norme Euro 6d et l’homologation en WLTP, Audi est revenu à son étiage normal en 2019, avec une progression de 11,5 %.

1430
Audi 2019

Directeur de la marque Audi pour l’Hexagone, Lahouari Bennaoum est « heureux de revenir dans le marché avec de bons chiffres en 2019, en raison de nombreuses nouveautés et de la disponibilité de tous les moteurs de la gamme homologués en WLTP et Euro 6d. » Avec 57 533 immatriculations l’année dernière, Audi France a même signé une progression de 11,5 % par rapport à 2018 dans un marché du premium lui-même en hausse de 8,9 %. Et cette hausse est due autant, si ce n’est plus, à une meilleure conquête dans les flottes et entreprises en progrès de 15,6 % à 17 965 unités, pour 23 039 ventes à particuliers, soit + 11 %.

Trois best-sellers à plus de 10 000 ventes

Un bon résultat à mettre au crédit de la nouvelle A1 Sportback qui a progressé de 19 %, malgré l’absence de moteur diesel, pour atteindre 9 344 immatriculations. Cette A1 Sportback fait partie des « trois best-seller à 10 000 unités » incontournables sur le marché du premium français avec les A3 et Q3. Des chiffres que Lahouari Bennaoum se doit à tout prix d’atteindre pour rester dans la course avec ses deux concurrents du haut de gamme premium, BMW et Mercedes. À noter aussi : l’Audi e-tron 100 % électrique a atteint son objectif de 453 unités vendues en 2019 (voir l’essai).

Mais pour 2020, le patron d’Audi France « veut absolument maintenir les valeurs résiduelles avec des ventes sur des canaux sains car nous pouvons encore progresser auprès des flottes grâce à nos motorisations hybrides largement disponibles. » Et Lahouari Bennaoum compte bien sur la nouvelle génération de l’A3 commercialisée dès le 5 mars prochain pour prendre ses deux concurrents au défi du n° 1 du segment.