• Mots clés connexes
  • SUV

Audi passe au SUV coupé avec le Q8

Tout aussi imposant que ses concurrents allemands déjà bien installés, le nouvel Audi Q8 doit rattraper le temps perdu. Avec les mêmes arguments « premium ».

1408
Audi Q8

Audi avait laissé filer BMW avec son X6 puis son X4 et son X2 (voir notre essai), alors que Mercedes dégainait ses GLC Coupé et GLE Coupé. Il était donc temps de venir sur ce segment des SUV aux allures plus ou moins réussies de coupé.

Pour le coup, ce Q8 directement dérivé du Q7 est assez joliment dessiné et gomme le design massif et imposant de ce dernier. Il faut dire que sa hauteur perd 3,6 cm (1,71 m), alors que sa largeur prend 2,7 cm (2 m) et que sa longueur diminue de 6,6 cm (4,99 m), ce qui favorise un style plus ramassé et dynamique. Notez aussi que ce Q8 se passe d’encadrement de vitres de porte, accentuant l’élégance de l’ensemble comme pour la récente Peugeot 308 SW.

Un seul 3.0 V6 TDI de 286 ch au lancement

L’habitacle n’est pas en reste mais ne surprendra pas les habitués de la marque aux quatre anneaux : il provient des récentes A8 (voir notre article) ou A6 (voir notre article), avec une planche de bord tout en horizontalité et discrétion. Notez que l’empattement de 3 m de longueur autorise un espace très confortable, une banquette arrière coulissante sur 10 cm et un coffre de 605 l à 1 755 l.

Les récentes A6 et A8 apportent l’hybridation légère 48 V avec un alterno-démarreur qui fait baisser la consommation de 7 % sur le 3.0 V6 TDI lancé à l’automne prochain en 286 ch, puis en 231 ch début 2019.

Audi Q8

PARTAGER SUR