Audi Q3 : en attendant le WLTP

Le tout nouveau Q3 d’Audi coche les bonnes cases mais attention à ses émissions de CO2 attendues en forte hausse avec le passage au WLTP en 2020.

1728
Audi Q3

Il faut profiter de la fiscalité spécifique pour les sociétés avant le 1er janvier 2020 et l’entrée en vigueur du WLTP ‒ si elle a lieu. En effet, en prenant l’exemple du Q3 essayé ici, les émissions de CO2 sont aujourd’hui comptabilisées fiscalement à 120 g en traction 4×2 d’accès à la gamme Business Line, avec le bien connu 2.0 TDI de 150 ch et son excellente boîte double embrayage S tronic 7 douce et prévenante. Soit une consommation mixte officielle totalement irréaliste d’à peine 5,0 l/100 km. Cette consommation passera à 6,0 l/100 km en WLTP avec un bond à 151 g de CO2 au moins. Et nous sommes encore loin de la consommation relevée lors de nos essais en conduite souple et économique hors autoroutes avec un bon 8,0 l/100 km.

Il est donc plus que temps d’apprécier les qualités d’habitabilité, de finition et d’agrément de conduite de ce Q3 en diesel, et encore plus en essence avec le 2.0 TFSI de 150 ch bien plus souple, silencieux et agréable. Tout en n’étant pas beaucoup plus pénalisé avec un CO2 de 130 g en 2019 et de 160 g en 2020, pour là aussi 8,0 l/100 km relevés lors de nos essais (hors autoroutes).Audi Q3

Audi Q3 : savoir-faire et qualité

Bref, avec cette deuxième génération de Q3 qui a grandi de 10 cm à 4,48 m, il faut reconnaître à Audi et un savoir-faire de haut niveau pour la qualité de fabrication et d’assemblage des matériaux et équipements. Mais aussi pour le très bon réglage des liaisons au sol qui ménagent tout autant le confort des passagers que le plaisir du conducteur grâce à un train avant précis et un train arrière imperturbable dans les virages. Ajoutons que la plate-forme MQB du groupe Volkswagen a déjà fait ses preuves sous le badge Tiguan dont sont issues, au millimètre près, les cotes d’encombrement.

Tout est donc quasiment parfait au volant de ce Q3 mais il ne provoque plus vraiment de passion et d’entrain. Comme si Audi ne faisait que reproduire et cocher les cases qui font sa réputation mais sans vraiment chercher à faire mieux. Si cela était possible ! Probablement que ses principaux concurrents, les BMW X1/X2, Mercedes GLA, Volvo XC40 ou Range Rover Evoque ont su, chacun à sa manière et en son temps, provoquer un engouement plus fort.

Vous aimez cet article ? Recevez chaque mardi notre newsletter

Enfin, outre des émissions de CO2 qui pourraient peser lourd l’année prochaine, tout comme chez ses concurrents d’ailleurs, ce Q3 aligne des prix très élevés pour un SUV compact, même premium, avec une facture qui dépasse allègrement les 40 000 euros. Pour la version essayée en diesel, comptez à partir de 42 500 euros TTC.

Audi Q3 4×2 35 TDI S tronic 7 Business Line

Moteur (cm3) 1 968
Puissance/couple (ch/Nm) 150/340
Conso. mixte NEDC (l/100 km) 4,7 à 4,9
Conso. mixte WLTP (l/100 km) 5,8 à 6,3
Émissions de CO2 NEDC corrélé fiscal (g/km) 120 à 125
Émissions de CO2 WLTP fiscalité 2020 (g/km) 151 à 164
Boîte/transmission BVA 7/traction
Vitesse maxi (km/h) 207
0 à 100 km/h (s) 9,2
Poids à vide (kg) 1 655
Charge utile (kg) 500
Coffre (l) 530/675/1 525
L x l x h (mm) 4 484 x 1 856 x 1 616
Prix (€ TTC) 42 500

 

Valeurs futures
Audi Q3 35 TDI 150 ch S tronic 7 Business Line
Énergie Diesel
Boîte de vitesses BVA
Carrosserie SUV
Cylindrée (cm3) 1 968
CO2 (g/km) 120
Ch din 150
Prix neuf TTC (€) 42 500
Mois 42
Km total 100 000
Valeur reprise TTC (€) 22 137
Valeur reprise 52,1 %
Valeur vente TTC (€) 25 800
Valeur vente 60,7 %
Source : Forecast Autovista, avril 2019.

Notre avis

PLUS
Agrément de conduite et confort dynamique ● Habitabilité et modularité ● Qualité de fabrication et des matériaux


MOINS
Rapport prix/prestations ● Sellerie trop ferme ● 2.0 TDI bruyant et claquant