Audi remanie profondément son A4

Déjà à mi-carrière, l’Audi A4, le best-seller de la marque chez les professionnels, se fait bien plus belle et séduisante. Une nouvelle gamme de moteurs est aussi au programme.

780
Audi A4

Face à l’offensive récente de la nouvelle BMW Série 3 (voir l’essai) et du restylage de la Classe C de Mercedes il y a un an, la berline et le break Audi A4 ne pouvaient rester dans le style déjà daté de… 2015, si proche et si loin ! Toute la face avant de l’A4 a donc été changée avec une calandre plus imposante mais plus plate, à l’instar de ses grandes sœurs A6, A7 et A8, ainsi que des feux plus effilés et des Led de série. Plus racé, ce museau fera sensation. À l’arrière même travail sur les optiques alors que la poupe prend de l’importance avec des ailes différentes.

Du neuf pour le tableau de bord

De son côté, la planche de bord, si innovante lors de la présentation de cette A4 en 2015, a droit à une nouvelle interface pour son écran qui devient tactile à retour haptique, alors que Audi nous a si longtemps assuré que la molette rotative MMI était le fin du fin pour l’ergonomie. Allez savoir…

Enfin, sous le capot avant, la micro-hybridation MHEV vue sur la grande A6 se généralise ou presque, afin de faire baisser les émissions polluantes et le CO2 (soit 0,3 l/100 km en moyenne selon Audi). En diesel, le 2.0 TDI sera disponible en 135, 163 et 190 ch. En essence, le 2.0 TFSI développera entre 150 et 245 ch. Gammes, CO2, prix et finitions seront dévoilés lors de la commercialisation à l’automne prochain.

Vous aimez cet article ? Recevez chaque mardi notre newsletter