Smartgrid : premier succès pour le projet-pilote d’Audi

Dans le cadre du projet pilote Smart energy network, Audi a réussi à restituer de l’énergie à un réseau électrique à partir d’énergie stockée dans des batteries stationnaires domestiques.

1443
Audi smart energy network - Audi Q7 e-tron 3.0 TDI quattro, Wallbox with control panel, electric charging
(c) Audi

L’expérimentation a eu lieu dans le cadre du projet « Audi smart energy network », qui se déroule près de la ville d’Ingolstadt en Allemagne et dans la région de Zurich en Suisse. En pratique, des panneaux photovoltaïques de plusieurs tailles ont été reliés à des batteries stationnaires. La start-up zurichoise Ampard a fourni le logiciel qui contrôle le système et redistribue l’énergie solaire selon la demande, en temps réel ou de manière planifiée, pour alimenter la maison, le système de chauffage ou bien recharger un véhicule électrique. Mieux encore : le système est capable d’interagir avec le réseau électrique, au moyen d’une interface de communication intégrée.

Stabiliser le réseau en injectant ou en stockant de l’électricité

Grâce à cette connexion, les batteries domestiques peuvent fournir un « courant d’ajustement ». Elles compensent les fluctuations entre production et consommation d’électricité en injectant de l’électricité dans le réseau, ou à l’inverse en stockant temporairement de petites quantités d’énergie. On parle alors de réseau énergétique intelligent, plus connu sous le nom de « smartgrid ».

« Nous jouons un rôle pionner dans la préqualification du marché du courant d’ajustement en permettant aux producteurs d’alimenter le réseau électrique », a indiqué Hagen Seifert, responsable des concepts de produits durables chez Audi. Le concept n’est pas neuf, mais « pour la première fois, c’est également possible au niveau des ménages individuels, ce qui contribue à équilibrer l’ensemble du réseau électrique », s’est félicité le responsable.

Vers des véhicules électriques interconnectés à leur environnement

De plus, grâce au smartgrid, les opérateurs des panneaux photovoltaïques peuvent optimiser la consommation d’énergie interne, en augmentant la part d’énergie solaire utilisée tout en réduisant leurs coûts d’approvisionnement via le réseau.

« Nous envisageons la mobilité électrique dans le contexte d’un système global d’approvisionnement en énergie de plus en plus basé sur les énergies renouvelables », a commené Hagen Seifert. Ici, la voiture électrique est pensée comme un élément faisant partie intégrante d’un habitat connecté. Audi souhaite désormais aller plus loin, et développer des services impliquant encore plus d’interactions entre le véhicule et son environnement.