Audi va noter ses fournisseurs

Audi a introduit un système de notation de gestion durable pour ses fournisseurs. À terme, la marque ne passera des commandes qu’avec les fournisseurs ayant reçu une évaluation positive.

1100
Production de l'Audi Q2 sur le site d'Ingolstadt
Production de l'Audi Q2 sur le site d'Ingolstadt

« Nous allons auditer les fournisseurs à l’avance et sur place, pour nous assurer du caractère durable de leurs opérations. Seuls les fournisseurs respectant nos normes pourront devenir des partenaires d’Audi, déclare Bernd Martens, membre directoire d’Audi AG en charge de l’approvisionnement. La durabilité deviendra un critère de sélection aussi important que les coûts, la qualité, l’expertise technologique et la capacité d’innovation. »

Des contrôles sur les sites de production

Pour noter les fournisseurs, Audi se base sur douze critères en lien avec l’environnement, mais aussi les conditions de travail et l’intégrité de l’entreprise. L’audit inclut ainsi une visite des sites de production et des entretiens avec les employés, réalisés avec un partenaire externe. Les fournisseurs peuvent également utiliser le questionnaire d’auto-évaluation mis au point par l’European Automotive Working Group on Supply Chain Sustainability.

Des fournisseurs durables pour les nouveaux e-tron et A3

Le système de notation est en cours de déploiement depuis le mois d’avril, en priorité sur les fournisseurs de pièces achetées et de composants. Dès 2018, Audi notera également les prestataires de services et les fournisseurs de machines et d’équipements. Le système sera utilisé lors de la sélection des fournisseurs pour la production du nouveau SUV électrique e-tron et de la future Audi A3.

Vers un standard pour les audits ?

Le groupe soutient le déploiement à moyen terme d’un système de notation standard pour l’ensemble de l’industrie automobile. L’objectif : éviter aux fournisseurs d’être audités plusieurs fois par différents constructeurs, mais aussi leur permettre d’auditer leurs propres partenaires.