Aurélie Dalmas, la gestionnaire de parc que l’on n’attendait pas

Ou comment une jeune femme de 27 ans, formée à la politique d’aménagement du territoire, a favorisé la sécurité à bord des véhicules utilitaires et transformé la politique de prévention du risque routier de son entreprise.

- Magazine N°136
632

C’est l’histoire d’un challenge, d’un défi professionnel ou la simple force du destin qui a conduit Aurélie Dalmas à la tête de la gestion du parc automobile de Trane. Une firme américaine spécialisée dans les services et systèmes de gestion dans les domaines du conditionnement d’air et de la réfrigération et dont le siège européen se situe à Bruxelles. En France, cette entreprise compte 17 bureaux et son centre opérationnel se situe à Dardilly, à quelques kilomètres de Lyon. C’est là qu’Aurélie Dalmas, une sympathique jeune femme de 27 ans, gère avec beaucoup de conviction le parc de la société. Sa présence à Dardilly est certes inattendue. Comment une jeune femme armée d’une maîtrise d’aménagement du territoire obtenue à Montpellier a-t-elle débuté sa carrière à Lyon comme gestionnaire du parc chez un spécialiste du conditionnement d’air ?

Il y a certainement plusieurs explications, mais la plus probable tient en un seul mot : l’enthousiasme. C’est donc remplie de bonne volonté, mais sans véritable expérience, qu’Aurélie Dalmas a été amenée à prendre cette responsabilité. Heureusement, la responsable à laquelle elle succède avait pris la précaution de s’abonner à Flottes Automobiles, nous raconte-elle à notre grande surprise. C’est ce qui lui a permis, avoue-t-elle, en prenant ses nouvelles fonctions, de parfaire sa connaissance des pratiques et des usages professionnels. Notamment en matière de sécurité et de prévention des risques routiers, tout comme en terme de gestion ou de sélection des véhicules les plus appropriés à son activité.

Une baisse de 23 % de la prime d’assurance

« Auparavant, chez Trane, la fonction de gestionnaire de parc n’était pas professionnalisée », explique-t-elle. « Nous avons mis un point d’honneur à réaliser un audit afin d’améliorer la sécurité des conducteurs. Nous sommes également intervenus auprès des différents centres régionaux de l’entreprise afin d’homogénéiser les règles d’utilisation des véhicules. De même, nous avons mené des actions de motivation auprès des conducteurs avec la diffusion d’un fascicule rassemblant les différentes règles fixées par l’entreprise en matière de circulation routière. Enfin, depuis quatre ans, nous procédons à une analyse des sinistres et des stages de conduite vont être développés prochainement auprès de nos conducteurs ». Cette action menée par Aurélie Dalmas engendre forcément des résultats sur le montant des primes d’assurances versées par Trane pour son parc : après une baisse de 6 % obtenue en 2006, c’est un « – 23 % » qui a été accordé l’an passé suite aux progrès réalisés par l’entreprise en matière de sécurité routière.

Priorité aux véhicules utilitaires

Il faut dire qu’entre-temps, Aurélie Dalmas s’est engagée dans un autre chantier : le renouvellement du parc de véhicules utilitaires de l’entreprise. Sur les 230 véhicules que compte la société Trane,150 sont en effet des utilitaires répartis dans les différents bureaux régionaux et affectés aux missions d’installation des produits de la société. « Dans la gestion quotidienne d’un parc, ce sont les véhicules utilitaires qui prennent le plus de temps. Ils tombent plus souvent en panne, ils enregistrent fréquemment des accidents et on ne les remplace pas aussi aisément qu’une voiture particulière », explique Aurélie Dalmas. Cette fois, la responsable rend hommage à son loueur longue durée, LeasePlan, et en particulier à Bruno Ricci, responsable chez LeasePlan du compte de la société Trane. Dans le renouvellement de ces véhicules, dans le choix du matériel et dans le conseil apporté pour les aménagements intérieurs, la gestionnaire de parc ne tarit pas d’éloge sur le soutien apporté par Bruno Ricci.

« Pour la sélection des futurs véhicules, la mise au point avec LeasePlan du cahier des charges a été essentielle. Au-delà du service, des conditions et des facilités logistiques, nous tenions à privilégier le confort de conduite et l’espace de chargement », raconte la gestionnaire de parc.

En fin de compte, face au Fiat Doblo, c’est le Citroën Jumpy qui a été préféré pour équiper Trane. De plus, pour favoriser le confort et la sécurité des conducteurs, le Citroën Jumpy a été choisi dans un niveau de puissance supérieur ; c’est à dire 120 ch au lieu des 92 ch prévus initialement. Les 150 exemplaires du Jumpy seront par ailleurs équipés de l’ABS, d’un régulateur de vitesse, de la climatisation, de la radio CD et d’un équipement certifié conforme aux crash-tests. Les modèles choisis étant plus puissants, Trane a en effet délaissé les équipements en bois, trop fragiles ou dangereux en cas d’accident pour se tourner vers des aménagements intérieurs en aluminium. C’est vers la société Sortimo que s’est orientée Aurélie Dalmas et en début d’année 2008, pas moins de 50 % du parc VU de Trane a été renouvelé avec des Jumpy neufs et tous aménagés alu.

« La sécurité des salariés étant la ligne de conduite adoptée par l’entreprise, nous sommes particulièrement attentifs au confort des conducteurs », indique Aurélie Dalmas. « Cette attention conduit d’ailleurs les utilisateurs à être beaucoup plus respectueux de l’état de leur véhicule et attentifs à son entretien. Et comme Trane a choisi, avec LeasePlan, la formule de gestion en LLD au coût réel, en fin de contrat, nous nous y retrouvons », explique avec satisfaction la gestionnaire du parc. Autre sujet de contentement pour cette jeune responsable : son travail de définition des normes de sécurité développé pour le renouvellement des véhicules utilitaires pourrait servir de référentiel pour les filiales Trane situées en Europe de l’Est et ayant à leur tour à mettre sur pied la constitution d’un parc d’utilitaires.

Gestionnaire de parc à temps plein

On l’aura compris, Aurélie Dalmas assume pleinement toutes les responsabilités inhérentes à un gestionnaire de parc, « depuis le choix des véhicules jusqu’à la définition de l’appel d’offres qui nécessite toutefois la validation du Directeur financier », explique-t-elle. Et désormais, la responsable de parc veut aller de l’avant notamment sur le plan du reporting et de la facturation. Le lancement en début d’année par LeasePlan de Fleet Reporting est un atout (voir FA n° 136). De nouvelles fonctionnalités sont ainsi proposées comme par exemple un aperçu des tendances en matière d’entretien, de consommation de carburant ou d’assurance ou bien les dépenses par poste et par centres de coûts, le nombre de sinistres, les dépassements kilométriques ou le niveau de CO2 moyen du parc.

Adapter la car policy aux CO2

Comme tous les gestionnaires de parc, Aurélie Dalmas a dû adapter la car policy de l’entreprise en fonction des différentes mesures fiscales adoptées ces derniers mois. Ainsi, explique-t-elle, « Nous avons opté pour des modèles ne dépassant pas les 140 g/km de CO2 avec des moteurs adaptés. En contrepartie, nous avons aussi enrichi le niveau d’équipements de ces modèles. Par ailleurs, nous avons supprimé la première catégorie de modèles, c’est à dire les voitures du type Clio. Dans la car policy, le choix est donc multimarques. Les salariés choisissent eux-mêmes leur modèle en finançant le surcoût s’il y a lieu. Notre seule exigence est le plafond de 140 g/km qui doit être respecté. »

Gestionnaire à part entière, Aurélie Dalmas n’en oublie pas moins ses autres attributions. Cette responsable s’occupe en effet également du poste assurance de Trane, des notes de frais, des vêtements de travail et gère les appels d’offres en matière de téléphonie ; elle devrait à l’avenir gérer aussi le suivi des téléphones dans son entreprise. Une véritable vocation…