Auto-partage : 2014, l’année du décollage ?

Des pionniers et des prestataires ont ouvert la voie de l’auto-partage et les grands groupes s’y engouffrent désormais. Baisse du nombre de véhicules et des coûts, services supplémentaires pour les collaborateurs, approche pertinente avec la motorisation électrique, et à la clé une bonne image de marque : la solution devrait faire des adeptes en 2014.

- Magazine N°194
602
Auto-partage : 2014, l’année du décollage ?

Les précurseurs sont enthousiastes : « Nous sommes passés à sept véhicules électriques en auto-partage. Cela marche très bien en urbain et cela plaît aux salariés », confirme Dominique Olivier, DRH de Robert Bosch France qui a fait appel au prestataire Carbox en 2011. Pour sa part, le centre hospitalier de Valenciennes envisage de tester l’auto-partage dès 2014. « Nous réfléchissons à une solution de type Carbox. Nous avons en effet besoin d’un opérateur pour cette gestion« , indique Philippe Honoré, responsable des achats du pôle logistique.

Ineo-Cofely utilise son propre système ZenGo pour ses dix véhicules en auto-partage mais ce...

PARTAGER SUR