Auto-partage : Marne-la-vallée mise sur l’électrique

Auto-partage Provence fait une percée à Avignon

Après Strasbourg, Lyon, Nice, Lille, Bordeaux ou encore Marseille, l’auto-partage vient de faire son entrée à Avignon.

- Magazine N°171
653
Auto-partage Provence fait une percée à Avignon

« Depuis fin juin, nous proposons deux véhicules à Avignon, essentiellement pour les employés de l’office d’HLM Vaucluse Logement mais ce dispositif est ouvert à tous », précise Yvon Roche, directeur d’AutoPartage Provence qui compte porter ce parc à huit véhicules au printemps prochain, puis à vingt d’ici quatre ans. À Marseille, la société fera passer sous peu son parc de 52 à 58 véhicules (moitié essence-moitié diesel), tout en accroissant le nombre d’emplacements de 20 à 22.

« L’auto-partage est destiné à tous les publics, particuliers, entreprises, collectivités locales, en centre-ville », reprend Yvon Roche. Environ 30 % des utilisateurs sont des entreprises, essentiellement de petite taille, soit quelque 250 TPE au total. « Cela va dans le sens de l’histoire des flottes d’entreprise, vers plus d’externalisation et de souplesse. Notre formule permet aussi de mieux rentabiliser les véhicules en les mutualisant », ajoute-t-il. Pour favoriser l’accès des entreprises à l’auto-partage, la formule Auto- Pack, un service complet comprenant une carte essence, l’entretien et le dépannage, a été créée en mai dernier.

« Ce service est offert dans une vingtaine de villes, au travers du réseau France Autopartage. Les entreprises qui adhèrent pourront employer des véhicules qui stationneront à leur porte. Certes, le partage reste de mise et tous les abonnés auront accès à ces voitures. Mais étant donné l’emplacement, l’entreprise sera privilégiée », avance Yvon Roche qui défend le terme d’auto-partage. « Il s’agit d’un service ouvert avec des véhicules mutualisés et je trouve qu’il est de plus en plus usurpé, en raison du terme qui est à la mode, par les loueurs longue durée dont l’activité reste de la location », souligne le directeur d’AutoPartage Provence.

Auto-partage : Marne-la-vallée mise sur l’électrique