AutoIndex : l’automobile française reprend des couleurs

D’après l’indice du cabinet Strategy& (ex Booz&Company), le secteur automobile français se porte mieux depuis quelques mois.

436
AutoIndex : l’automobile française reprend des couleurs

Sur la base de trois composantes, l’équipe automobile de Strategy& a élaboré son indice de la santé du secteur automobile, qui affiche une progression de 9 % sur les six premiers mois de 2014.

Première composante, la valeur de la demande sur le marché français, incluant les VN, VO, pièces, services et financements. Tirée par une croissance de 1,7 % en valeur des ventes de VN, la valeur de la demande a connu une hausse de 1,2 % depuis fin 2013, et de 3 % sur un an. « Le marché automobile en France reste toujours bien inférieur au pic de 2011 », nuance toutefois le cabinet.

Deuxième composante, la valeur de la production automobile en croissance de 10 % depuis fin 2013, remontant à 52 milliards d’euros. En France, la production de PSA et Renault a ainsi augmenté de 8 %, soit 70 000 unités supplémentaires au premier semestre. Deux raisons expliquent cette reprise selon Strategy& : une demande forte pour les modèles produits en France et l’engagement des groupes français à maintenir au maximum leur production dans l’Hexagone.

Enfin, troisième composante, la valorisation industrielle automobile qui bondi de 24 % depuis fin 2013 et même de 56 % depuis juin 2013, dépassant son niveau d’avant crise de 2008. À titre d’exemple, depuis la fin 2013, la capitalisation de Renault a augmenté de 13 %. Les équipementiers ne sont pas en reste : Michelin progresse de 13 %, Faurecia et Plastic Omnium de plus de 20 %.

Et le cabinet demeure confiant pour le reste de l’année : « Les volumes de ventes en France devraient connaître une croissance modérée comprise entre 1 à 2 %, tandis que la production automobile devrait reprendre plus fortement, de 3 à 4 %. »

PARTAGER SUR