Véhicules partagés : les bénéfices à attendre

Le principal apport de l’autopartage reste de réduire la taille d’une flotte en utilisant les véhicules de façon plus intensive. Mais l’autopartage peut également générer des gains liés à une gestion simplifiée et automatisée. Sans oublier non plus qu’en ouvrant ses véhicules à des usages privés, l’entreprise peut aussi en attendre quelques bénéfices.
- Magazine N°268
492
Engie
Véhicules électriques en autopartage chez Engie

« L’autopartage accroît la mobilité tout en diminuant la taille des parcs d’environ 20 % », résume Alexandre Bol, cofondateur d’OpenFleet. « Et ce, tout en garantissant la même qualité de déplacement », complète Alexandre Fournier, directeur marketing et communication de Mobility Tech Green. En tordant le cou à une idée reçue : « L’autopartage ne se destine pas qu’aux grandes entreprises. Les PME s’y mettent et y viendront plus encore après la crise sanitaire afin d’optimiser les dépenses liées au budget automobile. »

Certes, les derniers mois ont été marqués par la crise sanitaire et la plupart des projets d’autopartage ont été arrêtés...