Autopartage électrique : car2go s’installe à Paris

Après Amsterdam, Stuttgart et Madrid, c’est à Paris que car2go développe son service de voitures électriques en free-floating.

1061
car2go dispose de 400 smart EQ fortwo à Paris.

Après Moov’in Paris et Free2Move Paris, car2go qui exporte son service d’autopartage en free-floating dans la capitale française. Tout comme ses concurrents, car2go propose des véhicules zéro émission à Paris. Parmi les 26 flottes mondiales du service, seules quatre d’entre elles sont à ce jour 100 % électriques. Olivier Reppert, le directeur général de car2go, a cependant déclaré lors de la conférence de presse annonçant le lancement du service en France que « à terme, le car sharing devra être 100 % électrique. »

400 smart EQ fortwo

Depuis le 15 janvier, les Parisiens peuvent emprunter l’une des 400 smart EQ fortwo mises à disposition par car2go. Pour cela, il leur suffit de se connecter sur l’application dédiée et de disposer d’un permis de conduire depuis plus d’un an. L’inscription est gratuite pendant trois mois et les nouveaux utilisateurs se verront offrir 10 euros de crédit.

Depuis l’application, les automobilistes peuvent réserver gratuitement l’une des voitures disponibles pendant 15 minutes, le temps de la rejoindre et de la démarrer. S’ils ont besoin de plus d’un quart d’heure pour atteindre le véhicule, ils peuvent étendre ce délai de 20 minutes pour 1,90 euro. Concernant le prix de la location, tout dépend de l’endroit où se situe la voiture au départ de la course. Les prix peuvent varier de 0,24 euro la minute pour les zones les moins attractives à 0,34 euro pour les lieux parisiens les plus demandés. Les automobilistes peuvent ensuite se déplacer dans Paris intra-muros, soit un espace de 77 km².

Zone desservie par les véhicules car2go.

Vous aimez cet article ? Recevez chaque mardi notre newsletter

Pour éviter d’avoir à mobiliser du personnel pour recharger tous les véhicules, car2go souhaite inciter les utilisateurs du service à les recharger eux-mêmes. Si la batterie du véhicule descend en dessous de 60 %, l’automobiliste sera invité à le brancher à la fin de son trajet sur l’une des 1 000 bornes Autolib’ disponibles. En échange il recevra 3 euros de crédit sur son compte car2go.

« Rester le plus simple possible »

Contrairement à de nombreux services d’autopartage, car2go ne propose pas d’abonnement. « Le principe de car2go, c’est de rester le plus simple possible », justifiait Olivier Reppert lors de la conférence de presse du 15 janvier. Avec ce nouveau service, la mairie de Paris espère quant à elle encourager les Parisiens à l’intermodalité.

De son côté, le Pdg de car2go voit grand et a déjà annoncé le doublement de la flotte parisienne d’ici la fin de l’année 2019.