Autopartage électrique : les premiers pas

Transition énergétique oblige, véhicules électriques et autopartage se font une petite place au sein des flottes. Et les deux peuvent se combiner pour apporter des bénéfices tant écologiques qu’économiques. À condition de bien penser la mise en place de ce service en amont et de ne pas hésiter à l’élargir au-delà des usages de l’entreprise.

- Magazine N°240
1261
Autopartage électrique - Véhicules électriques Mouv’nGo
En février dernier, le service d’autopartage de véhicules électriques Mouv’nGo a été lancé par le syndicat mixte Pôle Métropolitain Le Mans Sarthe (72) dans six communes rurales avec une flotte de 12 Zoé.

Depuis une dizaine d’années, les solutions d’autopartage se multiplient. Dernière en date : le système Car2Use d’Athlon ou encore la nouvelle offre de Public LLD. Si bien que le partage d’une partie de leurs véhicules est systématiquement proposé aux gestionnaires cherchant à optimiser leur parc.

Une évolution soutenue par l’arrivée en 2018 du plan de mobilité, obligatoire pour les entreprises regroupant plus de 100 salariés sur un même site. Spécialiste de la communication machine-to-machine et de l’internet des objets, le cabinet Berg Insight estime ainsi que le marché mondial de l’autopartage en entreprise regroupait 35 000 véhicules fin...

PARTAGER SUR